1. Le concours commun des IEP de région
Décryptage

Le concours commun des IEP de région

Envoyer cet article à un ami
L'IEP de Lyon est l'un des sept instituts qui ont un concours d'entrée commun. // © Sciences po Lyon
L'IEP de Lyon est l'un des sept instituts qui ont un concours d'entrée commun. // © Sciences po Lyon

Sept instituts d’études politiques de région (Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse) ont réuni leurs procédures dans un “concours commun” dont les épreuves se déroulent sur une seule journée, sans oral d’admission, ni examen de dossier.

Ces divers établissements ont des spécificités qui doivent être connues afin de pouvoir organiser ses choix en toute connaissance de cause. Les candidats au concours commun devant classer les IEP par ordre de préférence.

Admission en première année

Étudiants concernés : les élèves de terminale et les bacheliers ayant obtenu leur examen en 2017.

Nombre de places : 1.150 places, pour plus de 9.000 candidats chaque année. Parmi eux, on trouve une grande majorité de bacheliers de l’année (72 % en 2017). Ils constituent 47 % des admis (et 53 % à bac+1). 

Date d’inscription : du 1er février au 18 avril 2018, à midi. Cela permet à un étudiant qui passe en février les écrits de Paris de se décider au dernier moment, s’il estime ne pas avoir réussi ces épreuves.

Date du concours : le samedi 26 mai 2018.

Frais d'inscription : 180 € (60 € pour les boursiers).

Épreuves. Trois épreuves écrites qui ont lieu le même jour : histoire, questions contemporaines (thème 2018 : "Radicalités" et/ou "La ville"), langue vivante. Pas d’examen de dossier d’inscription, pas d’oral d’admission. À noter : les admissions sur titre (bac avec mention “très bien”) sont toujours possibles dans tous les IEP, sauf à Lille.

Particularité : la dissertation sur des questions contemporaines relève de la culture la plus générale, et réclame d'associer des contenus venant de ­différentes sciences humaines.

Remarques : le nombre réduit d'épreuves et la procédure extrêmement simple donnent à ce concours le mérite de la clarté et de la lisibilité, mais retire au candidat tout droit à l’erreur. L’évaluation est nécessairement très exigeante pour départager le nombre élevé de candidats, ce qui avantage les étudiants de première année de licence par rapport aux lycéens (les résultats chiffrés le montrent nettement).

À lire aussi : Les IEP de région au banc d’essai

Admission en deuxième année

Le concours commun d’entrée en deuxième année a été supprimé en 2018, mais deux établissements ont décidé de maintenir leur recrutement à ce niveau. Sciences po Lyon et Sciences po Strasbourg ont chacun ouvert leur propre voie de recrutement.

Sciences po Lyon a ainsi ouvert un nouveau concours baptisé "Sciences sociales". Il est ouvert, en priorité, aux étudiants ayant eu une formation dans ce domaine (hypokhâgne, khâgne, licences de disciplines appartenant aux sciences sociales…) Il vous faudra 60 crédits ECTS à la fin de l’année 2018 pour candidater. 50 places sont ouvertes.

Les candidats peuvent s’inscrire du 8 janvier au 12 février 2018, minuit. Le concours se tient le 10 mars 2018. Au programme : une dissertation de sciences humaines et sociales de 3 heures, coefficient 3 ; une épreuve sur ouvrage (Nicolas Renahy, Les gars du coin : enquête sur une jeunesse rurale, 2 heures, coefficient 3) et une épreuve de langue (anglais, allemand, espagnol ou italien), d’1h30, coefficient 2. 

Comme à Lyon, Sciences po Strasbourg ouvre cette année un concours pour intégrer le diplôme de l’IEP en deuxième année. Les candidats doivent être titulaires de 60 crédits ECTS au minimum et avoir obtenu une moyenne générale annuelle de 14/20 durant leur première année post-bac. Durant leur cursus secondaire ou universitaire, le candidat doit avoir étudié au moins deux langues étrangères.

Une vingtaine de places sont ouvertes en 2018. La sélection se fait en deux temps. L’examen des dossiers de candidature compte pour l’admissibilité. La lettre de motivation et le curriculum vitae, inclus dans le dossier, permettent aux examinateurs d'apprécier la pertinence de vos expériences antérieures : séjour à l’étranger, stages et/ou expériences professionnelles, engagements associatifs ou personnels… Les candidats admissibles passent ensuite un entretien qui prend la forme d’un échange en français et dans une langue étrangère, choisie par le candidat parmi anglais, allemand, espagnol ou italien. 

Les inscriptions (et le dépôt des pièces en ligne) se font du 5 février au 5 mars 2018. La publication des résultats d'admissibilité est prévue le 21 mars 2018 et les entretiens d'admission du 9 au 13 avril 2018

Plus d’infos sur le site du concours commun des IEP de région, sur le site de Sciences po Lyon, et sur le site de Sciences po Strasbourg

Préparer l'examen d'entrée à sciences Po

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions de l'Etudiant :
“Préparer l’examen d’entrée à Sciences po : cahier d’exercices”,
par Éric Cobast.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Le concours d'entrée à Sciences po Paris Le concours commun des IEP de région Le concours d’entrée de l’IEP de Bordeaux Le concours d’entrée de l’IEP de Grenoble