Sciences po : intégrer un IEP de province

Par Catherine Petillon, publié le 25 Avril 2013
4 min

Les études de sciences politiques sont-elles une filière recommandée aux bacheliers littéraires ? Quel IEP intégrer, comment, et pour quels métiers ? Nos conseils, extraits du guide Que faire avec un bac L ? de Catherine Petillon, aux éditions l’Etudiant.

Si vous souhaitez postuler aux instituts d'études politiques de province, vous devrez passer des concours spécifiques. Six des huit IEP organisent un concours commun. Les deux autres, Bordeaux et Grenoble, ont choisi de garder des procédures de recrutement autonomes.

 

Le concours commun, ou hexaconcours

 
Depuis 2008, les IEP d'Aix, Lyon, Strasbourg, Lille, Rennes et Toulouse organisent un concours commun d'admission en première année. Si vous êtes juste bachelier ou à niveau bac+1, cela vous permet de candidater en même temps aux six établissements, qui proposent au total 1.100 places.

Vous devrez obligatoirement classer les six IEP selon votre ordre de préférence (que vous ne pourrez plus changer), mais c'est en fonction de vos résultats que se fera l'admission. Les meilleurs obtiennent leur premier choix, après, cela dépend des disponibilités dans chaque établissement et des désistements.

Une nouveauté pour l'édition 2013, le concours se déroulera fin mai et les résultats seront connus en juin, pour une rentrée effective dans les établissements en septembre. Les inscriptions sont ouvertes de février à avril sur le site Internet commun.

Les trois épreuves écrites se déroulent le même jour, sur chacun des six sites. Vous pouvez donc passer les épreuves dans l'IEP le plus proche de chez vous. Les frais d'inscription au concours s'élèvent à 180 euros, et à 60 euros pour les boursiers.

Pour en savoir plus, consultez le site dédié au concours commun des IEP.

 
L'IEP de Grenoble

 

Grenoble a aussi décidé d'avancer au mois de mai son concours d'entrée en première année. Les inscriptions se font entre janvier et fin avril. L'admission en première année à l'IEP de Grenoble est ouverte aux titulaires d'un bac ou d'un bac+1.

Le concours comporte une épreuve sur un ouvrage d'histoire contemporaine (du XXe siècle) et une épreuve d'une heure de langue vivante (allemand, anglais, espagnol ou italien).
Un zéro à l'une des épreuves est éliminatoire. Avec un bac+1 ou plus, vous pouvez tenter l'entrée en deuxième année. Il s'agit d'une note de synthèse, d'une épreuve sur ouvrage et d'une autre de langue étrangère. Une note inférieure à 8/20 est éliminatoire.

Pour en savoir plus, consultez le site de l'IEP de Grenoble.

 
L'IEP de Bordeaux

 

Bordeaux propose deux concours distincts pour les niveaux bac+1 et bac. Pour ces derniers, les épreuves comportent une composition sur un thème d'actualité, à partir d'un dossier, comprenant un ou plusieurs documents ; une épreuve d'histoire et géographie ; une épreuve de langue vivante (anglais, allemand, espagnol, italien, portugais, russe).

À un niveau bac+1, on vous demande une dissertation de culture générale sur un thème d'actualité ; une épreuve de spécialité portant sur une matière au choix (droit constitutionnel et institutions politiques, économie, géographie, histoire, mathématiques et statistiques) ; et une épreuve de langue vivante.

Pour en savoir plus, consultez le site de Sciences po Bordeaux.

 
Sciences po Paris et les Conventions éducation prioritaire

 

Dès 2001, Sciences po Paris a décidé de s'ouvrir aux élèves de ZEP (zone d'éducation prioritaire). Pour cela, des CEP (conventions éducation prioritaire) ont été mises en place, s'appuyant sur des partenariats avec des établissements classés ZEP.

Les élèves des lycées partenaires peuvent bénéficier d'une procédure de recrutement spécifique, qui se déroule en deux temps. D'abord, les lycées partenaires organisent l'épreuve d'admissibilité : elle comprend la réalisation d'une revue de presse sur un thème à choisir par le lycéen, une note de synthèse et une réflexion personnelle.

Après une présentation orale, les enseignants établissent une liste de candidats admissibles. Si vous en faites partie, vous irez passer à Sciences po, à Paris, un entretien d'admission de 35 à 45 minutes, pour présenter vos motivations et votre projet d'études. Mais, attention, la médiatisation de ces procédures de recrutement ne doit pas vous faire oublier que le nombre de places reste limité.

Pour en savoir plus, consultez le site de Sciences po Paris.

Articles les plus lus

A la Une Sciences po

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !