Comment devenir chef de produit en jeux vidéo ?

Par Jean-Michel Oullion, publié le 21 Mai 2007
3 min

Pas de chef de produit sans une formation bac+3 au minimum et sans un tempérament affirmé ! La maîtrise de l’anglais est indispensable, une deuxième langue est un atout certain. Le profil idéal brossé par Jean-Michel Oullion, auteur du guide Les métiers des jeux vidéo et de l’animation, publié aux éditions L’Etudiant (extraits).

Les métiers des jeux vidéos et de l'animationDoté d'une forte personnalité, le chef de produit sait convaincre. Autonomie, créativité et dynamisme sont les autres qualités nécessaires pour réussir à ce poste.


Un caractère et des qualités spécifiques
  

Doté d'une forte personnalité, le chef de produit sait convaincre. Autonomie, créativité et dynamisme sont les autres qualités nécessaires pour réussir à ce poste.

"La clé d'une carrière réussie est le réseau professionnel, particulièrement dans l'univers du jeu vidéo, un petit milieu dans lequel tout le monde se connaît, constate Marjorie Boudin, chef de produit Cloud Gaming chez SFR. Pour bien débuter et obtenir un maximum de contacts, je recommande de passer par une agence spécialisée dans le jeu vidéo. Vous pourriez gérer les relations presse, les événements ou les lancements de produits des éditeurs. Je conseille également de travailler son anglais, indispensable dans ce milieu, et même de ne pas hésiter à apprendre le japonais."

Bien s'imprégner du marché, prendre l'habitude de suivre l'actualité quotidienne du secteur, sortir, s'informer de ce qu'il se passe en général (événements, sorties, cinéma, musique, etc.) sont aussi indispensables pour être réactif et performant.


Une formation en commerce, marketing et langues
  

De formation bac+3 au minimum, le chef de produit est le plus souvent issu d'une école de commerce et a suivi une formation en marketing. La pratique de l'anglais, voire d'une deuxième langue étrangère, est indispensable. Un chef de produit débutant gagne entre 1.800 € et 2.000 € brut par mois.

Selon Arthur Dosne, chef de produit au siège mondial d'Ubisoft, "le parcours classique passe par les écoles de management, avec de préférence des stages dans l'industrie du divertissement. La proximité avec les canaux de communication digitaux est absolument nécessaire, tout comme le fait de parler anglais, le jeu vidéo étant une industrie totalement mondialisée".


Le parcours de David : du marketing sportif au jeu vidéo
  

Après des études à Audencia Nantes (une école de management), et un VIE (Volontariat international en entreprise) en Turquie pendant deux ans, David Talmat s'est orienté vers le secteur des nouvelles technologies en intégrant SFR à l'époque où le "wap" tentait de décoller et les contenus vidéo arrivaient sur les mobiles.

"J'ai eu une expérience dans le marketing sportif, puis j'ai décidé d'intégrer l'industrie florissante du jeu vidéo. Après quatre ans au siège Europe de Ubisoft, je suis retourné dans mon Nord natal : j'ai eu la chance d'intégrer Ankama, où j'occupe le poste de directeur marketing pour les jeux vidéo. Les compétences et connaissances acquises en école de commerce permettent d'avoir une base pour aborder la gestion de n'importe quel produit. Ceci dit, à l'époque de mes études, l'accent n'était pas suffisamment mis sur certains domaines du marketing, notamment le marketing online. Le jeu vidéo est une industrie encore récente, mais qui est de plus en plus intégrée dans les cursus."

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !