Les événements marquants de l'année 2021 dans le secondaire et le supérieur

Par La rédaction de l'Etudiant, publié le 29 Decembre 2021
10 min

Pour cette fin d'année, l'Etudiant revient sur les faits qui ont marqué 2021 dans le secondaire et le supérieur...Sans surprise, la crise sanitaire a encore mis son grain de sel.

Les années se suivent et se ressemblent… malheureusement. Après une année 2020 marquée par la crise sanitaire, 2021 a suivi le même chemin. Entre couvre-feu, confinement mais aussi harcèlement, violences sexistes ou sexuelles et précarité.

Janvier 2021

Dans le cadre du Brexit, le Royaume-Uni quitte le programme Erasmus

La période de transition s’est officiellement terminée le 31 décembre. Le Royaume-Uni a quitté l’Union européenne dès le 1er janvier mais aussi le programme Erasmus+ dont il était membre depuis 33 ans. Les étudiants français souhaitant étudier outre-Manche doivent désormais s’acquitter des frais de scolarité auprès des établissements britanniques. Une addition qui peut s'avérer très salée.

Lire aussi

Un couvre-feu à 18h

Le début de l'année 2021 a commencé sous le signe du couvre-feu, instauré dès 18 h sur l'ensemble du territoire dès le 14 janvier. Pour les collégiens, lycéens et étudiants, une attestation est obligatoire s'ils ont des cours pendant le couvre-feu.

Épreuves de spécialité du bac annulées

Le gouvernement annonce l'annulation des épreuves de spécialité prévues les 15, 16 et 17 mars 2021. Elles sont remplacées par du contrôle continu. Les épreuves de philo et de français du mois de juin connaissent elles aussi des aménagements.

Lire aussi

Des mesures pour les étudiants

Pour répondre au mal-être des étudiants, mis en exergue par le mouvement Étudiants fantômes, Emmanuel Macron annonce plusieurs mesures : le repas à un euro est instauré pour tous les étudiants et plus uniquement pour les boursiers, un chèque-psy est mis en place pour que les étudiants puissent consulter avec trois séances gratuites, et la reprise du présentiel un jour par semaine est programmée.

Février 2021

Création de prépas Talents

Emmanuel Macron annonce la création de deux prépa Talents dans chaque région à la rentrée 2021 pour intégrer la fonction publique. Ce sont 1.700 places qui sont ainsi créées à la rentrée 2021 avec l'objectif de diversifier les recrutements.

Des protections périodiques gratuites dans les universités

Frédérique Vidal, ministre de l’Enseignement supérieur, annonce la mise en place de distributeurs de protections périodiques gratuites dans les campus universitaires. 1.500 distributeurs étaient prévus à la rentrée 2021.

Mars 2021

Affelnet évolue en 2021

Affelnet, le "Parcoursup des collégiens", connaît en 2021 une refonte importante. Elle concerne uniquement l’académie de Paris, qui a révisé sa carte scolaire. Cette évolution fait polémique à cause d'un calendrier de mise en place jugé trop serré mais aussi d'un choix de lycées plus restreint.

Gel des frais d'inscription et des loyers

Les frais d'inscription universitaire et les loyers des résidences Crous n'augmentent pas en 2021–2022. Ils s'élèveront donc à nouveau à 170 euros en licence, prépa et DUT, 243 euros en master et 380 euros en doctorat.

Avril 2021

Nouvelle fermeture des établissements scolaires

Les écoles, les collèges et les lycées sont de nouveau fermés pour trois semaines à partir du 6 avril, notamment durant les périodes de vacances scolaires. Une annonce d'Emmanuel Macron pour limiter la propagation du Covid-19. Les étudiants peuvent continuer à se rendre dans leur établissement une fois par semaine.

Suppression de l'ENA

Alors que l'ENA venait juste de réformer une nouvelle fois sa scolarité, Emmanuel Macron annonce finalement sa suppression. L'École nationale d'administration est remplacée par l'Institut du service public (ISP).

Un simulateur de droits

Le Premier ministre, Jean Castex annonce la création d'un simulateur de droit, hébergé sur le site "1 jeune, 1 solution". Sur ce simulateur, les jeunes peuvent retrouver toutes les démarches pour avoir son permis à un euro par jour, bénéficier d'un prêt garanti par l'État, des aides au logement…

Lire aussi

Mai 2021

Les épreuves du bac auront bien lieu

Face à la crise sanitaire, le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, décide de ne pas annuler les épreuves du bac de juin. Mais il annonce des aménagements pour le grand oral, et les épreuves de philosophie et de français.

Droit à la poursuite d'études

Après quatre années de réforme du master, le droit à la poursuite d'études évolue. Ainsi, les candidats en master doivent postuler dans cinq masters contre deux auparavant et dans au moins deux disciplines distinctes et deux établissements différents. Le recteur peut dorénavant proposer un master qui n'est pas de sa région académique et doit par ailleurs proposer deux formations minimums, au lieu de trois.

