L’architecte de réseau : un ingénieur multimédia, informatique et télécoms

Par Jean-Michel Oullion, publié le 02 Decembre 2013
2 min

Architecte de réseau est une spécialité très prisée par les opérateurs de réseaux et de télécommunications qui ont été pris de court par la migration vers le multimédia des entreprises. Les explications de Jean-Michel Oullion, extraites du guide Les métiers d’Internet, publié aux éditions l’Etudiant.

Titulaire d'un bac+4 en électronique, Mikaël a travaillé d'abord comme chef de projet informatique pour Silicomp-AQL et Atos Origin avant de devenir, en 2007, architecte Web 2.0 dans une SII basée à Rennes.


Concevoir des projets globaux
  

Depuis 2010, Mikaël est architecte logiciels innovants chez France Telecom R&D : "Ma fonction consiste à réaliser des préconisations d'architecture en amont des projets, mais aussi en aval, pour de la correction de code ou pour des audits sur des problématiques de performance. J'interviens également pendant les phases d'avant-vente pour estimer les temps de développement nécessaires à indiquer dans les cahiers des charges."


Des compétences pointues
  

Mikaël reconnaît qu'il faut maîtriser plusieurs domaines pour être à même de proposer des solutions viables aux clients (le fonctionnement des réseaux, la sécurité, l'architecture réseau, etc.) : "Je maîtrise aussi plusieurs langages de programmation : Java, JavaScript, PHP, Delphi, XML, CSS. Si vous voulez réussir dans cette fonction, il faut être passionné et s'accrocher ! Pour progresser, on ne peut pas faire l'impasse sur l'autoformation, notamment via les blogs spécialisés et les flux RSS."

Mikaël travaille sur l’architecture globale de la rubrique Apps Bar de Sosh, mais aussi sur les applications pour mobile sous Android et des messageries instantanées sur Smartphone.

À la frontière entre le multimédia, l'informatique et les télécoms, le poste d'architecte réseau s'adresse à un ingénieur confirmé. C'est une profession très technique, qui exige un haut niveau de formation. Les sociétés sont prêtes à engager des débutants ayant moins de deux ans d'expérience, dès lors qu'ils sont issus de filières bien précises, écoles d'ingénieurs ou masters professionnels, dans le domaine des réseaux et télécommunications.

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !