Faire une lettre de motivation en espagnol : nos conseils.

Par Expat.com, partenaire de l'Etudiant, publié le 28 Février 2022
8 min

L’espagnol est la quatrième langue la plus parlée au monde. Ceux qui la maîtrisent ont donc un avantage certain sur les autres dans le milieu professionnel. Si maîtriser le langage est le premier pas pour étudier ou travailler en espagnol il en existe un autre, mal aimé… La carta de presentación… ou en français, la rédaction de votre lettre de motivation !

Beaucoup de candidats ont tendance à bâcler la lettre de motivation par manque d’intérêt ou de préparation. C’est pourtant une étape importante qui vous permet dès le départ de vous distinguer des autres.

Lettre de motivation en espagnol : le fond

La première utilité de la lettre de motivation est évidente : prouver au lecteur que vous êtes motivé pour la formation ou le travail proposé. Néanmoins, la lettre de motivation est aussi la première occasion que vous aurez pour vous présenter et affirmer votre personnalité.

Montrez-vous sous votre meilleur jour mais attention à ne pas tomber dans l’excès. Soyez simple, précis et positif. Votre objectif est de donner envie à votre lecteur de vous rencontrer et de vous donner votre chance.

Une lettre de motivation, peu importe la langue dans laquelle elle est écrite, doit comporter un certain nombre d’informations universelles : quels sont vos formations et votre niveau d’éducation, votre expérience professionnelle, vos objectifs professionnels ou scolaires.

Le document doit être court, par conséquent vous ne pourrez pas vous étendre longuement sur chaque point. Il n’empêche que vous devez malgré tout être convaincant.

Pensez à illustrer autant que possible chacun de vos arguments par une mise en contexte pratique qui le rattache le plus possible à la formation ou à l’emploi que vous visez. Si vous mentionnez un de vos diplômes, prouvez au destinataire qu’il vous a apporté des connaissances concrètes qui seront mises à profit dans le poste que vous visez. Vous mentionnez une expérience professionnelle ? Quelles compétences en avez-vous retirées et vous seront utiles pour votre nouveau rôle ?

Montrez-vous des renseignements sur les coutumes et la dynamique de travail du pays dans lequel vous postulez… Chaque Etat a ses propres particularités. Il sera rassurant pour votre lecteur de se rendre compte dès l’étape de la lettre de motivation que vous savez quelle sera plus ou moins la dynamique du lieu de destination.

Le fond de votre lettre de motivation doit être personnalisé pour chaque demande que vous envoyez. C’est un travail qui prend du temps et vous demandera un effort de recherche approfondi pour connaître la société, l’école et/ou la formation pour laquelle vous postulez. Les recruteurs devineront sans peine quelle lettre a été rédigée pour être envoyée à plusieurs destinataires et quelles sont celles qui ont été rédigées spécifiquement pour l’occasion.

Si la position se trouve dans un pays qui n’est pas le vôtre, n'hésitez pas à expliquer votre motivation pour partir et à partager les enrichissements personnels que vous espérez en tirer. Dans ce cas, rassurez également votre lecteur quant à votre solidité et votre capacité à vous adapter à un environnement totalement différent du vôtre.

Lire aussi

Lettre de motivation en espagnol : la forme

Comme sa voisine française, la lettre de motivation espagnole est… Une lettre, vous devrez donc la rédiger comme telle, avec les entêtes des missives et les formules adaptées. Plutôt que de trop en faire, restez sobre, un simple “Muy señores mios” ou encore, “Estimado/a Señor/Señora” pour débuter votre lettre est suffisant.

Attention néanmoins aux informations personnelles que vous partagez. Si en France il est commun de mentionner notre situation maritale (madame, mademoiselle…) ou encore notre date de naissance, c’est une pratique qui n’est pas admise dans de nombreux pays afin d’éviter les discriminations, il en va de même avec les photographies.

Votre lettre de motivation ne doit pas, idéalement, dépasser une page. N’utilisez pas de police d’écriture farfelue ou de couleurs sortant de l’ordinaire. Pensez également à espacer vos paragraphes afin de rendre la lecture de votre lettre agréable et fluide.

Une fois l'en-tête rédigée, la lettre peut être décomposée ainsi : Salutation, introduction, présentation du candidat, motivation du candidat, apport du candidat et conclusion.

– Dans votre introduction vous pouvez annoncer rapidement qui vous êtes (étudiant en X année universitaire, salarié, en recherche d’emploi…) et le sujet de votre demande (postuler pour Y formation, Z emploi).

– La présentation doit vous distinguer, parler de votre parcours en gardant à l’esprit votre demande et en sélectionnant les informations pertinentes (si vous avez des diplômes plus récents, pas la peine de parler de votre bac par exemple). N’hésitez pas à mentionner des activités hors scolarité ou des expériences professionnelles si elles peuvent apporter une plus-value et donner un meilleur aperçu de votre personnalité (êtes-vous champion d’échec ? Passionné de tennis ? Pâtissier amateur ? Pouvez-vous en tirer une qualité qui vous mettrait en valeur ?).

– La motivation du candidat est le paragraphe où vous devrez convaincre le destinataire que vous conviendrez parfaitement à ses besoins et que vous saurez vous adapter à son organisation. N’hésitez pas à intégrer votre lettre de motivation dans le contexte plus large de votre vie… Poursuivez-vous une expérience à l’étranger dans l’espoir de vivre hors de votre pays d’origine ? Le poste auquel vous postulez s’inscrit-il dans une optique d’évolution professionnelle ?

Yo sé que puedo hacer…Quels apports pourriez-vous concrètement apporter à votre employeur ou à votre établissement scolaire ? Sauriez-vous faire rayonner la formation à l’international, dynamiser l’environnement, apporter une expertise particulière ou un regard nouveau ?

– Vous devrez toujours conclure votre lettre de motivation par les formules de politesses appropriées. Attention, n’en faites pas trop, il est important de rester naturel bien que parfaitement respectueux… À titre d’exemple on peut mentionner “Quedo a su disposición y le saludo atentamente”, “Se despide cordialmente”, “Agradezco de antemano la atención”, “Sin otro particular, le saluda atentamente”…

Lire aussi

Bien entendu, votre langage doit être irréprochable, bien que l’espagnol ne soit pas nécessairement votre langue maternelle ou une langue que vous pratiquez quotidiennement. Faites un effort tout particulier pour cet exercice car il est votre vitrine. Nous vous conseillerons de ne pas rédiger un premier jet en français pour le traduire par la suite car c’est ainsi la meilleure façon d’utiliser des expressions ou tournures françaises qui ne seront pas naturelles en espagnol. Il vaut mieux écrire votre lettre dans un niveau de langue moins soutenu mais plus fluide, plutôt que de rendre un document maladroit dans ses tournures.

Afin de vous faciliter la tâche, vous pourriez, avant de rédiger votre brouillon, faire une liste des termes en espagnol qui pourraient vous être utile dans votre lettre et ainsi vous constituer un lexique pour vous aider dans la rédaction.

Il est évident que les traducteurs en lignes vous sont strictement interdits. En revanche, il serait utile de pouvoir faire relire votre lettre à un natif de la langue afin qu’il puisse vous aider en cas de maladresses.

Sachez que de nombreux dossiers sont refusés d’emblée en raison de l’absence de lettre de motivation ou parce que le candidat a bâclé son travail. Saisissez votre chance et peaufinez votre candidature pour mettre toutes les chances de votre côté.

Lire aussi

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une CV, lettre de motivation...

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !