Classement QS Arts 2022 : cinq écoles d'art françaises dans le top 100 des meilleurs établissements du monde

Par Pauline Bluteau, publié le 12 Avril 2022
7 min

Déjà très réputées en France, cinq écoles d'art publiques parviennent à se distinguer au niveau international dans le classement QS par discipline 2022 : les conservatoires nationaux supérieurs de musique et de danse à Paris et Lyon pour les arts du spectacle et les Arts déco (ENSAD), l'ENSCI-Les Ateliers, les Beaux-Arts de Paris pour la catégorie Art et design.

Si la France parvient à se hisser au neuvième rang des meilleurs systèmes d'enseignement supérieur au monde, ce n'est pas uniquement dû à ses excellentes formations en sciences humaines et sociales… D'après le classement QS 2022 par discipline, dont les résultats ont été publiés le 6 avril dernier, les écoles d'art françaises n'ont pas à rougir de leur performance. Bien au contraire, puisque cinq d'entre elles grimpent dans le top 100 cette année.

Lire aussi

Le CNSMD de Paris et l'ENSAD en tête des meilleures écoles d'art françaises

À l'avant-poste, le Conservatoire national supérieur de musique et de danse (CNSMD) de Paris. L'école décroche la quatrième place dans la catégorie des "Arts de scène". "C'est un vrai bonheur d'avoir cette reconnaissance après tous les efforts fournis, et ce, malgré la crise sanitaire", se réjouit Emilie Delorme, la directrice.

Le Conservatoire a connu une belle remontée dans le classement en seulement deux ans, passant de la 17e place en 2020 à la 5e en 2021. Son rang actuel n'avait d'ailleurs jamais été si haut dans le classement QS. "Malgré le poids de l'histoire de l'école [créée en 1795, ndlr] et son excellence, nous avons su montrer notre capacité à nous renouveler. Il faut garder cette dynamique positive", poursuit celle qui est arrivée à la tête du conservatoire au moment de la crise sanitaire.

Côté "Art et design", l'ENSAD (Ecole nationale supérieure des arts décoratifs) est la première école d'art française du classement QS 2022. "Nous ne sommes que 30e, nous sommes contents mais il faut savoir rester humble et modeste. Il y a encore de la marge au niveau mondial…", estime Emmanuel Tibloux, directeur des Arts Déco.

Selon lui, les classements internationaux ne sont pas à négliger, notamment pour "les effets qu'ils produisent", à la fois sur les étudiants, les enseignants et tout le secteur artistique. "On ne travaille pas spécifiquement pour bien figurer dans ces classements mais ils restent fondamentaux pour l'attractivité des écoles."

Classement QS 2022 – Art et design
Rang 2022 Ecole Pays Classement en 2021
1 Royal College of Art Angleterre 1
2 University of the Arts London Angleterre 2
3 The New School Etats-Unis
30 Ecole nationale supérieure des Arts décoratifs (ENSAD) France 39
33 ENSCI-Les Ateliers France 26
51–100 Ecole nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris France 51–100

Lire aussi

Rester attractif pour favoriser la diversité dans les écoles d'art

Comme le CNSMD de Paris, le CNSMD de Lyon se classe parmi les meilleures écoles d'art du spectacle, en prenant la 19e place. En design, l'ENSCI-Les Ateliers se positionne juste derrière l'ENSAD, à la 33e place. L'école des Beaux-Arts de Paris se situe, quant à elle, entre la 51e et la 100e place.

Autant d'établissements déjà très convoités, connus et reconnus en France, et qui, bonne nouvelle, le deviennent de plus en plus à l'échelle mondiale. Mais à quoi bon ? "Nous avons vocation à attirer tous les talents, français ou internationaux. Nous misons sur la diversité, c'est un axe fort de mon projet pour l'école. Car la diversité est un ferment de la créativité", souligne Emmanuel Tibloux.

Au CNSMD parisien, pas question non plus de miser sur les classements internationaux pour élaborer une stratégie, pour autant, ils peuvent parfois donner une direction. "Cela peut être un atout pour recruter des enseignants internationaux. Désormais, nous nous positionnons de façon plus active dans cette logique anglophone", relate Emilie Delorme. C'est aussi tout l'enjeu du projet de Conservatoire augmenté porté par l'école. Le CNSMD devrait notamment créer un campus en ligne dans une "nécessité de compétitivité internationale".

Classement QS 2022 – Arts de la scène
Rang 2022 Ecole Pays Classement en 2021
1 Royal College of Music Angleterre 2
2 Universität für Musik und darstellende Kunst Wien Autriche 7
3 The Juilliard School Etats-Unis 1
4 Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Paris France 5
19 Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon France 51–100

Lire aussi

Des écoles d'art excellentes au niveau académique et professionnel

Mais plus généralement, ce que révèle surtout le classement QS 2022, c'est qu'après deux ans de crise sanitaire, la réputation académique (un des critères du classement QS) des écoles d'art semble donc toujours intacte. Au conservatoire de Paris, garder ce lien avec enseignants et étudiants était indispensable, même pendant les confinements. "Nous n'avons pas fermé nos portes pendant la crise, nous avons tout fait pour maintenir une activité. Nous avons aussi été très vigilants sur l'insertion professionnelle, nous nous sommes mobilisés et avons créé des contrats avec Radio France, l'Opéra de Paris, la Philharmonie…", souligne Emilie Delorme.

La réputation professionnelle est d'ailleurs un autre critère passé au crible par le QS. La stratégie s'est avérée payante pour le conservatoire dont le taux d'insertion est assez élevé, "entre 90 et 100% selon les disciplines". Alors que pour l'ENSAD, c'est justement ce critère qui l'empêche de progresser. "Ce n'est pas étonnant, l'école couvre dix secteurs de la création, donc les employeurs nous identifient au niveau secondaire, après avoir cité un établissement spécialisé comme l'ENSCI-Les Ateliers dans le design. Pourtant, notre taux d'insertion est de plus de 90% en trois ans, mais ça, en France, tout le monde le sait et c'est pour cela que nous avons toujours plus de candidats", justifie le directeur.

Lire aussi

Une réputation française tournée vers la complémentarité

Pas question néanmoins de parler de concurrence. Même si l'ENSCI-Les Ateliers a plus souvent fait la course en tête devant l'ENSAD dans le classement QS, les deux écoles d'art se disent complémentaires. Même constat pour les deux conservatoires parisien et lyonnais : "Nous collaborons de façon proche. Nous sommes concurrents dans certains domaines mais complémentaires dans d'autres", appuie Emilie Delorme.

En 2021, les CNSMD ont d'ailleurs signé une convention de partenariats pour renforcer cette collaboration et mener des actions communes en matière de pédagogie, de recherche, de représentations… Une impulsion commune qui semble fonctionner, le CNSMD de Lyon connait cette année une belle remontée dans le classement international (classé de la 51 à 100e place depuis 2020).

"L'enjeu de cette attractivité est plutôt de contribuer à accroître cette réputation de l'enseignement supérieur français qui est excellent…il faut quand même le dire", conclut Emmanuel Tibloux.

Articles les plus lus

A la Une écoles d'art et de la création

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !