1. Toutes les formations pour travailler dans l'environnement

Toutes les formations pour travailler dans l'environnement

Envoyer cet article à un ami

Si le secteur est aujourd’hui porteur en termes d’emplois, les recrutements concernent essentiellement des métiers très spécialisés dans les éco-industries.

Envie de sauver la planète, sinon de la préserver… L’intérêt des étudiants pour les métiers de l’environnement n’a jamais été aussi fort. "Seulement attention, prévient Brigitte Briel, coordinatrice du réseau TEE (Territoire, Environnement, Emplois) dédié aux métiers dans l’environnement, lorsque l’on pense “emplois verts”, on a d’abord en tête les activités de protection de la nature, qui représentent moins de 6 % des emplois du secteur."
Ce sont en fait les entreprises industrielles qui recrutent. Elles recherchent des professionnels qualifiés pour mettre en place leur politique environnementale, détecter les risques et réduire les nuisances. Et c’est dans les métiers liés au traitement des déchets, des sols pollués, du recyclage des eaux, ou encore de la surveillance de l’air, que l’on compte l’essentiel des débouchés dans l’environnement. À elles seules, les activités de gestion des eaux usées et des déchets représentent plus de la moitié des emplois du secteur. Ces spécialités, aux processus techniques très pointus, exigent des compétences spécifiques de professionnels : agent de traitement des eaux, technicien en environnement des industries de process… Des "métiers verts", certes, mais qui ne suscitent pas vraiment les vocations.


En chiffres

> Effectifs. Environ 350.000 emplois concernent les activités liées à l’environnement, dont plus de la moitié pour la gestion des eaux et des déchets. Les deux tiers de ces emplois sont répertoriés dans les entreprises privées, notamment les éco-industries. Le tiers restant est rattaché au secteur public notamment les collectivités territoriales.
> Salaires mensuels bruts en début de carrière. Technicien en traitement des déchets, technicien de mesure de la pollution, technicien de labo : 1.400 € ; conseiller en environnement : 2.000 € ; ingénieur en analyse de l’air, ingénieur hydrologue : 2.200 € ; responsable de station d’épuration : 2.300 €.

Quelques sites pour aller plus loin

Le site
www.ecometiers.com propose 80 fiches métiers et présente 800 formations nationales et locales liées à l’environnement. Le site du réseau TEE (Territoire, Environnement, Emplois), synthétise des infos sur le secteur et recense les coordonnées de ses 7 réseaux régionaux. Enfin, l’AFITE (Association française des ingénieurs et techniciens de l’environnement) propose de nombreuses adresses utiles, des infos, etc..

Complétez ces conseils par notre "coaching vidéo" spécial entretien d'embauche dans le secteur de l'environnement.

Consultez le guide des études de l’environnement et le guide des métiers de l'environnement.

Regardez l’interview vidéo d’Anthony Baudin, responsable dans le traitement des déchets.

Devenez éco-éducateur grâce à notre vidéo.

Découvrez toutes les formations pour travailler dans l’environnement.

Entrez dans une filière "environnement".

Découvrez comment le secteur de l’environnement recrute.

Emmanuel Vaillant
Sommaire du dossier
La protection de la nature Les eaux, air et déchets Les études et le consulting