1. Métiers
  2. Les metiers qui recrutent
  3. Les secteurs qui recrutent
  4. Formation : apprentissage à tous les niveaux !
Boîte à outils

Formation : apprentissage à tous les niveaux !

Envoyer cet article à un ami

La Poste propose à des jeunes de devenir guichetier ou facteur en intégrant une formation en apprentissage. Les grandes écoles ont également adopté ce modèle. L’alternance a le vent en poupe !

Entreprise publique depuis 1991, La Poste exerce de nombreuses activités, structurées en quatre métiers : le Courrier, le Colis Express, La Banque Postale et l’Enseigne La Poste (réseau des bureaux de poste). Aujourd’hui près de 2/3 de ces activités sont exercées sur des marchés en totale concurrence. Avec près de 300 000 collaborateurs, La Poste est le premier employeur de France. La Poste traite et achemine 30 milliards d’objets par an. A l’horizon 2010, elle a pour ambition de devenir un des premiers opérateurs postaux européens. "Le Pôle Courrier compte 180 000 collaborateurs au niveau national dont 100 000 facteurs", souligne Bernadette Gurrera, chargée de communication du recrutement. Le Groupe La Poste est, comme de nombreuses entreprises et secteurs d’activités, touché par l’évolution démographique et les nombreux départs à la retraite, d’où la nécessité de renouvellement des compétences et de recrutement soutenu qui concerne notamment les facteurs. "Ces nombreux recrutements s’expliquent également par la volonté de valoriser ce métier. La Poste a mis en place trois niveaux de promotion pour leur permettre d’évoluer vers plus d’expertise ou de management. Après une expérience au premier niveau, ils peuvent évoluer vers le poste de facteur d’équipe puis de facteur qualité. La Poste souhaite promouvoir 45000 personnes en trois ans dont 37000 facteurs, d’où le besoin de recruter. En 2007, le Pôle Courrier a embauché 7400 personnes. Pour 2008, le Pôle Courrier Ile de France prévoit de recruter 1500 facteurs en CDI, titulaires d’un Brevet des Collèges, CAP/BEP et du permis B", explique Bernadette Gurrera. Ces recrutements étalés sur l’année, se déroulent chaque mois pour chacun des départements de la région parisienne.

Un vecteur d’insertion sociale


En outre, un tiers des facteurs embauchés en 2007 l’ont été en alternance (contrats de professionnalisation et d’apprentissage). Ces dispositifs diplômants ou professionnalisants, sont proposés en partenariat avec l’Education Nationale. "Les jeunes bénéficient d’une période de 6 mois à 1 an de formation suivant le dispositif concerné. Tous nos alternants sont accompagnés d’un tuteur ou d’un maître d’apprentissage pour apprendre, à leur rythme, un métier exigeant. A l’embauche et durant la formation, nous évaluons la motivation pour l’entreprise, le métier, le profil comportemental (relationnel, autonomie, esprit d’équipe), poursuit Bernadette Gurrera. Nous cherchons à développer l’alternance car elle constitue un plus pour l’entreprise et pour le candidat. C’est un formidable vecteur d’insertion sociale : l’opportunité d’acquérir des compétences, un diplôme ou une qualification, un métier et d’intégrer une entreprise. L’alternance est devenue aujourd’hui un mode de recrutement à part entière. Après avoir alterné mises en situations professionnelles sur le terrain et temps de formation en lycée, en CFA ou Campus La Poste, 70% de nos alternants intègrent l’entreprise. Notre objectif, l’an dernier, visait 495 alternants recrutés en Ile-de-France, ce sera sans doute plus en 2008".

Dans les grandes écoles et universités aussi


La formule, de plus en plus prisée par les jeunes comme les entreprises, se développe à tous les niveaux. Ainsi les universités dans le cadre de leurs filières professionnalisantes (licences professionnelles, masters professionnels, IUP…), les grandes écoles de management et d’ingénieur, sont de plus en plus nombreuses à permettre à leurs étudiants de suivre tout ou partie de leur cursus en alternance.

Pour aller plus loin : Les 20 métiers qui recruteront le plus en 2022 / Travailler dans l’économie sociale et solidaire, c’est comment ? / Métiers de demain : attendez-vous à travailler avec des robots ! / Métiers d’avenir : les professions qui émergent / Métiers d’avenir : les professions qui se transforment / Métiers d’avenir : les professions qui résistent

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les femmes gagnent-t-elles du terrain sur le front de l’égalité ? Banque Assurance : profils commerciaux recherchés Accueil et Relation client à distance : des opportunités professionnelles… Vendre : des métiers variés et accessibles Les métiers de l’assistanat : une véritable force. Formation : apprentissage à tous les niveaux ! Avec ou sans le bac : des entreprises qui recrutent !