Par Virginie Bertereau, publié le 23 Octobre 2009

Les projets de réforme du lycée de Luc Chatel, le ministre de l’Education nationale, ont une incidence sur le volume horaire des matières par série. Les deux heures d’accompagnement personnalisé hebdomadaire doivent bien se "payer" puisqu’il n’est pas question d’alourdir l’emploi du temps des élèves. En seconde, ces deux heures remplacent les deux demi-heures de modules de français et d'histoire-géographie, des demi-heures en sciences et, pour certains élèves, l’heure d’aide individualisée en maths et français existantes. Mais en première et en terminale ?

En première L : La série perd une heure de langues vivantes (4h30 au lieu de 5h30). Mais les deux heures de littérature étrangère en langue étrangère remplacent les mathématiques-informatique qui disparaissent des enseignements obligatoires. Les élèves pourront toutefois choisir les maths appliquées parmi les enseignements au choix.

En première ES : Peu de révolution en première ES ("la série médiane", selon le ministère) si ce n’est la disparition de deux heures actuellement dédiées aux enseignements laissés au choix (maths, sciences économiques et sociales ou langues vivantes). "L'accompagnement personnalisé pourra jouer ce rôle d'option", indique le ministère.

En première S : La série S connaît les plus gros changements. La nouvelle grille horaire comprend 1h30 d’histoire-géographie et une demi-heure de langues en plus. En revanche, les mathématiques perdent une heure (4 h prévues au lieu de 5 h). Les sciences en pâtissent aussi : la physique-chimie perd 1h30 (3h prévues au lieu de 4h30), les SVT perdent une heure (3 h prévues au lieu de 4 h), de même que les sciences de l’ingénieur (7 h prévues au lieu de 8 h ).
Un choix qui s'inscrit dans la logique de la réforme du lycée. En effet, le but est d'augmenter le nombre d'enseignements communs entre toutes les séries (porté à 60 % de l'emploi du temps) et de rendre la classe de première vraiment plus générale. "Pour respecter la progressivité dans l'orientation, il fallait diminuer les sciences en S en première et réserver leur renforcement pour la terminale", explique-t-on au ministère.

À noter : dans les nouvelles grilles horaires, seule une heure hebdomadaire de TPE (travaux pratiques encadrés) apparaît. En réalité, les élèves auront deux heures sur dix-huit semaines (la moitié de l'année).

En terminale L : La série perd une heure de langues vivantes (4 h prévues au lieu des 5 h au total) et une demi-heure de littérature française au profit de l’accompagnement personnalisé mais aussi de la littérature étrangère en langue étrangère (1h30 par semaine). Comme en première L, on retrouve l'idée de remplacer des cours de langues "bruts" par une discipline enseignée dans une langue autre que le français.

En terminale ES : Les sciences économiques et sociales sont amputées d’une heure d’enseignement obligatoire (5 h sont prévues contre 6 h actuellement). Par ailleurs, les enseignements de spécialité au choix perdent de une demi-heure à une heure (1h30 est prévue). Là encore, le ministère cite l'accompagnement personnalisé "qui s'appuie sur les disciplines dominantes" pour justifier cette baisse.

En terminale S : Les mathématiques gagnent une demi-heure hebdomadaire (6 h contre 5h30). "Au total, les élèves pourront avoir 16h30 de sciences avec l'accompagnement personnalisé - ce qui renforce le caractère scientifique de la série", indique-t-on au ministère. En revanche, l’histoire-géographie perd une demi-heure (2 h sont prévues) et passe en option alors que la discipline était considérée jusqu’à présent comme un enseignement obligatoire. La discipline devrait devenir une épreuve anticipée au bac, comme le français.

Séries technos : le travail est en cours. À ce jour, le ministère de l’Éducation nationale n’a pas fourni les documents de présentation de ses projets pour les séries technologiques, ce qui laisse un peu plus du tiers des élèves concernés par la réforme dans l'expectative. "Le travail est en cours", assure-t-on. Le rapprochement avec la voie générale devrait avoir lieu via les enseignements d'exploration.

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !