Les métiers du luxe qui recrutent

Par Oriane Raffin, publié le 18 Octobre 2021
4 min

Attiré par le luxe ? Haute couture, parfumerie, artisanat d’art : découvrez les profils recherchés par les recruteurs. Les compétences et niveaux de formations recherchés sont variés à l'image des nombreux métiers du luxe.

Environ 170.000 personnes exercent un emploi dans le luxe en France. Un domaine qui attire et regroupe de nombreux secteurs : haute-couture, joaillerie, maroquinerie, cosmétique, parfumerie, hôtellerie/restauration, horlogerie, vins et spiritueux, services à la personne…

Lire aussi

Si, en ce moment, en raison de la crise du Covid-19, l’hôtellerie de luxe est en berne, les autres secteurs du luxe recrutent régulièrement, "notamment la mode et les accessoires et le parfum et la cosmétique", précise Sandrine Poupon, directrice de l’EIML (École internationale du marketing et management du luxe).

Lire aussi

Le digital, toujours très recherché dans le luxe

Plus globalement, avec la présence toujours plus forte du numérique et des réseaux sociaux, des compétences dans le numérique sont recherchées. "On voit passer beaucoup d’annonces pour des postes dans le digital : community manager, CRM (gestion de la relation client), e-merchandising, e-commerce…", énumère Marine Stabile, responsable des relations entreprises de l’établissement. "Le digital, c’est là où les millennials ont un carte à jouer ! Mais pas que."

Lire aussi

Les fonctions support recrutent aussi

"On cherche beaucoup de jeunes – et de moins jeunes – en marketing, dans les RH, sur les métiers liés aux produits ou à la production : supply chain, logistique… La palette de métiers et d’expertises est très variée", complète Anne-Laure Despeaux, directrice de la marque employeur du groupe LVMH.

Le groupe a annoncé récemment prévoir 25 000 recrutements de jeunes de moins de 30 ans d’ici fin 2022 dans le monde, dont, pour la France, près de 5 000 en stages et apprentissages et 2 500 en CDI. "Il est important de se renseigner sur les postes, prévient cependant Sandrine Poupon. Beaucoup de lycéens veulent être chef de produit par exemple, mais chaque groupe aura sa propre définition de ce métier".

Lire aussi

Métiers de la vente, clé de voute du luxe

Autre profil (très) recherché : les vendeurs. "Les grandes marques ont du mal à trouver des personnes passionnées et qui souhaitent s’impliquer", explique Alexandra Defawe, team leader France du cabinet de recrutement Luxe Talent. "Pourtant, le contact client est essentiel pour les maisons, c’est lui qui fera revenir le client".

Lire aussi

Anne-Laure Despeaux le confirme : "il y a une sous-valorisation de ces métiers-là, souvent peu connus. Pourtant, ils représentent une véritable porte d’entrée dans les maisons". Commencer dans la vente n’exclut en effet pas – bien au contraire – d’évoluer ensuite vers des missions plus stratégiques, en ayant une bonne connaissance de la marque et des produits.

Lire aussi

Les métiers de savoir-faire au cœur des maisons du luxe

Enfin, les artisans et globalement les métiers de savoir-faire ont également toutes leurs chances. "Certains métiers sont particulièrement en tension : des métiers du cuir, comme maroquinier ou fabricant de souliers, couturier, joaillier, etc.", détaille Alexandre Boquel, directeur du développement des Métiers d’Excellence chez LVMH. Le groupe rassemble plus de 280 métiers de savoir-faire, "un patrimoine absolument fondamental".

Lire aussi

Pour protéger ce patrimoine et continuer à produire, l’Institut des Métiers d’Excellence de LVMH forme chaque année des apprentis. "On apprend beaucoup dans nos maisons", explique Alexandre Boquel. Pour travailler sur le cœur même de ces métiers du luxe : le produit.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une métiers qui recrutent

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !