Sélection, algorithme, calendrier... Parcoursup expliqué aux parents !

Par Paul-Adrien Montacié, publié le 18 Février 2022
9 min

Parcoursup rythme le quotidien des lycéens... mais aussi de leurs parents ! Lente, stressante, pas toujours comprise, la plateforme d’admission à l'enseignement supérieur peut paraître obscure aux non-initiés.

Calendrier contraignant, place de l'algorithme, contenu des dossiers, manque de transparence dans les processus de sélection… Parcoursup n'est pas évident à prendre en main pour les candidats, ni pour leurs parents. Petit récapitulatif pour permettre aux parents de bien comprendre la procédure et son fonctionnement.

Parcoursup, c'est quoi ?

Parcoursup est une plateforme d’admission sur laquelle tous les élèves de terminale et candidats en réorientation peuvent faire leurs vœux d’études supérieures. C’est même la porte d’entrée principale pour tous ceux qui aspirent à faire des études supérieures.

La plateforme fait à la fois office d'annuaire (entre 17.000 et 20.000 formations y sont répertoriées) mais aussi de logiciel permettant à des candidats de regrouper leurs vœux, et enfin de relai : c'est Parcoursup qui envoie les vœux des candidats aux formations et qui collecte les réponses de ces dernières avant de leur renvoyer les choix définitifs des élèves. Attention, Parcoursup permet d'accéder uniquement à la première année d’études supérieures.

Lire aussi

Quel est le calendrier de la procédure Parcoursup ?

La phase d’admission est ouverte depuis le 20 janvier 2022 et se termine le 29 mars. Du 30 mars au 7 avril, votre enfant pourra finaliser son dossier pour ses vœux. Dans ce dossier, il pourra notamment écrire ses lettres de motivation pour chaque formation auquel il candidate. Enfin, du 2 juin au 15 juillet a lieu la phase d’admission principale où vos enfants sauront dans quelles formations ils ont été acceptés, et où ils pourront accepter ou refuser leurs offres.

S’ils n’ont reçu aucune proposition à l’issue de la procédure principale, il reste toujours une chance de passer par la procédure complémentaire. Pendant cette phase du 23 juin au 16 septembre, les places restantes dans les formations sont remises en jeu et les lycéens pourront y candidater. À noter qu'il n’est pas possible de recandidater à une formation qui a refusé votre enfant durant la phase principale.

Lire aussi

Combien de vœux et de sous-vœux peut-on faire sur Parcoursup ?

Votre enfant a le droit à dix vœux et vingt sous vœux. Cela signifie qu’il peut choisir une formation (le vœu) et sélectionner jusqu’à dix établissements proposant la formation (les sous-vœux). Ce total dépend du type de formation demandé. De nombreuses exceptions sont à prendre en compte.

Il est généralement conseillé de ne pas se contenter d'un seul vœu, et de maximiser ses chances d’étudier dans un domaine souhaité en ciblant plusieurs type de formation. Par exemple, il est intéressant de candidater non seulement dans une licence d’informatique, mais aussi dans des BTS et des BUT informatique.

Lire aussi

Quelles sont les formations sélectives et leurs critères d'admission ?

Les principales formations sélectives sont les CPGE (classes préparatoires aux grandes écoles), les diplômes d'État d’infirmier, les BTS, les BUT, les écoles spécialisées (architecture, ingénieur, commerce, arts, paramédicale…) et certaines licences. Sur Parcoursup, dans l’onglet "Formations" (accessible sans inscription), vous pourrez vous faire une idée de la sélectivité d’une formation en consultant son taux d’accès. Par exemple, un IEP (institut d’études politiques) n’accepte environ qu’un élève sur dix.

L'accès à d’autres formations très demandées par les lycéens, comme les licences L.AS, PASS ou STAPS peut être soumis à une sélection. Il n’y a plus de tirage au sort comme sur APB, les formations sélectionnent vos enfants en s’appuyant sur la fiche Avenir de l’élève, à disposition des recruteurs.

Cette fiche contient les notes du candidat, et on retrouve aussi les appréciations des professeurs et du conseil de classe qui peuvent peser sur la décision. Dans de nombreux parcours sélectifs, une lettre de motivation sera à joindre à votre candidature. Enfin, incitez vos enfants à compléter minutieusement la rubrique "Activités et centres d’intérêts" sur Parcoursup qui peut être un plus pour leur candidature.

En plus des dossiers, certaines formations font passer des entretiens aux candidats. Les écoles de commerce, les écoles d’ingénieur et les IEP recrutent via des concours communs.

Comment fonctionne l'algorithme de Parcoursup ?

Un algorithme central est mis à disposition et est commun à toutes les formations. Selon leurs propres critères, les recruteurs reformatent cet algorithme pour donner plus de poids à telle ou telle note ou à telle ou telle matière. Lorsqu'une formation reçoit de très nombreux dossiers, ils sont étudiés par cet algorithme adapté. S'il faut arbitrer entre quelques dossiers, ils sont alors consultés par des recruteurs et enseignants.

Dans un premier temps, l'algorithme classe l'ensemble des candidatures. Ensuite, il remonte certains dossiers dans le classement en appliquant des quotas (boursiers, bacheliers professionnels en BTS, bacheliers technologiques en BUT).

Lire aussi

Combien coûtent les formations ?

Seuls les BTS publics sont totalement gratuits. Il faudra compter 170 euros pour une inscription à l’université (en licence ou en BUT). En classe préparatoire, si vous ne devez rien payer au lycée, il vous faudra vous inscrire en parallèle dans une université et payer les frais d’inscriptions.

Dans tous les cas, il faut faire une différence entre les formations publiques et privées. Les frais de scolarité des BTS privés peuvent aller jusqu'à quelques milliers d'euros l'année. De la même manière, les écoles d’ingénieurs publiques coutent de 601 à 2.800 euros, là où une école privée revient en moyenne à 6.500 euros. Quant aux bachelors d’écoles de commerce, les prix fluctuent, mais comptez en moyenne 9.500 euros pour une année, sauf en cas d’alternance.

Vous devrez également vous acquitter, sur le site MesServices.etudiant.gouv.fr, de la CVEC (contribution à la vie étudiante et de campus) d’un montant de 92 euros pour être en règle.

Lire aussi

Quelles sont les autres démarches à prévoir ?

N’oubliez pas le dossier social étudiant ! Sur le site MesServices.etudiant.gouv.fr, il est possible de constituer votre DSE où vous pourrez faire votre demande de bourses pour l’année universitaire suivante, ainsi qu’une demande de logement dans une cité universitaire du CROUS. Si vous ne comptez pas demander de logement CROUS, et que votre enfant doit quitter le domicile familial, pensez aussi à entamer une recherche de logement.

Peut-on faire des recours en cas de réponse négative sur Parcoursup ?

Il est possible de contacter l’établissement qui a refusé votre enfant pour obtenir des réponses dans un délai d’un mois suivant le refus. En dernier recours, si vous considérez le refus discriminatoire ou abusif, vous pouvez même saisir le tribunal administratif.

À partir du 2 juillet, en cas d’absence de réponses pour votre enfant, il vous sera possible de contacter la CAES (commission d’accès à l’enseignement supérieur) de votre région académique : elle examinera le dossier du candidat et lui proposera des offres de formations qu’elle juge en adéquation avec son parcours en fonction des places disponibles.

Lire aussi

Quelles notes comptent sur Parcoursup ?

Le dossier de votre enfant prend en compte les notes de première et des deux premiers trimestres de terminale. Se rajoutent les notes de contrôle continu et les notes obtenues au bac de français. En temps normal, les épreuves de spécialité rentrent aussi en compte, sauf cette année où elles sont reportées pour raisons sanitaires.

Comment aider mon enfant à faire son choix final ?

Votre enfant aura sans doute une préférence ! Si ce n’est pas le cas, et que les formations vous semblent similaires, interrogez-vous sur d’autres aspects. Géographiquement, où est-elle située ? La ville est-elle agréable à vivre ? Quel est le coût de chaque formation ? Un des deux cursus apporte-t-il plus de garanties en termes d’emploi à la sortie ? Une des formations favorise-t-elle plus qu’une autre la poursuite d’études ?

Dans quels cas faire des choix hors de la plateforme ?

De moins en moins de formations recrutent hors Parcoursup. Mais si vous souhaitez candidater en dehors de la procédure, renseignez-vous : cette formation est-elle reconnue par l’État ? Le diplôme qu’elle délivre rend-il mon enfant employable dans ce secteur d’activité ?

Chaque formation doit avoir un visa délivré par l’État et donner 60 crédits universitaires (ECTS) par an. Sans cela, votre enfant ne pourra pas continuer ses études s’il le souhaite à l’issue de sa formation, en master par exemple.

Articles les plus lus

A la Une Parcoursup

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !