1. Une école d’architecture
Boîte à outils

Une école d’architecture

Envoyer cet article à un ami

Peu importe que leur spécialité soit très éloignée des sciences : beaucoup d’écoles spécialisées plébiscitent les « bons en tout » que sont (pour la plupart) les bacheliers S.

Sélectivité : normale
Charge de travail : forte


Disciplines scientifiques... Près d’un étudiant en architecture sur deux est titulaire du bac S, selon le ministère de la Culture et de la Communication. Rien d’illogique. Entre la représentation dans l’espace, la physique du bâtiment, l’étude des matériaux, l’acoustique, etc., les écoles d’archi font la part belle aux sciences et aux techniques. Certains des 20 établissements publics, comme ceux de Lyon, de Nancy (54) ou de Marne-la-Vallée (77), se situent même à la limite de l’ingénierie.

... et culture générale. L’autre pan de la formation d’architecte repose sur des disciplines non scientifiques (histoire, art, langues…), qui requièrent une bonne culture générale. Les études sont découpées en trois cycles, qui correspondent à ceux de la licence, du master et du doctorat. Après le diplôme d’État d’architecte (bac + 5), il est possible d’effectuer une spécialisation ou d’obtenir l’habilitation à l’exercice de la maîtrise d’œuvre, qui permet de « signer » son bâtiment.


À noter : une école d’ingénieurs, l’INSA (Institut national des sciences appliquées) de Strasbourg, propose un cursus d’architecte. Son concours d’entrée est fondé sur le programme de maths sup.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Cinéma-audiovisuel Une école de journalisme Sciences po STAPS Une école d’architecture Témoignage : Adrien, 20 ans, en BTS audiovisuel