1. Supérieur
  2. Sciences po
  3. Intégrer Sciences po avec un bac L
  4. Bac L : préparer les concours d’entrée à Sciences po dès le lycée
Coaching

Bac L : préparer les concours d’entrée à Sciences po dès le lycée

Envoyer cet article à un ami

Le succès et la notoriété des IEP (instituts d'études politiques) ne se démentent pas : les candidats sont de plus en plus nombreux à se presser à leurs portes.
Les IEP affichent la volonté que la sélection ne se fasse pas par l'argent, et mettent en place des dispositifs afin de démocratiser leurs recrutements. Une chose est sûre, ces établissements ne choisissent que de bons élèves, travailleurs et motivés. Si vous voulez tenter votre chance, vous devez vous y mettre dès la terminale.

Y penser dès le lycée
"Les matières d'une terminale L, et en particulier les dissertations, préparent les étudiants à ce qui les attend dans un IEP. Et étant donné la place des langues, c'est peut-être l'option la plus utile en terminale", estime Pierre Mathiot, directeur de l'IEP de Lille.

 
Choisissez vos priorités

 

Si vous envisagez de passer les concours d'un institut d'études politiques, autant mettre toutes les chances de votre côté dès la terminale. L'histoire, la philosophie et les langues doivent faire partie de vos priorités.
"Être très mauvais en langues pourrait être rédhibitoire, insiste Philippe Destable, créateur de la formation en ligne Tremplin IEP : les épreuves sont de haut niveau et la plupart des étudiants restent sur le carreau. Un autre gros handicap serait de ne pas avoir du tout l'esprit littéraire ou de capacité de synthèse. Mais tout cela se travaille."

Il ne faut pas oublier que l'on peut aussi passer le concours après une première année d'enseignement supérieur. Vous devez au plus tôt enrichir votre culture générale. Ce qui inclut de s'intéresser au monde qui vous entoure et à l'actualité.
Commencez à lire la presse, par exemple un quotidien, tel Le Monde ou Le Figaro, et si possible des hebdomadaires. "La première nécessité, c'est d'être décidé, car le concours est devenu très sélectif. Il faut faire preuve de résolution et de ténacité", martèle Pierre Mathiot.

 
L'option sciences po

 

Certains lycées proposent des enseignements complémentaires pour les élèves qui souhaitent préparer les concours des IEP.
Ainsi, dans le lycée de Rémi, enseignant en histoire, l'équipe pédagogique a pris l'initiative d'instaurer pour les élèves de terminale volontaires, un cours hebdomadaire de deux heures.

"On propose des enseignements qui prennent appui sur le programme d'histoire du XXe siècle et sont organisés autour d'une question précise. Nous avons travaillé sur le rapport entre art et histoire ; auparavant, le thème général était : 'S'engager au XXe siècle'. C'est aussi une façon d'introduire auprès des élèves des notions d'historiographie et de les initier à des exercices qui leur seront demandés à Sciences po et d'une façon générale dans le supérieur."

 
Les opérations de démocratisation

 

Afin "d'aider les lycéens de condition modeste dans la poursuite d'études supérieures", les six IEP du concours commun ont également lancé des opérations de démocratisation.
Ils prennent la forme non pas d'un concours spécifique, comme à Sciences po Paris, mais de programmes d'études ouverts aux élèves de terminale.

L'objectif est bien sûr de leur faire découvrir les instituts d'études politiques et de les préparer au concours commun. Il s'agit aussi de les inciter à postuler en classe préparatoire ou, d'une façon plus générale, de leur donner un premier aperçu des exigences de l'enseignement supérieur.

Les programmes IEPEI. En pratique, chaque IEP a mis en place son programme d'études intégrées et donc sa propre politique de démocratisation de son recrutement.
Ainsi, à Lille, 200 élèves de terminale sont recrutés (sur critères sociaux et scolaires) chaque année dans les lycées de la Région Nord-Pas-de-Calais. L'admission dans le dispositif leur permet d'accéder à une formation à distance ; ils se réunissent aussi pour des rencontres, des débats ou pour des concours blancs et suivent une semaine de stage intensif lors des vacances de Pâques.

L'IEP d'Aix-en-Provence, de son côté, a lancé des partenariats avec des lycées. Ainsi le lycée Thiers à Marseille a ouvert une classe préparatoire spéciale IEP, réservée à des élèves de lycées classés en ZEP de l'académie d'Aix-Marseille. Le lycée Mistral à Avignon propose une classe préparatoire spéciale IEP, ouverte à tous les boursiers parmi huit lycées du Vaucluse.

Pour aller plus loin : Intégrer une prépa après un bac L : ce qu’il faut savoir / Sciences po : les concours des IEP décryptés / VIDÉO - Sciences po : les réponses à vos questions

Sommaire du dossier
Retour au dossier Pourquoi faire Sciences po ? Quelles sont les différences entre les IEP ? Entrer à Sciences po Paris Sciences po : intégrer un IEP de province Bac L : préparer les concours d’entrée à Sciences po dès le lycée Après un bac L, quelle voie choisir pour préparer Sciences po ? Préparer Sciences po à distance