Banque-finance : quels sont les profils recherchés pour être conseiller clientèle particuliers ?

publié le 15 Juin 2010
4 min

Quelles formations privilégier quand on vise les métiers de la banque et de la finance ? Vous êtes nombreux à vous sentir perdus face au dédale de cursus existants. Dans le guide les Métiers de la banque et de la finance (éditions l’Etudiant), Pascale Kroll vous aide à y voir plus clair. Extraits.

Les jeunes diplômés de niveau bac+2/3 ayant des compétences commerciales sont des profils très recherchés par les banques.


Des jeunes pour leurs premiers pas dans la banque de détail

Outre les métiers de chargé d’accueil et de conseiller de clientèle multimédia, le métier de conseiller clientèle particuliers est le poste d’entrée par excellence dans la banque de détail. En tant que jeunes diplômés, ce poste vous offre un tremplin de choix pour prendre connaissance des différents rouages du secteur bancaire et vous former sur le terrain. Les banques, petites et grandes, recrutent d’ailleurs de nombreux jeunes. Ce poste peut aussi être confié à des jeunes en alternance. Le profil préféré reste celui de jeunes diplômés de niveau bac+2/3, spécialisés dans les activités commerciales. Le métier de conseiller clientèle particuliers représente près de 20 % des embauches dans les banques.


BTS, DUT et licences pros en première ligne
 

Les formations les plus courantes pour occuper ce poste sont de niveau bac+2/3. Vous pouvez avoir suivi un BTS (Brevet de technicien supérieur) : BTS banque, option marché des particuliers, BTS NRC (négociation et relation client), BTS MUC (management des unités commerciales) ou BTS CGO (comptabilité et gestion des organisations), un DUT (Diplôme universitaire technologique) : DUT techniques de commercialisation ou DUT GEA (gestion des entreprises et des administrations) ou bien une licence professionnelle orientée vers la banque, l’assurance ou la finance.

Avec un diplôme de niveau bac+2 orienté vers les fonctions commerciales mais non spécialisé dans la banque, vous pouvez également débuter en tant que conseiller d’accueil ou conseiller de clientèle multimédia pour évoluer vers le poste de conseiller clientèle particuliers au bout de 2 ou 3 ans.


Une excellente capacité à créer des contacts


La fonction requiert une forte capacité à nouer des relations avec ses clients afin de leur proposer des solutions personnalisées. Vous devez donc avoir un très bon sens relationnel, être diplomate, convaincant mais surtout rester à l’écoute des besoins de vos clients. Rigueur, autonomie, goût du travail en équipe, bonne résistance nerveuse et bonne organisation personnelle sont les autres qualités citées pour bien gérer vos dossiers et atteindre les objectifs commerciaux fixés.


Les avantages du métier : une bonne évolution de carrière


Les possibilités d’évolution de carrière sont fortes lorsque l’on fait ses premiers pas à ce poste dans la banque. "Les conseillers clientèle particuliers peuvent évoluer en se spécialisant dans un métier, en tant que conseillers professionnels, avec comme clientèle les artisans, les commerçants et les professions libérales, ou en tant que conseillers privés avec une clientèle plus haut de gamme, explique Anne Rayon, responsable du recrutement chez LCL. Ils peuvent également manager une équipe en occupant le poste de directeur d’agence, puis de directeur de groupe d’agences."


Les avantages du métier : les salaires


Un jeune diplômé débute au poste de chargé de clientèle particuliers avec une rémunération fixe de 20.000 € à 23.000 € brut annuel, à laquelle vient s’ajouter une part variable de 3.000 € à 6.000 €. Selon le cabinet Robert Half, un conseiller clientèle particuliers perçoit une rémunération fixe annuelle brute de 22.000 € à 26.000 € à Paris, contre 20.000 € à 24.000 € en régions, avec une part variable allant jusqu’à 3.000 €. Outre son salaire de base, le conseiller clientèle perçoit des commissions qui sont calculées à partir des résultats de l’agence et l’atteinte de ses objectifs. Il peut aussi profiter de l’intéressement, de la participation et de certains avantages liés au secteur.


Les métiers de la banque et de la financePOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Les métiers de la banque et de la finance", par Pascale Kroll.




Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !