1. Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez divertir et animer ?
Boîte à outils

Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez divertir et animer ?

Envoyer cet article à un ami
Julia, 29 ans, productrice audiovisuelle junior de documentaires chez Gedeon Programmes, à Paris : "Je jongle entre envies artistiques et contraintes financières."// © Mat Jacob/Tendance Floue pour l'Etudiant // © Mat Jacob / Tendance Floue pour l'Étudiant
Julia, 29 ans, productrice audiovisuelle junior de documentaires chez Gedeon Programmes, à Paris : "Je jongle entre envies artistiques et contraintes financières."// © Mat Jacob/Tendance Floue pour l'Etudiant // © Mat Jacob / Tendance Floue pour l'Étudiant

Le secteur emploie actuellement plus de 190.000 personnes : 74.100 artistes (musiciens, chanteurs, danseurs, comédiens…), 116.400 personnes qui travaillent dans l’ombre (responsables de programmation, chargés de production, assistants réalisateurs, gestionnaires de salle…) pour le cinéma, la radio, l’audiovisuel et les nouveaux médias.

Dans les métiers de l'image et du son, les technologies numériques bouleversent la manière de travailler. "Le secteur est en pleine expansion, mais aussi en pleine remise en question de ses fondements", remarque le ministère de la Culture et de la Communication.

D'après France Stratégie, près de 75.000 emplois seraient à pourvoir d'ici à 2022 dans les professions de l'information et de la communication et dans celles des arts et du spectacle. L'essor des nouveaux écrans, le poids gigantesque pris par la vidéo sur Internet, le développement exponentiel des usages sur le Web requièrent de nouvelles compétences.

"Deux métiers sont actuellement très recherchés par les recruteurs : les managers de contenus et les producteurs audiovisuels tout type de format, de la pastille vidéo d'une minute jusqu'au long-métrage", signale Dominique Gratiot, responsable du service deuxième cycle à l'INA (Institut national de l'audiovisuel) Sup.

De bac+2 à bac+5

Pour entrer dans ces métiers, formations et cursus foisonnent dans nombre d'écoles spécialisées de bac+2 à bac+5. L'université propose également des formations bac+3 et bac+5.

On peut citer aussi le BTS métiers de l'audiovisuel qui comporte 5 options. De son côté, l'INA Sup propose des formations aux métiers de l'audiovisuel, du multimédia et des contenus numériques telle la licence professionnelle systèmes audiovisuels numériques ou plusieurs masters (production audiovisuelle, gestion de patrimoines.

POUR MOI OU PAS LE SPECTACLE ET L'AUDIOVISUEL ?

Pictos vrai Oui si vous avez un don et aimez être sur scène et dans la lumière. Ce sont les qualités principales demandées à tout artiste quel que soit son domaine.

Pictos vrai Oui si vous cultivez des qualités de négociateur(trice). Si vous vous destinez aux fonctions de production de spectacles, de films, il vous faudra argumenter avec les décideurs, frapper aux portes des partenaires publics ou privés (Centre national du cinéma et de l'image animée, régions, entreprises...) pour trouver l'argent nécessaire pour financer les projets.

ELLE Y TRAVAILLE DÉJÀ : JULIA, 29 ANS, PRODUCTRICE AUDIOVISUELLE JUNIOR
"Développer des idées de documentaires, les vendre, trouver l'argent pour les produire... J'enchaîne les rendez-vous pour monter les projets  !" Julia a débuté, il y a deux ans et demi, comme chargée de production chez Gedeon Programmes, où elle s'occupait de l'organisation des tournages. Depuis un an, elle évolue comme productrice junior : "Je développe une dizaine de projets à différents stades de maturité pour des chaînes de télévision comme Arte ou France 5." L'an dernier, Julia a produit une série documentaire de 10 épisodes de 26 minutes sur le parc zoologique de Paris. "Sur ce projet, nous avons développé plusieurs formats : le documentaire audiovisuel, un blog, une appli éducative gratuite pour les jeunes... Les chaînes de télé demandent que les projets aient une vie sur plusieurs écrans et qu'ils puissent toucher différents publics."

Après son bac L au lycée Jean-Vigo de Millau (12), en 2003, et des études à l'université Paris 10-Nanterre, Julia décroche sa licence arts du spectacle en 2007. Intermittente pendant 3 ans dans une société de production et soucieuse d'évoluer, elle intègre l'INA Sup pour suivre le master en production audiovisuelle. "J'y ai approfondi les aspects créatifs et financiers", se réjouit la jeune productrice, en CDD (contrat à durée déterminée) et qui touche, brut, 3.200  € par mois. "Au quotidien, je jongle entre envies artistiques et contraintes financières."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez programmer et coder ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez compter et gérer ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez construire et rénover ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez divertir et animer ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez organiser et planifier ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez rechercher et innover ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez réparer et entretenir ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez soigner et aider ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez transmettre et enseigner ? Métiers qui recrutent : lesquels si vous voulez vendre et conseiller ?