Un métier réputé pénible : manager des ventes

Par Géraldine Dauvergne, publié le 11 May 2009
2 min

Parce que ces professions n’ont pas un bureau pour cadre, on imagine que travailler dans l’artisanat, le bâtiment, la vente, les transports… est forcément pénible. Or tout dépend de la spécialité.

Gaëlle Pires, 22 ans : "Il y a sans cesse de nouveaux produits, je ne m’ennuie jamais"

En contrat à durée indéterminée depuis six mois au rayon électroménager, photo et ciné-son d’un hypermarché Carrefour situé en région parisienne, Gaëlle gère une équipe de huit vendeurs et trois apprentis, en doublon avec un manager confirmé. "Mon rôle est de motiver les vendeurs et de booster le chiffre d’affaires grâce à la vente de crédits et d’extensions de garantie. Je gère le planning et la partie variable des rémunérations…" Un métier qu’elle a découvert au cours de ses études. "Les gens ne nous connaissent pas vraiment." Contrairement aux autres chefs de rayon qui ont pour tâche la gestion des commandes et des marchandises, le manager des ventes fait d’abord du relationnel.

Ce qu’elle apprécie le plus ? "Faire progresser un vendeur, lui faire réaliser ses objectifs…" Elle est aussi une grande connaisseuse des produits multimédias. "Il y a sans cesse de nouveaux produits, je ne m’ennuie jamais." Gaëlle sait qu’à partir de ce poste, elle évoluera vers d’autres fonctions. De son bureau vitré, sur la surface de vente, elle est continuellement en contact avec les vendeurs, mais aussi avec les clients qui réclament de voir "un responsable".

Le bruit, la lumière artificielle ne la gênent pas. "Au contraire, j’aime cette ambiance, le mouvement. Il y a des clients mécontents, mais pas beaucoup. La plus grosse contrainte est à mon avis l’amplitude horaire. Une journée moyenne commence à 7 h, se termine à 19 h, avec deux heures de coupure."

Sa formation : BTS NRC - négociation et relation client + un an de formation manager des ventes Carrefour en apprentissage (bac + 3)
Son salaire mensuel net : 1 600 € (hors primes). 

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road