1. Les prépas et Sciences po : pour les meilleurs
Décryptage

Les prépas et Sciences po : pour les meilleurs

Envoyer cet article à un ami

Chaque année, parmi toutes les séries de bac, les bacheliers L sont les plus nombreux à s’orienter vers l’université. Les deux tiers d’entre eux se lancent ainsi dans une filière de licence. Les autres optent soit pour des études courtes, type BTS ou DUT, soit pour une école spécialisée, du journalisme à la communication, soit encore pour les classes prépas littéraires.

Destination "naturelle" des L : les classes prépas littéraires. "Naturelles" mais sélectives à l’entrée, donc plutôt réservées à des élèves d’un bon niveau général – sans être exceptionnel –, capables de décrocher une mention au bac. Les deux années de classes lettres sup préparent aux concours des ENS (écoles normales supérieures) d’Ulm et de Lyon. Étant donné que plus d’un tiers des élèves ne passent pas en seconde année (dite khâgne), mieux vaut prendre une inscription en fac dès la première année (dite hypokhâgne), au cas où…
Seuls 5 % des khâgneux réussissent ces fameux concours des ENS. La plupart poursuivent dans un cursus universitaire de licence puis master. La prépa lettres et sciences sociales comprend, en plus du français, de la philosophie, de l’histoire et des langues, des cours de maths et de sciences économiques et sociales. Seuls 10 % des khâgneux en sciences sociales entrent à Ulm.
Si certains redoublent, voire triplent leur seconde année, d’autres s’orientent vers les écoles de commerce en passant des concours adaptés à leurs profils. Plutôt destinée aux spécialités arts, la prépa ENS Cachan section C conduit en 2 ans aux concours de recrutement des profs de dessin, la section D à ceux des profs de sciences économiques et sociales, et la section E à ceux des profs de langues du technique.
Par ailleurs, pour les jeunes souhaitant un cursus pluridisciplinaire (histoire, droit, langues, éco...), les neuf IEP (instituts d'études politiques) proposent une formation en 5 ans. Parmi ceux qui réussissent les concours d’entrée, on compte environ un cinquième de bacheliers L.
Sommaire du dossier
Retour au dossier Les prépas et Sciences po : pour les meilleurs Les BTS et DUT : des effectifs limités, pour un objectif concret Quelles chances de réussite dans le supérieur pour les bacheliers L ?