Comment devenir fonctionnaire ?

Par l'Etudiant, publié le 19 Janvier 2022
7 min

Comment devenir fonctionnaire et travailler dans la fonction publique, premier employeur en France. Un secteur qui regroupe aujourd’hui plus de 5 millions d’agents titulaires ? Découvrez des métiers très variés, du CAP au bac+5, au service des citoyens, et les concours pour y accéder.

Où travaillent les fonctionnaires ?

Il existe en France trois types de fonctions publiques :

La fonction publique d’État est celle qui emploie le plus de personnes (2,4 millions environ). Elle concerne les fonctionnaires qui travaillent dans les ministères, les préfectures, les rectorats, les collèges, les lycées et les universités, voire à l’Assemblée nationale ou au Sénat…

La fonction publique territoriale comptabilise, elle, plus de 1,9 million de personnes que l’on retrouve dans les régions, les départements, ou les communes.

La fonction publique hospitalière désigne les quelque 1 million de fonctionnaires qui exercent leur métier dans plus de 4 500 établissements publics, que ce soit des hôpitaux, des Ehpads, des établissements de l’aide sociale à l’enfance, des établissements pour personnes en situation de handicap, etc.

N’oublions pas la fonction publique internationale qui permet de travailler à l’Onu, l’Unesco, l’OMS, etc.

Quels métiers exercent les fonctionnaires ?

Toutes les professions sont représentées : aide-soignant(e) en hôpital, enseignant(e), infirmier(ère), commissaire, officier(ère) de police, surveillant(e) de l'administration pénitentiaire, greffier(e) des tribunaux, inspecteur(trice) des finances publiques, contrôleur(euse) de gestion ou technicien.ne du patrimoine, sage-femme/maïeuticien, architecte, bibliothécaire, informaticien(ne), pharmacien(ne), directeur(trice) d’hôpital

Si vous voulez en savoir davantage, le portail de la fonction publique les répertorie tous. Il est donc possible de travailler dans tous les domaines d’activité : santé, sécurité, administration générale, justice, développement durable, culture, diplomatie ou encore éducation pour ne citer que quelques exemples.

La particularité des fonctionnaires ? Ils sont recrutés sur concours spécifiques, répartis en trois catégories : A, B ou C.

Comment devenir fonctionnaire de catégorie A ?

Devenir fonctionnaire de catégorie A s’adresse généralement à des diplômés d’un bac+3 minimum (parfois un bac+5). Cette catégorie regroupe des métiers dans lesquels on exerce des fonctions d’encadrement ou de conception. Bien souvent, les candidats qui passent le concours ont un diplôme plus élevé que celui requis.

Comment devenir fonctionnaire de catégorie B ?

La catégorie B, accessible à partir du baccalauréat, correspond à des emplois intermédiaires d’application, mais dans lesquels on peut être amené à gérer une équipe ou un service. La plupart du temps, les personnes qui se présentent aux concours ont plutôt un bac+2.

Comment devenir fonctionnaire de catégorie C ?

La catégorie C correspond à des missions d’exécution. En général, elle est accessible sans condition de diplôme, avec le DNB (diplôme national du brevet) ou un diplôme de niveau CAP pour certains métiers techniques.

Lire aussi

En quoi consiste la formation pour devenir fonctionnaire ?

La formation pour devenir fonctionnaire suit souvent la réussite au concours.

Les candidats reçus deviennent fonctionnaires stagiaires et bénéficient d’une formation rémunérée (dite « formation d’adaptation à l’emploi ») de 6 à 24 mois selon les métiers avant d’être titularisés. Cette formation est utile pour apprendre les bases de leur futur métier.

Pour donner quelques exemples : le concours de commissaire de police est accessible avec un bac+5 puis, une fois admis, le futur commissaire suit une formation de 22 mois qui alterne théorie et stages pratiques.

Devenir directeur d’hôpital nécessite de se présenter au concours avec un bac+3 et, en cas de réussite, de suivre une formation de deux ans.

Enfin, pour exercer en tant que gardien de prison, il faut être titulaire du DNB ou d’un diplôme de type CAP, passer le concours pour accéder à une formation de 18 mois.

Les CPAG/IPAG* (centres/instituts de préparation à l'administration générale) mais aussi certaines écoles ou universités proposent des préparations aux concours de la fonction publique, surtout pour ceux qui offrent beaucoup de postes (police, santé, enseignement…).

Lire aussi

Qui organise les concours pour devenir fonctionnaire ?

Les concours sont organisés par les ministères (Défense, Éducation nationale, Affaires étrangères, Intérieur…), les CNFPT (centres de gestion de la fonction publique territoriale), l’ENA (École nationale d’administration) ou encore par les cinq IRA (instituts régionaux d’administration) qui forment le corps d'encadrement de l'administration d’État.

L’Assemblée nationale et le Sénat organisent, eux, leurs propres concours. Ils ont en effet besoin pour leur fonctionnement de personnels divers (analystes-rédacteurs des débats ; secrétaires des services ; chauffeurs ; jardiniers ; informaticiens ; assistants de direction et de gestion ; administrateurs…). Les concours comprennent des épreuves de présélection parfois, puis des épreuves d’admissibilité et d’admission.

Lire aussi

Peut-on devenir fonctionnaire sans passer de concours ?

Parallèlement aux concours, la fonction publique offre d’autres modes d’accès ouverts sous certaines conditions, comme le PACTE, qui s’adresse aux jeunes de 16 à 28 ans sortis du système éducatif sans diplôme. Ils sont recrutés un an ou deux ans en CDD et formés, avant d’être éventuellement titularisés.

Les types d’emplois concernent, par exemple, les agents techniques, les agents administratifs, les auxiliaires de vie sociale, etc. Un recrutement direct est également parfois proposé pour certains postes de catégorie C. En 2021, par exemple, près de 30 postes de magasiniers de bibliothèques ont été ouverts au recrutement sans concours dans différents établissements.

Lire aussi

Qu’est-ce qu’un haut fonctionnaire ?

Formé au sein d’un réseau d’une dizaine de grandes écoles dont la plus connue est l’ex-ENA (qui devient en 2022 l’INSP Institut national du service public), il s’agit des cadres supérieurs de l’État. Ils sont environ 20 000 en France. Pour que cela soit plus parlant, citons quelques exemples de métiers : inspecteur(trice) général(e) des finances, directeur(trice) d’hôpital, inspecteur(trice) de santé publique vétérinaire ; préfet(ète) ; ambassadeur(rice) ; directeur(trice) de cabinet d’un ministre ; conseiller(ère) des affaires étrangères du cadre d'Orient ; administrateur(trice) des services de l'Assemblée nationale ou du Sénat…Leurs salaires sont très élevés (de 7 à 20 000 € par mois), certains étant parfois mieux rémunérés qu’un ministre, voire que le président de la République.

Articles les plus lus

A la Une Métiers

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !