1. Le top des écoles de com’ – Le master communication politique et sociale de Paris 1 : pour la double compétence

Le top des écoles de com’ – Le master communication politique et sociale de Paris 1 : pour la double compétence

Envoyer cet article à un ami

Leur nom revient le plus souvent dans la bouche des recruteurs. Si ces formations en communication diffèrent par leur statut – certaines sont universitaires, d’autres privées ou consulaires – ou leur ancienneté, elles ont toutes en commun de proposer des cursus à bac + 4 ou 5 faisant appel à des professionnels. Zoom sur les chouchous des pros.

Le master 2 professionnel communication politique et sociale de Paris 1 – Panthéon-Sorbonne a été créé en 1973. Aujourd’hui, ses diplômés sont particulièrement recherchés par les recruteurs. “Les étudiants de ce master sortent avec un profil orienté vers la stratégie de communication, explique Jacques Gerstlé, le directeur du master. Ils sont donc amenés à occuper des postes à responsabilité, directeurs de communication, par exemple.”
La formation met également l’accent sur un autre domaine d’études : les sondages d’opinion. “Contrairement aux autres diplômes purement orientés communication, celui-ci permet d’acquérir deux compétences, explique Christophe Piar, diplômé en 2002 et chargé d’études à l’institut CSA. J’ai choisi cette formation car le domaine des analyses d’opinion m’intéressait. Mais mon profil restait tout de même ouvert à tout autre métier de la communication.”

Une approche sociologique de la communication


Du fait de son appartenance au département des sciences politiques de l’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne, le master 2 propose une approche plus sociologique de la communication que d’autres formations. “Les jeunes qui intègrent ce M2 sont issus pour moitié des sciences politiques. Et cela se ressent évidemment sur la manière d’appréhender le sujet”, explique Jacques Gerstlé.
Du côté de l’enseignement, l’organisation de l’année scolaire reste similaire aux autres écoles du secteur. Durant le premier semestre, les étudiants suivent un enseignement théorique et pratique, dispensé par des universitaires et des professionnels. Des séminaires complètent la formation, et certains cours se déroulent directement au cœur de l’entreprise des intervenants (c’est le cas avec Laurent Habid, P-DG d’Euro RSCG). Le second semestre, quant à lui, est réservé aux stages.

Fiche d’identité 
Statut : public.
Niveau d’entrée : bac + 4 (M1 en sciences humaines et sociales).
Niveau de sortie : bac + 5 (M2).
Nombre de diplômés : 36.
Sélection : dossier.
Frais de scolarité annuels : 241 € (droits universitaires).
Stages obligatoires : 6 mois.
Insertion : 100 % des diplômés trouvent un emploi moins de 6 mois après leur sortie. 73 % des diplômés travaillent dans le secteur privé, 25 % dans le public, 2 % dans le monde associatif. Salaire moyen brut mensuel : de 2.000 € à 3.000 €.

Pour aller plus loin : Ecoles de communication : les préférées du secteur public / Ecoles de communication : les préférées des entreprises / Ecoles de communication : les préférées des agences de communication / Postuler dans la communication : une recruteuse vous aide

Sommaire du dossier
Retour au dossier Le top des écoles de com’ - Sciences po École de la communication : l’ambition internationale Le top des écoles de com’ - L’ISCOM : des généralistes opérationnels Le top des écoles de com’ - L’EFAP : la force du réseau Le top des écoles de com’ - Mastère spécialisé de Rouen Business School : l’alternance pour apprendre le métier Le top des écoles de com’ - Le master de l’IFP : branché multimédia Le top des écoles de com’ - Sciences com : la petite Nantaise qui monte Le top des écoles de com’ – Le master communication politique et sociale de Paris 1 : pour la double compétence