Écoles de communication : le choix des recruteurs

Par Mathieu Oui, publié le 22 Février 2011
5 min

Il y a les écoles de communication préférées des recruteurs et il y a les formations des jeunes diplômés qu’ils recrutent… Tel est le principal enseignement de notre enquête 2011, réalisée en partenariat avec le magazine “Stratégies” , et à laquelle 14 grandes entreprises et groupes de publicité ou communication ont répondu. Revue de détail.

Réalisé en partenariat avec Magazine Stratégies




Pour notre enquête 2011 sur les écoles de communication préférées des recruteurs, 14 grandes entreprises et groupes de publicité ou communication nous aont révélé quelles étaient leurs 5 formations ou établissements préférés dans le domaine de la com’, l’origine des 5 dernières personnes recrutées, des 5 derniers stagiaires et des 5 derniers jeunes pris en alternance.
Résultat ? En ce qui concerne les écoles mentionnées et la hiérarchie dans leur renommée professionnelle, il n’y a pas vraiment de surprise. Les formations qui arrivent en tête sont celles délivrées par le Celsa (Paris-Sorbonne) et l’IEP (Institut d’études politiques) de Paris, qui possède un master École de la communication. Viennent ensuite, dans une seconde vague, 3 réseaux d’établissements publics (les IEP de région) ou privés (l’ISCOM et l’EFAP), cités 6 fois (pour les IEP et l’ISCOM) et 4 fois (pour l’EFAP) en tant que préférences des recruteurs. Cet ordre dans les écoles de tête est très comparable aux résultats de l’enquête précédente de l’Etudiant, réalisée en 2009.

Celsa ou Sciences po ?

Bonne culture générale, capacités de synthèse et de rédaction sont souvent les qualités relevées et appréciées chez les diplômés du Celsa. Ces derniers sont jugés globalement plus opérationnels que leurs homologues de Sciences po. “Par rapport à ceux des IEP, les diplômes du Celsa, à l'exemple du master en management de la communication, sont à la fois plus pointus d’un point de vue technique et plus spécialisés sur les sciences humaines”, estime Valérie Perruchot, directrice de la communication interne du Groupe Axa, qui emploie 215 000 salariés. “Ils maîtrisent bien les techniques de communication, notre jargon et nos méthodes”, complète Agathe Bousquet, directrice générale adjointe chez Euro RSCG C&O. Grâce aux cas pratiques fournis par les entreprises, “ils sont plus directement dans l’action et connaissent les notions de chaîne graphique ou le vocabulaire de la pub.
Pour ce qui concerne les métiers de conseil, gestion et stratégie de communication, la dirigeante d’Euro RSCG C&O apprécie beaucoup les diplômés de Sciences po. “Ces professions nécessitent une très bonne culture générale et de comprendre les enjeux et dynamismes sociaux. Les diplômés de Sciences po ont cette ouverture d’esprit. Ils ont également de bonnes capacités d’écriture et de synthèse, ce que nous recherchons particulièrement. Car nos collaborateurs doivent produire énormément de recommandations écrites à l’intention des clients. Par ailleurs, leur connaissance des institutions politiques et des affaires publiques les prédisposent tout particulièrement aux métiers d’influence et de lobbying.”
Le recrutement hautement sélectif de Sciences po offre également une certaine garantie de “capacité intellectuelle”, selon Bruno Fradin, directeur général de l’agence de communication Harrison & Wolf. Le président de l’agence, Jean-Christophe Alquier, enseigne d’ailleurs la communication de crise à l’IEP. Au final, ces deux filières vedettes se ressemblent fortement. “Au bout de 2 ou 3 ans d’expérience professionnelle, ces deux profils convergent vers le même type de poste de chargé de projets ou de responsable de publication interne”, estime Valérie Perruchot, du Groupe Axa.

L’ISCOM et l’EFAP bien ancrées dans le milieu


Moins souvent mentionnés, les cursus de l’ISCOM et de l’EFAP sont appréciés pour leur côté très pratique et opérationnel, ainsi que pour leur ancrage ancien dans le monde professionnel (25 ans pour l’ISCOM, 50 ans pour l’EFAP). L’ISCOM figure parmi les préférées des groupes Extrême, Axa, JC Decaux, de la Fnac ou de TF1 et de l’agence Euro RSCG C&O, qui le cite pour le niveau bac + 2/3. Quant à l’EFAP, dont les anciens sont très présents dans les médias, elle est évoquée par M6 ou TF1, mais aussi par la Fnac et Bouygues Telecom.
Enfin, Sciences com, école du Groupe Audencia à Nantes, apparaît 2 fois parmi les préférées des recruteurs. Un établissement privé bien inséré, grâce à une équipe dirigeante en contact régulier avec l’AFCI (Association française de communication interne).

Articles les plus lus

A la Une écoles spécialisées

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !