Une licence d’économie et de gestion

publié le 21 Mai 2007
2 min

Dans les filières économiques et commerciales, les bacheliers S peuvent mettre à profit leur habileté à manier les chiffres et le calcul.

Sélectivité : normale
Charge de travail : forte


De bons résultats pour les bac S.
Même si les ES constituent le gros des troupes, de nombreux titulaires du bac S s’inscrivent en licence de sciences économiques et de gestion. Dans ce cursus réputé sélectif (entre 30 et 40 % d’échec ou d’abandon en première année), ils obtiennent de bons résultats (52 % accèdent à la troisième année de licence au bout de deux ans), qui s’expliquent par leur aptitude à maîtriser les outils mathématiques au cœur du cursus (équations, matrices, statistiques ou probabilités).

Des débouchés dans de multiples domaines. La licence d’économie-gestion commence généralement par une unité d’enseignements fondamentaux de comptabilité, de micro-économie et de macro-économie, complétée par une unité de découverte (sociologie, droit, histoire, science politique). La diversité des matières dépend du nombre de filières dans l’établissement : une université à dominante sciences humaines offrira par exemple plutôt des unités de découverte de géographie et de sociologie. Une première spécialisation intervient en général en troisième année. Après un master ou une admission parallèle en école de commerce, cette formation conduit à de multiples débouchés : banque et assurance, industrie et commerce, carrières internationales, conseil, ingénierie informatique et traitement des données.

Articles les plus lus

A la Une terminale

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !