Les autres métiers réputés peu glamour

Par Mathieu Oui, publié le 11 May 2009
3 min

A priori, devenir agent d’assurance, plombier ou attaché administratif ne fait pas rêver. Pourtant, que ce soit pour les revenus, la stabilité de l’emploi ou la progression de carrière, les avantages ne manquent pas.

Cliquez sur l'intitulé d'un métier pour découvrir sa fiche détaillée. En fin de description, en gras, est précisé le(s) niveau(x) d'études au(x)quel(s) ce métier recrute.

Administrateur de bases de données : au service des utilisateurs, il supervise la gestion et le bon fonctionnement d’une base de données, sorte de bibliothèque d’informations utiles à une entreprise. De bac + 3 à bac + 5.

Agent d’assurance : il vend les produits d’assurance de la société pour laquelle il travaille et développe son portefeuille de clients. Bac + 2.

Ascensoriste : il est responsable de la surveillance, de l’entretien et du dépannage d’un parc d’ascenseurs (mais aussi de monte-charges, escaliers mécaniques, trottoirs roulants…). Bac pro.

Attaché administratif : au sein d’un ministère ou d’un service déconcentré de l’État, il gère un service et s’occupe de l’application sur son territoire des textes législatifs et réglementaires. Bac + 3 + un an.

Auditeur : rattaché à un cabinet ou salarié d’une entreprise, il effectue des missions liées à la gestion, à la comptabilité ou aux finances. De bac + 5 à bac + 8.

Chaudronnier : il travaille les métaux pour leur donner une forme (tubes, récipients, éléments de structure…), avant de les assembler par pliage, soudage ou emboutissage. Du CAP au bac pro.

Comptable : salarié ou indépendant, il traduit en chiffres toute l’activité d’une entreprise. Bac + 2.

Conducteur de ligne de production : de l’agroalimentaire à l’automobile, il supervise la fabrication, de l’approvisionnement en matières premières jusqu’au produit final. Du CAP au bac pro.

Conseiller agricole : il accompagne les agriculteurs en leur fournissant des conseils pour améliorer leur production ou moderniser leur installation. De bac + 2 à bac + 5.

Contrôleur de gestion : son rôle est de faire parler les chiffres pour améliorer la rentabilité d’une entreprise et optimiser sa gestion. De bac + 4 à bac + 5.

Expert en assurance : pour une société d’assurances, il se rend sur les lieux du sinistre pour constater les faits, déterminer les causes et évaluer le montant des dommages. De bac + 2 à bac + 5.

Gérant de restauration collective : en entreprise, en école ou à l’hôpital, il est chargé de la définition des menus, des achats, de la gestion des stocks et veille à l’hygiène. De bac + 2 à bac + 5.

Ingénieur informaticien : chargé des réseaux ou de la sécurité, il est responsable du bon fonctionnement et de l’optimisation du parc informatique d’une entreprise. Bac + 5.

Installateur chauffagiste : il installe et met en service les installations de chauffage (radiateurs, chaudières, ventilateurs…). Du CAP au brevet professionnel.

Secrétaire administratif : dans une mairie, une école ou une collectivité locale, sa mission varie selon les spécialités : communication, comptabilité, gestion, rédaction de circulaires… Bac.

Surveillant pénitentiaire : il est chargé de la surveillance des détenus dans les maisons centrales et les maisons d’arrêt et participe à des actions de réinsertion. Diplôme national du brevet + 20 mois.

Syndic de copropriété : il est mandaté pour veiller au bon fonctionnement d’une copropriété en s’occupant de l’entretien des parties communes, du respect des règlements, de la gestion comptable… De bac + 2 à bac + 5.

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road