Tout savoir sur les parcours de santé PASS et L.AS

Par Pauline Bluteau, publié le 14 Mars 2022

VIDÉO. Si vous vous destinez aux études médicales, sur Parcoursup, vous avez le choix entre le PASS et la L.AS. Véronique Maupoil, doyenne de la faculté de pharmacie de l'université de Tours vous explique ce qui vous attend dans ces deux parcours très exigeants.

Le PASS, parcours spécifique accès santé, et la L.AS, licence avec option "accès santé", sont les deux principales voies d'accès aux études de santé, communément appelées MMOPK (médecine, maïeutique, odontologie, pharmacie, kiné).

Contrairement à la PACES, quel que soit le parcours choisi, vous devrez choisir une discipline supplémentaire sans lien direct avec la santé (biologie, chimie, STAPS, psycho, droit, histoire…).

Vous allez le voir, le PASS comme la L.AS ont beau avoir quelques différences, l'exigence, la motivation et la capacité à travailler sont de rigueur dans les deux parcours.

Deux parcours pour un même accès aux études de santé

L'objectif du PASS comme de la L.AS est d'amener les étudiants à intégrer l'une des cinq filières médicales MMOPK. Désormais, avec la réforme de la PACES, la première année commune à tous les étudiants en santé est possible de deux manières différentes : un PASS où la santé reste dominante et s'accompagne d'une mineure dans une autre discipline (on parle de PASS mathématiques, PASS lettres, PASS physique…) et la L.AS, où cette fois la santé est considérée comme la discipline mineure, l'étudiant choisit une majeure parmi toutes les disciplines proposées en licence (on parle également de L.AS mathématiques mais aussi L.AS STAPS, L.AS sciences pour la santé…).

"L'articulation est un peu complexe, le PASS s'effectue sur une année alors qu'en L.AS, il faut distinguer la L.AS 1, la L.AS 2 et 3. Mais si l'étudiant ne parvient pas à entrer en MMOPK à l'issue de sa première année, il peut, de droit, entrer en L.AS 2 – et ce qu'il vienne de PASS ou de L.AS 1 – pour tenter sa deuxième chance", détaille Véronique Maupoil, doyenne de la faculté de pharmacie de l'université de Tours.

En effet, tous les étudiants ont bien deux chances pendant leur cursus pour intégrer les études de santé. Comme elle peut se poursuivre sur trois ans, la L.AS reste plus flexible et vous permet de tenter votre chance quand vous en avez envie, donc pas forcément dès la première année. Contrairement au PASS, où votre première chance est induite dès cette première année post-bac.

Lire aussi

Un profil scientifique mais pas seulement…

Malgré les idées reçues, il n'y a pas de voie royale pour accéder aux études de santé même si "c'est vrai, le PASS est une année où il y a plus d'enseignements en santé mais la L.AS apporte d'autres connaissances et compétences".

Ce qui risque de faire la différence, c'est plutôt votre motivation, plus que votre profil scientifique pur ou le nombre d'heures d'enseignements en santé. "Ce qui est important, c'est plutôt d'avoir un intérêt pour ces disciplines scientifiques notamment pour les sciences de la vie, estime la doyenne de la faculté de pharmacie de l'université de Tours. Mais on ne peut pas dire qu'une voie est plus abordable que l'autre. Le PASS n'est pas non plus une PACES car il n'y a plus de concours mais des examens classants."

Pour réussir, la doyenne conseille donc de se garder des moments de travail complets, sans distraction et de profiter de ses moments en dehors des études. "C'est essentiel car ces études restent difficiles et sélectives."

Lire aussi

Prendre le temps de choisir entre un PASS ou une L.AS

Si vous hésitez encore entre le PASS et la L.AS, fiez-vous à vos centres d'intérêt, d'une part. Vous réussirez toujours plus une formation qui vous anime, dont les matières vous passionnent. Sélectionnez les disciplines majeures (en L.AS) et mineures (en PASS) qui vous intéressent vraiment car cela aura un impact sur la poursuite de vos études.

Comme le précise Véronique Maupoil, si vous craigniez de ne pas être à la hauteur lors de votre entrée en deuxième année d'études de santé, sachez que les universités ont justement créé des modules pour accompagner les différents profils.

Autre conseil, "il faut s'être posé la question 'quels métiers je voudrais exercer dans mes premières années de vie professionnelle ?', c'est une question difficile mais c'est LA question". Cela vous donnera certainement une direction à suivre.

N'oubliez pas non plus de vous fier au taux de sélection et au taux de succès de chaque PASS ou L.AS dans les différentes universités qui vous intéressent. Ces chiffres sont visibles sur Parcoursup (taux d'accès) ou sur les sites Internet des établissements. Avoir un plan A et un plan B reste essentiel, pensez-y.

Lire aussi

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Médecine Santé

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !