Cinéma d'animation : les formations préférées de Kristof Serrand, directeur de l’animation chez DreamWorks

Par Sophie de Tarlé, publié le 26 Mai 2015
2 min

Après un bac D (aujourd'hui S-SVT), Kristof Serrand n'est pas resté longtemps aux Beaux-Arts de Paris. Attiré par la bande dessinée, il file aux Gobelins où il découvrira le cinéma d'animation. Une fois diplômé, il est embauché chez Gaumont, qui a besoin de dessinateurs pour les films “Astérix”. À la fermeture du studio en 1989, il quitte la France et part à Londres pour travailler pour Steven Spielberg. Quand le réalisateur d'“ET” quitte l'Angleterre, Kristof Serrand rejoint DreamWorks, en Californie. Récemment, il a travaillé sur le film "Les Pingouins de Madagascar".


Ses écoles préférées


1. Les Gobelins.
2. ESMA.
3. MOPA.
4. École Georges-Méliès.
5. La Poudrière.


D'où viennent les derniers recrutés ?


Les Gobelins, MOPA.


Son avis détaillé


"J'ai moi-même étudié aux Gobelins, et cette école reste ma préférée. En effet, c'est la première école qui a créé une filière cinéma d'animation en France en 1975. Et c'est aujourd'hui la meilleure du monde, elle est d'ailleurs très connue à l'étranger. J'apprécie également le niveau technique des étudiants de l'ESMA [École supérieure des métiers artistiques, NDLR] à Montpellier [34], même s'il leur manque le côté artistique. Je trouve aussi l'école MOPA [ex-Supinfocom Arles] excellente. Quant à La Poudrière, à Valence [26], c'est une école réputée pour des films d'auteurs ainsi que des séries pour la télé. Enfin, j'ai un coup de cœur pour l'école Georges-Méliès à Orly [94], l'enthousiasme de son directeur y est pour beaucoup !”



News - Pictos - FilmConsultez notre banc d'essai complet et tous les avis de pros sur les formations en cinéma d'animation.

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !