1. La candidature de Charles, en M2 communication à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée
Décryptage

La candidature de Charles, en M2 communication à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée

Envoyer cet article à un ami

Pour entrer en seconde année de master, vous devrez montrer patte blanche. Notes, recommandations, CV, lettres, argumentation verbale… tout compte. Pour 15 masters différents (en communication, informatique, maths, marketing, droit, commerce…), les jurys d’admission commentent des dossiers qui ont passé le cap de la sélection.

La sélection du master
 

Dans un premier temps, les étudiants doivent remplir un dossier de candidature sur le site Internet de l’université. Tous les ans, Joël Knafo, coresponsable du master "Communication des entreprises et sociologie des TIC" de l’université Paris-Est Marne-la-Vallée, étudie les 300 à 500 candidatures adressées au master. Un étudiant sur 4 est convoqué aux oraux, soit environ 100 candidats. Après un examen écrit d’une heure, portant sur un sujet d’actualité en rapport avec la communication, ils ont un entretien individuel de 15 minutes. En 2009, 21 étudiants ont été retenus.
 

Pourquoi Charles a choisi ce master
 

"Je suis passionné par l’Histoire mais peu de débouchés sont proposés dans ce domaine." Après l’obtention d’un master 1 d’histoire, Charles s’est lancé à contrecœur dans la préparation de l’agrégation, pour finalement décider de changer de voie. "J’ai consacré quelques mois à la réflexion, épaulé par le BAIP (bureau d’aide à l’insertion professionnelle) de mon université, qui m’a aidé à me poser les bonnes questions." 


Souhaitant se réorienter en communication, le plus urgent pour Charles était de trouver un stage, afin de justifier d’une première expérience dans le domaine. De par ses études d’histoire, le jeune homme s’intéresse beaucoup aux religions. Aussi, suite à une candidature spontanée, il a passé 4 mois dans le service communication de la Conférence des Evêques de France. En parallèle, il a envoyé une dizaine de candidatures pour différents M2. Reçu dans 3 universités, son choix s’est porté sur la formation de Paris-Est Marne-la-Vallée car elle s’effectue en alternance : "Mon objectif était de me professionnaliser le plus rapidement possible."

 
La candidature de Charles passée au crible

 

Son dossier commenté

"Nous n’attendons pas forcément des étudiants qu’ils aient un cursus en communication", explique Joël Knafo. Le plus important est qu’ils possèdent une solide culture générale et une première expérience en communication. Le dossier de Charles ne l’a pas laissé indifférent. Au contraire, Joël Knafo a été interpellé par le potentiel de ce candidat, qui a notamment obtenu une mention très bien au bac scientifique. "J’avais toutes les garanties de sa capacité de travail, indispensable pour une formation en apprentissage." En dépit d’un parcours atypique et d’un stage surprenant, le coresponsable du master a tenu à rencontrer cet étudiant.

L’examen écrit commenté

Cet examen d’une heure consiste à vérifier les qualités rédactionnelles et l’esprit de synthèse des étudiants. Cette année-là, le sujet était "Internet et la crise de la publicité". Compte tenu de sa conversion tardive en communication, Charles s’était abonné à une revue spécialisée dans le domaine, et, en conséquence, était très à l’aise avec ce sujet. "Contrairement aux dissertations d’histoire, je n’étais pas tenu d’être objectif !" ajoute-t-il.

L’entretien commenté

Outre la capacité des étudiants à s’exprimer à l’oral et à rebondir, le jury évalue leur aptitude à inscrire la formation dans un projet professionnel précis. Charles ayant participé à d’autres entretiens, il était "presque rodé". Le jury l’a immédiatement mis à l’aise mais, selon l’apprenti communicant, c’était "dangereux" : il est sorti de l’oral avec l’impression d’en avoir trop dit !

De son côté, Joël Knafo reconnaît avoir été troublé par cet entretien : "Nous devions aborder un sujet personnel – la religion – afin de comprendre la raison pour laquelle Charles avait effectué un stage dans une institution chrétienne." Etaient-ils face à une idéologie ? Avec un langage franc, Charles a réussi à les convaincre de la cohérence de son projet, indissociable de sa passion pour l’Histoire. S’attendant à des questions sur son étonnant parcours, il était imperturbable.

Joël Knafo ne regrette pas d’avoir parié sur ce recrutement. Aujourd’hui, Charles est en apprentissage au Mémorial de la Shoah, ce qui confirme la logique de sa démarche.

 

La candidature détaillée de Charles

 

Découvrez le dossier complet du candidat (lettre de motivation, cv, notes des semestres précédents et/ou lettres de recommandation, etc...) dans ce document. Vous pouvez le voir en plein écran en appuyant sur l'option "full screen".

Master Charles Edouard

Pour aller plus loin : MBA : un accélérateur de carrière / Le choix étape par étape / 10 conseils pour postuler en master ou en 3e cycle / Postuler en MBA : des candidatures commentées

Sommaire du dossier
Retour au dossier La candidature de Lauren, en M2 marketing à l'université Paris-Dauphine La candidature de Charles, en M2 communication à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée La candidature de Julien, en M2 communication à l'université de Bourgogne La candidature de Grégory, en M2 informatique à l'université Nice Sophia-Antipolis La candidature de Jonathan, en M2 informatique à l'université de Cergy-Pontoise La candidature de Claire, en M2 mathématiques à l'UPMC La candidature de David, en M2 mathématiques à Bordeaux La candidature de Marie-Claire, en M2 mathématiques à Lille 1 La candidature de Mélia, en M2 politique générale et stratégie des organisations à l'université Paris-Dauphine La candidature d'Adrien, en M2 administration des entreprises à l'IAE de Caen La candidature de Chloé, en M2 droit de la vigne et du vin à l'université Montesquieu-Bordeaux 4 La candidature de Benoît, en M2 gestion des ressources humaines et relation du travail à Panthéon Assas La candidature de Clément, en M2 Système d'information géographique et aménagement des territoires (SIGAT) à l'université Rennes 2 La candidature d'Elodie, en M2 géomarketing et stratégies territoriales à l'université de Créteil