Que faire sans le bac ? Découvrez les formations accessibles sans le bac

Par l'Etudiant, publié le 29 Mars 2022
4 min

Vous souhaitez trouver une formation accessible sans le bac ? Dans tous les secteurs d’études des possibilités s’offrent à vous. L’Étudiant passe en revue différentes solutions possibles.

Quelles formations accessibles sans le bac en informatique ?

Les lignes de codes et la programmation vous font vibrer mais vous n’avez pas le bac ? Rassurez-vous, il existe de nombreuses écoles formant, sans le bac, en quelques mois à un métier du secteur. Il est difficile de les lister toutes. Voici néanmoins quelques pistes.

Quelque 230 écoles du réseau GEN (grande école du numérique) offrent des formations (dont certaines sont reconnues au RNCP). Elles sont ouvertes à tous, sans distinction académique, économique ou sociale. Elles ne recrutent QUE sur la motivation et font pour cela passer des tests. Grâce à elles vous accèderez à des métiers recherchés par les entreprises comme développeur, technicien en cybersécurité ou encore data analyst.

Lire aussi

Une autre école mérite d’être citée, l’IPI, l’école d’informatique du groupe IGS, qui possède plusieurs campus à Paris, Lyon et Toulouse. Elle dispense un cycle préparatoire aux métiers de l’informatique, accessible sans le bac, qui permet d'acquérir des compétences de base (maintenance informatique, développement web, systèmes, réseaux) pour intégrer ensuite une formation post-bac et exercer un métier dans l'informatique.

Quelles formations sans le bac dans le sport ?

Vous êtes un as du ballon, un virtuose de la raquette, bref, un passionné de sport et vous cherchez une formation qui vous accepte sans le bac ? Plusieurs opportunités s’offrent à vous.

Le ministère chargé des Sports délivre deux diplômes, accessibles sans le bac et dont la formation se déroule en alternance sur environ un an :

  • le CPJEPS (diplôme d’État de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) de niveau CAP forme des personnes qui interviennent dans des associations, des centres de loisirs, des centres de vacances, par exemple. Il est assorti depuis 2019 de la mention « animateur d'activités et de vie quotidienne ». La seule exigence préalable pour accéder à cette formation est d’avoir obtenu une des attestations de formation au secourisme (PSC1, PSE 1, PSE 2, SST).
  • le BPJEPS (brevet professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) de niveau bac permet d’exercer les métiers d’animateur socioculturel ou d’éducateur sportif et de travailler dans des associations, des clubs sportifs, des collectivités territoriales ou des établissements d’accueil, auprès de publics variés : enfants, jeunes, adultes, personnes âgées. La formation offre deux spécialités (animateur et éducateur), chacune d’elles possédant plusieurs mentions (cyclisme, golf, parachutisme, loisirs tout publics…).
  • Certaines fédérations sportives délivrent également des TFP (titres à finalité professionnelle) inscrits au RNCP ouvrant droit à enseigner un sport en étant rémunéré. Les seules exigences préalables pour accéder à ces formations sont d’être licencié de la fédération concernée et de posséder une formation au secourisme (PSC1 ou équivalent). Il existe des TFP dans de nombreux sports : TFP brevet moniteur de football, TFP éducateur de handball, TFP animateur assistant d’équitation…

Lire aussi

Les formations dans la santé sans le bac :

  • le DEAS (diplôme d’État d’aide-soignant) permet à son titulaire de s’occuper des malades accueillis à l’hôpital.

  • si ce sont les bébés qui vous intéressent, le métier d’auxiliaire de puériculture est accessible en passant le DE (diplôme d’État) du même nom.
  • le DE (diplôme d’État) d’ambulancier exige, lui, uniquement d’avoir le permis B ; vous exercerez un métier nécessitant du sang-froid pour accompagner le plus vite possible les patients à l’hôpital et les rassurer durant leur trajet.

Lire aussi

Les formations sociales sans le bac

  • citons le DEAES (diplôme d’État d’accompagnement éducatif et social) pour travailler comme accompagnant éducatif et social auprès des personnes âgées, des personnes handicapées ou des enfants en difficulté ;
  • mentionnons également le DETISF (diplôme d’État de technicien en intervention sociale et familiale) qui vous conduit au métier de technicien de l’intervention sociale et familiale pour aider des familles ou des personnes âgées rencontrant des difficultés dans leur quotidien ;
  • enfin, il existe des CAP/CAPA (certificats d’aptitude professionnelle/agricoles) dans ce secteur pour intervenir auprès de publics différents : enfants, personnes dans l’espace public, etc. Les principaux sont le CAP accompagnant éducatif petite enfance, le CAP agent de prévention et de médiation pour œuvrer sur le terrain au niveau de la prévention, de la médiation et de la résolution de conflit, ou encore le CAPA service aux personnes et vente en espace rural afin de seconder les personnes en perte d’autonomie.

Lire aussi

Existe-t-il des formations professionnelles sans le bac ?

Plus de 200 CAP/CAPA (certificats d’aptitude professionnelle/agricoles) se préparent après une classe de Troisième et couvrent tous les secteurs d’activités, du bâtiment à l’ébénisterie en passant par l’agriculture, l’aéronautique, l’art, le commerce, l’industrie chimique, la plasturgie, l’agroalimentaire, etc.

La formation se déroule en 2 ans. Elle est dispensée dans un CFA (centre de formation d’apprentis) ou en lycée professionnel. Il est également possible de se former autrement en passant par les Compagnons du devoir. Les CAP/A conduisent à des postes d’employés qualifiés dans des métiers précis. Les élèves peuvent choisir de rejoindre le marché du travail ou de poursuivre en bac professionnel.

Quels sont les concours de la fonction publique accessibles sans le bac ?

Vous voulez devenir fonctionnaire mais vous n’avez pas le niveau bac ? La quasi-totalité des secteurs de la fonction publique organisent des concours à partir du niveau CAP, voire du DNB (diplôme national du brevet). On trouve ceux d’adjoints administratifs qui permettent d’exercer dans tous les secteurs d'activité publics : assainissement, restauration, ressources humaines, petite enfance, animation, sport…

Mais on peut également se présenter au concours de gardien de prison ou d'agent spécialisé de la police technique et scientifique. Enfin, on peut devenir agent des finances publiques, agent de constatation des douanes, surveillant de l’administration pénitentiaire, adjoint territorial du patrimoine (notamment pour la numérisation des données), adjoint technique territorial.

À noter qu’il est possible de se porter candidat pour bénéficier du Pacte, un parcours d'accès aux carrières des trois fonctions publiques, réservé aux jeunes de 16 à 28 ans, sans diplôme.

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !