1. Travailler dans les jeux vidéo après une école d’ingénieurs
Boîte à outils

Travailler dans les jeux vidéo après une école d’ingénieurs

Envoyer cet article à un ami

De nombreuses écoles d’ingénieurs dispensent une formation à l’informatique et aux nouvelles technologies. On retrouve souvent dans les jeux vidéo les diplômés des formations sélectionnées par Jean-Michel Oullion, auteur du guide Les métiers des jeux vidéo et de l’animation, publié aux éditions L’Etudiant (extraits).

L'EPITECH

L'École de l'innovation et de l'expertise informatique est l'une des écoles réputées pour former des experts en informatique capables de postuler à des emplois à fort potentiel. La formation en cinq ans s'appuie sur un modèle innovant qui met l'emphase sur les qualités les plus recherchées par les entreprises des technologies de l'information : l'adaptabilité, l'autoprogression et le sens du projet.

C'est le projet qui nourrit l'expérience des étudiants, avec un schéma qui enrichit la pratique avec la théorie, et non l'inverse.

L'intégralité du premier cycle est dispensé dans les 12 antennes de France, la quatrième année s'effectue à l'étranger au sein de l'une des universités partenaires et la cinquième année à Paris. Les deux premières années coûtent 5.850 € chacune, les trois années suivantes 7.650 €, auxquels s'ajoutent 490 € de frais annexes.

Si l'EPITECH est avant tout une école d'informatique, elle a ouvert son cursus au jeu vidéo. Ainsi, depuis 2009, le laboratoire de jeux vidéo GameDevLab accueille entre 50 et 80 étudiants de 3e, 4e et 5e année qui développent des projets d'étude sur PC et consoles. Il envoie également des délégations d'étudiants dans les salons.

En 2011, EPITECH a été la première école à bénéficier de la solution de gestion de développement de jeu vidéo PLAY ALL, destinée à produire des jeux sur PS3, Xbox 360 et PC. Chaque année depuis 2009, l’EPITECH organise, en partenariat avec Game One, le concours "Viens créer ton jeu" durant lequel 42 passionnés de 16 à 20 ans créent leur jeu vidéo en binôme durant 48 heures.

Pour en savoir plus, consultez epitech.eu.

L'EPITA

Homologué au niveau I, le diplôme de l'École pour l'informatique et les techniques avancées est habilité par la CTI (Commission des titres d'ingénieur). Régulièrement citée dans le Top 5 des meilleures écoles d'ingénieurs informaticiens, l'EPITA se veut l'école de l'intelligence informatique. Ses diplômés possèdent à la fois les qualités de l'ingénieur généraliste, les compétences techniques de l'expert et la culture de l'ingénieur-manager.

Au sein de sa spécialisation MTI (Multimédia technologies de l'information), l'EPITA forme des professionnels du numérique capables d'innover, de proposer de nouveaux contenus, de nouveaux usages, de nouveaux services…

La formation commence par un cycle préparatoire de deux ans, réservé aux titulaires d'un bac S ou aux étudiants ayant validé une année de maths sup ou une première année universitaire scientifique. Dès la première année, les étudiants de l'EPITA sont tenus de réaliser un projet informatique de jeu vidéo par groupe de quatre. Celui-ci dure environ 6 mois (de décembre à juin), fait l'objet de quatre présentations devant un jury et doit fournir un rendu packageable. Les sujets proposés par les étudiants sont très souvent des répliques des jeux qui les ont le plus fascinés : Warcraft like, Worms like, Gta Like, Sim's like, etc. Ensuite, les étudiants entament le cycle d'ingénierie qui s'étend sur trois ans. Outre un tronc commun, ils suivent des cours dans sept spécialisations de pointe.

L'EPITA organise très régulièrement des manifestations largement suivies. Ainsi, en mai 2013, elle a accueilli sur son site de Villejuif la première édition de la SkyLAN, un tournoi autour de la version Xbox 360 du jeu Call of Duty : Black Ops II. Le tournoi a réuni plus de 250 joueurs originaires de France et d'Europe.

De son côté, le campus du Kremlin-Bicêtre de l’EPITA a vibré au rythme de la culture populaire japonaise avec la XXIe édition de la Convention Epitanime, l’une des plus anciennes et importantes conventions de France consacrée à la culture populaire japonaise.

Selon les promotions, 80 à 95 % des étudiants trouvent du travail moins de deux mois après la fin des études. Les frais de scolarité s'élèvent à 5.900 € par an pour les deux années de cycle préparatoire, 7.800 € pour les trois années de cycle ingénieur.

HETIC

L'École des hautes études des technologies de l'information et de la communication n’a pas non plus attendu la vague actuelle pour associer nouvelles technologies, management et communication. HETIC permet aux étudiants de valider le DU technologie multimédia pour l’entreprise et la communication de l’université Descartes-Paris 5 et la licence professionnelle ATC (activités et techniques de communication), mention webmaster éditorial.

La formation recrute 25 à 30 étudiants par promotion sur dossier, épreuves écrites et entretien avec un jury. Les bac+2 (DUT, BTS ou L2) peuvent postuler pour le cycle complet de trois ans, les bac+3 (L3 et licence professionnelle) pour le cycle raccourci de deux ans et les bac+4 (M1) pour une année d’élargissement des compétences. Depuis 2008, le diplôme obtenu est reconnu par l’État au niveau 1 (bac+5). 

Le contenu de la formation couvre trois domaines : technologies de l’information, communication et création multimédia, entreprise et management. Chaque année est ponctuée par un stage de trois à six mois. 

La formation coûte de 6.200 € à 7.150 € selon les années, soit un budget total de 33.750 € sur cinq ans, sachant que les entreprises prennent en charge une large partie des frais de la 5e année. De plus, HETIC promet 100 % d’embauche en fin de cursus avec un salaire moyen à l’embauche de 35.000 euros.

Pour en savoir plus, consultez hetic.net.

L'ESGI

L'École supérieure de génie informatique délivre des diplômes certifiés et reconnus par l'Etat de niveau 2 à bac+3 et de niveau 1 à bac+5. Les spécialisations proposées sont pour la plupart orientées vers le web ou les jeux vidéo.

Ainsi, au niveau du cycle bachelor informatique (bac à bac+3) comme au niveau du cycle mastère informatique (bac+3 à bac+5), les étudiants peuvent choisir entre les systèmes réseaux cloud computing, la création Web, multimédia et e-communication, le développement de jeux vidéo, l’ingénierie des applications mobiles, le développement web, le management et conseil en systèmes d'information, l’architecture des logiciels ou la sécurité informatique.

Dans le cadre de l‘ICAN, son Institut de création et d'animation numériques, l’école forme par ailleurs aux technologies 3D, aux techniques d'animation, aux concepts et méthodes du Web et du game design et à la création d'interfaces et de contenus pour le Web.

Le cycle bachelor Infographie et création numérique de l'ICAN propose ainsi 3 spécialisations en game design, animation numérique ou création Web, multimédia et e-communication. Au niveau mastère, l’ICAN offre également trois spécialisations : animation interactive et effets spéciaux, ingénierie de l’image et des jeux vidéo, management et expertise en design numérique. 

Les deux premières années coûtent 5.600 €, la troisième 6.400 € et les deux dernières 6.600 €.

À consulter aussi

Formation au jeu vidéo
Formations artistiques : animation-jeux vidéos.
École de jeux vidéo : le banc d’essai de toutes les formations.
Banc d'essai : le palmarès des écoles d'arts appliqués.
Les formations et métiers de l'audiovisuel : nos réponses à vos questions.

Postuler dans les jeux vidéo
Postuler dans les jeux vidéo : comment gagner la partie.
Vidéo : comment j'ai trouvé mon job d'animateur 3D.

Les métiers des jeux vidéo
Métiers des jeux vidéo : reportage à Ubisoft.
- Le guide des métiers du cinéma et de l’audiovisuel.

Témoignages
Irwin, en 2e année de cinéma d'animation 3D à Isart Digital (Paris).
Ils sont en écoles d’art.

Testez-vous !
Êtes-vous fait pour devenir designer ?
Êtes-vous fait pour faire une école d’art ?

Sur l'Etudiant Trendy
J'organise ma chambre d'étudiant en jeu vidéo.

Sommaire du dossier
Retour au dossier L’école d’art, une voie possible pour travailler dans le secteur du jeu vidéo Les écoles de communication et d’audiovisuel, un tremplin vers les métiers des jeux vidéo Travailler dans les jeux vidéo après une école d’ingénieurs Les écoles de commerce : des enseignements utiles aux futurs professionnels des jeux vidéo