1. La candidature de Jonathan, en M2 informatique à l'université de Cergy-Pontoise
Décryptage

La candidature de Jonathan, en M2 informatique à l'université de Cergy-Pontoise

Envoyer cet article à un ami

Pour entrer en seconde année de master, vous devrez montrer patte blanche. Notes, recommandations, CV, lettres, argumentation verbale… tout compte. Pour 15 masters différents (en communication, informatique, maths, marketing, droit, commerce…), les jurys d’admission commentent des dossiers qui ont passé le cap de la sélection.

La sélection du master

 

jonathan master informatiqueChaque année, le master SIC-Pro (systèmes intelligents et communicants) reçoit entre 200 et 300 dossiers de candidatures. "Une fois les dossiers hors sujet éliminés, nous effectuons un filtrage important", explique le responsable de la formation, Philippe Laroque. 50 candidatures sont retenues et les "survivants" sont convoqués à l’université. Au programme : des tests psychotechniques le matin, portant aussi bien sur la culture générale que sur l’orthographe, et un entretien individuel l’après-midi. Seule la moitié des candidats parvient à franchir cette dernière étape, soit 25 heureux candidats.
60 % des étudiants sélectionnés sont issus du master 1 informatique de l’université de Cergy-Pontoise. "Nous gardons 12 à 15 élèves de notre université ; les autres n’ont pas un niveau suffisant pour accéder au master SIC-Pro ou sont intéressés par une autre spécialité." 
 

Pourquoi Jonathan a choisi ce master

 
Après son bac, Jonathan s’est lancé dans la filière "Mathématiques et Informatique" de l’université de Cergy-Pontoise. Passionné d’informatique, il a su très tôt qu’il voulait en faire son métier, et c’est naturellement qu’il a franchi les étapes pour enfin postuler dans le master 2 de son université. Pas de traitement de faveur pour autant : il a dû suivre la procédure normale de candidature.

Jonathan avait intégré le M1 informatique SIGE (systèmes informatiques et génie électrique) après avoir redoublé la dernière année de licence. A la fin du M1, le jeune homme n’a pas candidaté dans d’autres M2 car le master SIC-Pro proposait exactement ce qu’il recherchait. "J’étais confiant car mon profil correspondait aux attentes de la formation." Avec du recul, il admet qu’il aurait pu ne pas être reçu, et se retrouver sans formation. "Si c’était à refaire, je postulerais aussi dans un autre master, par mesure de sécurité", avoue-t-il.

Jonathan apprécie et respecte les enseignants et intervenants professionnels du M2, qu’il juge extrêmement qualifiés. "Les cours sont très stimulants, ça donne vraiment envie de continuer à apprendre" ajoute-t-il, pleinement satisfait de la formation.

 
La candidature de Jonathan passée au crible

  

Son dossier commenté

Le dossier de candidature est composé d’une lettre de motivation, d’un CV et des relevés de notes de L3 et M1. Philippe Laroque, qui connaît bien l’étudiant, revient sur son parcours en M1 : "Au premier semestre, Jonathan était un bon élève, sans plus, puis il s’est révélé, au travers d’un projet proposé par l’équipe de recherche." Il est allé au-delà de ce qui lui était demandé, et est devenu un étudiant très intéressant aux yeux de l’équipe pédagogique.

"Habituellement, je suis plutôt discret, en retrait, mais ce projet m’a motivé, je me suis davantage exprimé et investi", confirme le futur informaticien. Néanmoins, il a dû emprunter la voie normale de candidature, comme tous les étudiants.

L’entretien commenté

Après avoir réussi les tests psychotechniques, Jonathan s’est présenté devant un jury de 4 personnes : Philippe Laroque, un représentant de la Chambre de commerce et d’industrie du Val d’Oise (également CFA) et 2 enseignants.
Du point de vue du jeune homme, l’entretien était "assez impressionnant". Toutefois, il avait un avantage par rapport aux étudiants venant d’autres universités : il connaissait déjà les membres du jury. "Il n’y a pas eu de questions techniques, seulement des questions sur ma motivation et mon projet professionnel." D’après Philippe Laroque, les connaissances techniques des étudiants sont garanties par leur cursus antérieur.

"Nous l’avons laissé se présenter, puis nous lui avons demandé comment il se projetait sur le moyen terme, c'est-à-dire dans 5 ans, et dans quel type d’entreprise il avait envie de travailler", indique le responsable du master. Jonathan a également été interrogé sur ses pistes pour l’apprentissage : trouver une entreprise d’accueil est une condition sine qua non pour intégrer la formation.

"Étant très motivé, j’étais à l’aise durant l’entretien, déclare Jonathan. Il fallait que ça marche !" En vue de la rencontre, il n’a pas préparé de réponses. L’idée était plutôt de clarifier ce qu’il voulait, de repréciser sa motivation, pour s’assurer qu’elle ressorte correctement pendant l’entretien, et surtout que le jury la ressente. Mission réussie puisqu’il a franchi avec succès cette ultime étape.

 

La candidature détaillée de Jonathan

 

Découvrez le dossier complet du candidat (lettre de motivation, cv, notes des semestres précédents et/ou lettres de recommandation, etc...) dans ce document. Vous pouvez le voir en plein écran en appuyant sur l'option "full screen".


Master Jonathan

Pour aller plus loin : MBA : un accélérateur de carrière / Le choix étape par étape / 10 conseils pour postuler en master ou en 3e cycle / Postuler en MBA : des candidatures commentées

Sommaire du dossier
Retour au dossier La candidature de Lauren, en M2 marketing à l'université Paris-Dauphine La candidature de Charles, en M2 communication à l'université Paris-Est Marne-la-Vallée La candidature de Julien, en M2 communication à l'université de Bourgogne La candidature de Grégory, en M2 informatique à l'université Nice Sophia-Antipolis La candidature de Jonathan, en M2 informatique à l'université de Cergy-Pontoise La candidature de Claire, en M2 mathématiques à l'UPMC La candidature de David, en M2 mathématiques à Bordeaux La candidature de Marie-Claire, en M2 mathématiques à Lille 1 La candidature de Mélia, en M2 politique générale et stratégie des organisations à l'université Paris-Dauphine La candidature d'Adrien, en M2 administration des entreprises à l'IAE de Caen La candidature de Chloé, en M2 droit de la vigne et du vin à l'université Montesquieu-Bordeaux 4 La candidature de Benoît, en M2 gestion des ressources humaines et relation du travail à Panthéon Assas La candidature de Clément, en M2 Système d'information géographique et aménagement des territoires (SIGAT) à l'université Rennes 2 La candidature d'Elodie, en M2 géomarketing et stratégies territoriales à l'université de Créteil