1. Les BTS et DUT : des effectifs limités, pour un objectif concret
Décryptage

Les BTS et DUT : des effectifs limités, pour un objectif concret

Envoyer cet article à un ami

Chaque année, parmi toutes les séries de bac, les bacheliers L sont les plus nombreux à s’orienter vers l’université. Les deux tiers d’entre eux se lancent ainsi dans une filière de licence. Les autres optent soit pour des études courtes, type BTS ou DUT, soit pour une école spécialisée, du journalisme à la communication, soit encore pour les classes prépas littéraires.

Pour ceux qui visent une spécialisation et une insertion rapide, le choix d’une formation courte et professionnalisée aboutissant à un diplôme reconnu comme le BTS (Brevet de Technicien Supérieur, 10 % des L en 2009-2010) ou le DUT (Diplôme Universitaire Technologique, 2 % des L) est assez judicieux.
Une dizaine de spécialités de BTS et de DUT concernent les domaines de la culture, des langues et de la communication. En BTS, les littéraires se retrouvent aussi en BTS commerce international, BTS assistant de manager, BTS tourisme, BTS communication des entreprises, etc.
Côté DUT, l’essentiel des bacheliers L s’inscrivent en DUT information et communication, DUT carrières sociales, DUT techniques de commercialisation, et DUT gestion des entreprises et des administrations (DUT GEA). Après un DUT (davantage qu’après un BTS), il est possible de bifurquer vers l’université (lettres, info-com…) ou une école spécialisée (communication, art…) pour poursuivre ses études.
En sortant d’un bac L, le choix d’orientation vers des écoles spécialisées est assez vaste, du journalisme à la communication en passant par le travail social ou encore le management culturel. 
Sommaire du dossier
Retour au dossier Les prépas et Sciences po : pour les meilleurs Les BTS et DUT : des effectifs limités, pour un objectif concret Quelles chances de réussite dans le supérieur pour les bacheliers L ?