Les kinés obtiennent le grade master

Après cinq années d’études, les diplômés en kinésithérapie de l'année 2020–2021 obtiendront officiellement, et pour la première fois, le grade de master. Une reconnaissance très attendue des étudiants de cette formation qui voient de nouvelles perspectives s’ouvrir à eux.

Juin 2021

Des mesures pour les étudiants en santé

Jean Castex présente un plan d'action début juin pour les études de santé. Ces mesures ont pour objectif de faciliter la poursuite d'études après un PASS (parcours spécifique accès santé) ou une L.AS (licence avec option santé). Il prévoit aussi un accompagnement spécifique en deuxième année d'études de santé dès la rentrée 2021.

Les épreuves du baccalauréat

Les lycéens des voies générale, technologique et professionnelle ont tous pu passer les épreuves du baccalauréat 2021. En première, les lycéens ont pu plancher sur l'épreuve de français. Le grand oral a également pu se tenir à partir du 21 juin, malgré quelques dysfonctionnements.

Juillet 2021

Création de places dans le supérieur

Frédérique Vidal, annonce le financement de 34.000 places supplémentaires pour la rentrée 2021. Concrètement, 14.000 nouvelles places sont dirigées vers les filières en tension. Les 20.000 autres places avaient déjà été annoncées.

Etudiants sans master

L’augmentation du nombre de places en master ne suffit pas à absorber le nombre croissant de candidatures. Les étudiants qui n’ont reçu aucune proposition se tournent vers le droit à la poursuite d’études, sans garantie d’une formation qui leur conviendra. Les étudiants sans master se manifestent sur les réseaux sociaux pour dénoncer cette situation, alors qu'ils ont obtenu leur licence.

Revenu d'engagement

Le chef de l'État annonce un nouveau dispositif d'insertion qui vise les 1,1 à 1,2 million de jeunes les plus en difficulté. Il propose un revenu en contrepartie d'un engagement à suivre un parcours de formation et d'insertion vers l'emploi.

Août 2021

Des écoles d'ostéopathie perdent leur agrément… avant de le retrouver

Après que neuf écoles ont perdu leur agrément, les ministères de la Santé et de l'Enseignement supérieur rétropédalent. Les neuf écoles obtiennent un agrément provisoire pour que la rentrée des étudiants se passe le mieux possible.

Septembre 2021

Une rentrée en présentiel et sans jauge

Dans le secondaire comme dans le supérieur, la rentrée se fait en présentiel et sans jauge. Mais un protocole sanitaire aménagé est mis en place dans l'ensemble des établissements.

Les aides à l'apprentissage pour six mois de plus

Les aides aux entreprises sont maintenues six mois de plus avec à la clé de nouvelles opportunités de recrutement en alternance pour les jeunes. Les entreprises bénéficient ainsi d'une prime de 5.000 euros pour l'embauche d'un apprenti mineur, de 8.000 euros pour l'embauche d'un apprenti majeur…

Octobre 2021

Une situation tendue en STAPS

Près de 5.000 étudiants et enseignants ont défilé dans une quinzaine de villes, en octobre, pour dénoncer le manque de moyens alloués à la filière STAPS. La situation dans cette filière fait l'objet de fortes tensions depuis plusieurs mois.

Lutte contre les violences sexistes et sexuelles

Après de nombreuses révélations de violences sexistes et sexuelles dans les établissements d'enseignement supérieur, le gouvernement lance un plan national d’action. Il s'articule autour de quatre piliers et prévoit une meilleure coopération entre les établissements et la justice.

Prime inflation

Pour faire face à la hausse des prix de l'énergie, le gouvernement annonce une prime inflation de 100 euros. Cette prime concerne notamment les étudiants boursiers, les étudiants fiscalement autonomes de leurs parents qui touchent moins de 2.000 euros net par mois et les apprentis.

Novembre 2021

Un plan national de lutte contre le harcèlement

À l’occasion de la Journée nationale de lutte contre le harcèlement scolaire, et après plusieurs affaires graves de harcèlement, Emmanuel Macron annonce la création de nouveaux dispositifs, dont une nouvelle application pour dénoncer les faits.

Une sixième année pour devenir sage-femme

Trois ministres signent un protocole d'accord pour les sages-femmes. Si les professionnels bénéficieront d'une revalorisation salariale de 500 euros net par mois, les étudiants sont également concernés : la durée de la formation s'étendra de cinq à six ans dès la rentrée 2022.

Décembre 2021

Nouvelles facultés en odontologie

Après avoir reçu différents rapports pointant un besoin criant de chirurgiens-dentistes, Jean Castex annonce la création de huit nouveaux sites universitaires d'odontologie pour la rentrée 2022 dans les régions qui en sont dépourvues. Au total, 7.265 étudiants devraient être formés d'ici 2026.

Création d'un service civique européen

Emmanuel Macron annonce la création d'un service civique européen pour les moins de 25 ans. Une proposition portée, entre autres, par l'association Jeunes européens.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !