Réussir le bac et Sciences po : comment mener de front toutes les révisions ?

Par La rédaction de l'Etudiant, avec Éric Cobast , publié le 11 Janvier 2018
2 min

Pas évident de préparer les concours des IEP (instituts d'études politiques) durant l'année de la terminale, alors qu'il y a déjà les révisions du bac à assurer… Comment y parvenir ? Nos conseils d'organisation et de méthodologie.

"Rien ne sert de courir..." : l'adage de Jean de La Fontaine est à méditer quand on vise un IEP. Dès le mois de février (soit quatre mois avant le bac !), vous passez déjà les écrits de Sciences po Paris (les 24 et 25 février 2018).

À lire aussi : Les IEP de région au banc d’essai

Dans la foulée, suivront les concours d'entrée dans les IEP de Bordeaux et de Grenoble (les 17 mars et 5 mai 2018), puis le concours commun (26 mai 2018) qui vous ouvre les portes de sept IEP (Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg et Toulouse). 

Réfléchir à son projet personnel dès la seconde

Dès lors, la question de se préparer aux épreuves bien en amont ne se pose même plus. L'idéal serait de s'y mettre dès la seconde. Pourquoi ? En grande partie en raison de la complexité du recrutement de Sciences po.

L'admissibilité dans l'institut parisien repose sur trois épreuves écrites et sur un entretien oral. Mais le dossier d'inscription joue une rôle déterminant dans l'admission. Il faut donc prendre du temps pour le rédiger, mais surtout pour bien y réfléchir, le construire, voire le nourrir.

Il faut prévoir de réaliser quelques stages, d'élaborer si ce n'est un projet de carrière tout au moins un parcours adapté aux perspectives que propose l'IEP, prendre le temps d'affirmer ses goûts, de mieux cerner ses ambitions, etc.

Voilà qui réclame sans aucun doute deux ou trois années pour que le projet personnel ait de la consistance et que l'itinéraire tracé aboutisse.

Articles les plus lus

A la Une Sciences po

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !