1. Supérieur
  2. Ecoles spécialisées
  3. Banc d’essai des formations en journalisme : laquelle pour vous ?
  4. Formations non reconnues : si vous visez les médias de proximité ou les médias spécialisés

Formations non reconnues : si vous visez les médias de proximité ou les médias spécialisés

Envoyer cet article à un ami

Les cursus préparant aux métiers du journalisme n’ont jamais été aussi nombreux. Mais que deviennent leurs étudiants ? Quelles formations permettent de travailler dans les médias nationaux, les titres régionaux, la presse en ligne, l’audiovisuel… ? Enquête exclusive sur l’insertion de ces jeunes diplômés et banc d’essai de la petite centaine de filières spécialisées.

À l’entrée d’une formation non reconnue, sachez que la sélection sera moins forte et que vous aurez plus de chance d’exercer, à la sortie, dans les médias d’information de proximité (près de 44 % des diplômés) ou les médias spécialisés (38 %). D’après notre enquête, l’insertion prend davantage de temps après une formation non reconnue, les diplômés étant plus nombreux à poursuivre leurs études ou à être en recherche d’emploi. En revanche la part de CDI est très proche des formations reconnues : 18 mois après le diplôme, elle s’élève en moyenne à 18 % (pour 24 % de CDD et 20 % de piges). 


Un meilleur taux d'emploi à la sortie pour les écoles en région


Par ailleurs, il est à noter que les établissements situés en région affichent de meilleurs taux d’insertion que ceux établis à Paris. Par exemple, l’École de journalisme de l’Ouest, à la Roche-sur-Yon, affiche 87 % de taux d’emploi, l’École de journalisme de Nice se situe à 75 % et l’ISCPA de Lyon à 69 %, 3 villes où il n’existe pas de filières reconnues.

À l’inverse et à l’exception de l’ISCPA Paris (67 % de taux d’emploi), les établissements de la capitale se situent autour ou en dessous de la moyenne du taux d’emploi (62 %). Ces écoles sont probablement confrontées à une plus grande concurrence dans le placement de leurs diplômés. Elles accueillent aussi en leur sein un plus grand nombre d’élèves (85 diplômés à l’ESJ Paris, 75 à l’ISCPA).

À titre d’exemple, à l’issue de l’ISCPA de Lyon, les diplômés 2010 se retrouvent notamment à LCI, l’Usine nouvelle, Radio Scoop, Radio Val-d’Isère, “Mag 2 Lyon”, “le Journal de Saône-et-Loire”. On trouve également plusieurs demandeurs d’emploi, quelques diplômés en poursuite d’études et une attachée de presse à la Fédération française d’équitation.


Deux filières porteuses à l'ESJ Lille


En matière de médias spécialisés, l’ESJ Lille affiche par exemple de très bons résultats sur 2 formations annuelles non reconnues. Les 14 diplômés 2010 de la filière presse hebdomadaire régionale (95 % d’insertion) ont été embauchés à “la Semaine de Metz”, “le Républicain de Marmande”, “Drôme Hebdo” ou encore “le Courrier Cauchois” ou “Nord littoral”. Les frais de scolarité s’élèvent à 3 900 € mais, en vertu d’un accord avec le syndicat de la presse régionale, ceux-ci sont réduits de 1 000 € si l’étudiant s’engage à travailler 2 ans durant pour un de leur titre.

Avec 9 diplômés en 2010, la filière journaliste et scientifique fait encore mieux puisque elle se situe à 100 % d’insertion. “Nous avons un mal fou à recruter des étudiants alors que, après un cursus en médecine, pharmacie ou ingénieur, on les place sans difficultés”, témoigne Sylvie Larrière, la responsable. Celle-ci met en avant la richesse de la presse professionnelle scientifique qui compte plusieurs centaines de titres (plus de 300 en presse médicale).


Pour aller plus loin : Formations en journalisme, les conseils des pros de la presse écrite et Web / Formations en journalisme, les conseils des pros de la télévision / Formations en journalisme, les conseils des pros de la radio / Journalisme : comment bien démarrer dans le métier / Les débuts de deux jeunes diplômés en journalisme

Sommaire du dossier
Retour au dossier Quelle insertion après une formation en journalisme ? Notre enquête exclusive Le banc d’essai des formations en journalisme reconnues par la profession Cursus reconnus : si vous aspirez à intégrer de grands médias Le banc d’essai des formations privées en journalisme non reconnues Formations non reconnues : si vous visez les médias de proximité ou les médias spécialisés Le banc d’essai des formations universitaires en journalisme non reconnues Formations universitaires de journalisme : des débouchés dans tous les médias Journalisme en alternance : pour les plus matures des candidats