Tout savoir sur la classe de Seconde

La classe de seconde vous permettra de découvrir un nouvel environnement : le lycée. Vous serez également amené à réfléchir à votre orientation. Vous devrez, en effet, choisir entre voie technologique et voie générale. Suite à la réforme du baccalauréat, vous devrez choisir une combinaison de 3 enseignements de spécialité si vous optez pour la voie générale. Programme des spécialités, débouchés et autres tests d’orientation… L’Etudiant vous donne toutes les clés pour réussir votre année de seconde et votre orientation !

Tous les articles

Écoles de la 2e chance : quand les décrocheurs retrouvent confiance École de la deuxième chance : le site Tour Boucry à Paris dans le 18e // © Thomas Salva // © Thomas Salva
École de la deuxième chance : le site Tour Boucry à Paris dans le 18e // © Thomas Salva // © Thomas Salva
Reportage

Écoles de la 2e chance : quand les décrocheurs retrouvent confiance

Les écoles de la deuxième chance (dites E2C) accueillent des jeunes de 18 à 25 ans qui ont quitté le système scolaire sans diplôme et les aident à se construire un projet. La condition ? Être motivé ! Reportage dans celle du XVIIIe arrondissement de Paris.

CHAM : ces classes à horaires aménagés pour allier études et passion Le surf comme le ski, la danse ou la musique font partie des disciplines qui peuvent bénéficier d'horaires aménagés. // © phovoir // © Phovoir
Le surf comme le ski, la danse ou la musique font partie des disciplines qui peuvent bénéficier d'horaires aménagés. // © phovoir // © Phovoir
Boîte à outils

CHAM : ces classes à horaires aménagés pour allier études et passion

Au lycée, vous souhaitez poursuivre votre scolarité en conciliant vos études et votre passion pour le sport, la danse ou la musique. Certains établissements proposent des classes à horaires aménagés (CHAM) destinées à ces pratiques. Attention, seuls les élèves les plus motivés et les plus doués obtiennent une place. Alors vous vous sentez prêts à tenter l'aventure ?

Déçu par votre affectation de lycée ? 5 raisons de se rassurer Même si vous n'avez pas obtenu le lycée que vous souhaitiez, vous pouvez trouver des raisons de positiver. // © Maxime-photographie
Même si vous n'avez pas obtenu le lycée que vous souhaitiez, vous pouvez trouver des raisons de positiver. // © Maxime-photographie
Coaching

Déçu par votre affectation de lycée ? 5 raisons de se rassurer

La procédure Affelnet terminée, vous n’avez pas obtenu le lycée que vous souhaitiez… Vous voilà "condamné" à rejoindre, à la rentrée prochaine, un établissement que vous n’avez pas vraiment choisi. Taux de réussite au bac peu réjouissant, mauvaise réputation, absence de classes préparatoires aux grandes écoles… les motifs d’inquiétude, selon vous, ne manquent pas. Et si vous faisiez de cette affectation une opportunité ? Voici cinq raisons de ne pas désespérer.

Bâtiments rénovés, animations, activités : ce que veulent les lycéens d'Ile-de-France Plus de 800 jeunes sont venus écouter les résultats de la consultation des lycéens d'Ile-de-France // © Sophie de Tarlé
Plus de 800 jeunes sont venus écouter les résultats de la consultation des lycéens d'Ile-de-France // © Sophie de Tarlé
Témoignage

Bâtiments rénovés, animations, activités : ce que veulent les lycéens d'Ile-de-France

La région Ile-de-France a lancé une consultation de l’ensemble des lycéens franciliens pour faire un état des lieux de leurs préoccupations. Si les élèves déclarent être heureux, il reste selon eux certains points à améliorer. Ils réclament notamment des bâtiments rénovés, plus d'espace, et davantage d'animations et d'activités culturelles.

Stages de remise à niveau gratuits au lycée : pourquoi ça vaut le coup d’en profiter Journaux collégiens // © Phovoir
Journaux collégiens // © Phovoir
Boîte à outils

Stages de remise à niveau gratuits au lycée : pourquoi ça vaut le coup d’en profiter

Venir travailler au lycée pendant les vacances lors d’un stage de remise à niveau : pas très tentante a priori comme idée. Pourtant, que vous ayez des lacunes à combler, le bac à préparer ou votre orientation à conforter, participer à ce dispositif gratuit proposé dans de nombreux établissements peut vous être très profitable.

Interview

Shoah, esclavage, colonisation… En cours d'histoire, peut-on donner son opinion ?

En histoire, il est des sujets qui suscitent parfois le débat en classe. Mais pouvez-vous contester ce que l'on est train de vous enseigner ? Est-ce toléré ou pas de donner son avis dans sa copie ? Quelles limites un élève en désaccord ne doit-il pas dépasser ? Le point avec Benoît Falaize, professeur d'histoire à l'université de Cergy-Pontoise (95) qui a contribué au document du ministère de l'Éducation nationale, "Mémoire et histoire de la Shoah à l'école" (1).

Voyages de la mémoire : Louise se souvient de sa visite des camps de concentration en terminale Louise, 24 ans, a visité les camps de concentration Auschwitz en terminale // © 
Louise, 24 ans, a visité les camps de concentration Auschwitz en terminale // © 
Témoignage

Voyages de la mémoire : Louise se souvient de sa visite des camps de concentration en terminale

Certains mots ou gestes, comme la "quenelle", ne sont pas anodins. Pour le faire comprendre à des élèves, et leur apprendre à refuser toutes les formes de racisme et de discrimination, il y a les cours d’histoire. Plus concrets, mais aussi plus polémiques, il existe des voyages de la mémoire dans les camps de concentration. Comment les aborder, les préparer ? Qu’en reste-t-il des années plus tard ? Louise, 24 ans, témoigne.

Interview

Quenelle et propos racistes dans l'enceinte du lycée : quelles sanctions en cas de dérapage ?

Le 9 janvier 2014, deux lycéens de 17 ans ont été exclus du lycée Rosa-Parks à Montgeron (Essonne) après s’être pris en photo en train de faire le signe de la "quenelle" dans l’enceinte de l’établissement. Que peut-on dire et faire au sein d’un établissement scolaire ? Qu’est-ce qui relève de la liberté d’expression ? Quelles sanctions pour les dérapages ? Valérie Piau, avocate spécialisée en droit de l’éducation (1), livre son expertise.

Festival du film d'Évreux : l'Éducation fait son cinéma du 3 au 7 décembre 2013 Ombre et Lumière", documentaire belge sur un atelier théâtre pour jeunes prisonniers, en compétition au 9e Festival du Film d'Éducation d'Évreux, du 3 au 7 décembre 2013. // © DR
Ombre et Lumière", documentaire belge sur un atelier théâtre pour jeunes prisonniers, en compétition au 9e Festival du Film d'Éducation d'Évreux, du 3 au 7 décembre 2013. // © DR
Boîte à outils

Festival du film d'Évreux : l'Éducation fait son cinéma du 3 au 7 décembre 2013

Fiction, documentaire, animation… le 9e Festival du film d'éducation, organisé par les Céméa, propose 27 films en compétition et 5 jours de débat au cinéma Pathé d'Évreux, du 3 au 7 décembre 2013. 6.000 visiteurs sont attendus.

Les internats de la réussite, ex-internats d’excellence, vont accueillir plus de collégiens Le ministère de l'Éducation nationale a prévu d’investir 150 millions d'euros dans les internats d’excellence, rebaptisés "internats de la réussite". // © William Beaucardet pour l'Étudiant
Le ministère de l'Éducation nationale a prévu d’investir 150 millions d'euros dans les internats d’excellence, rebaptisés "internats de la réussite". // © William Beaucardet pour l'Étudiant
Enquête

Les internats de la réussite, ex-internats d’excellence, vont accueillir plus de collégiens

Mis en place en 2009, les internats d’excellence vont être rebaptisés "internats de la réussite" et se développer en 2014. Environ 6.000 nouvelles places seront créées, en particulier pour les collégiens.