1. Faire du sport en extrascolaire : pour acquérir l’esprit de compétition
Coaching

Faire du sport en extrascolaire : pour acquérir l’esprit de compétition

Envoyer cet article à un ami

Travail scolaire et loisirs ne sont pas antinomiques. Les activités extrascolaires développent des aptitudes utiles pour vos études, que vous soyez encore au collège, ou déjà au lycée.

Tous les sports ne font pas appel aux mêmes ressources, mais indéniablement, au-delà de l’adage “un esprit sain dans un corps sain”, ils sont reconnus pour développer l’esprit de compétition. Ils apprennent aussi à se fixer des objectifs et à respecter des consignes. Les sports collectifs tels que le rugby, le foot, le handball sont reconnus pour fédérer l’esprit d’équipe (comme le raconte Thierry Dusautoir dans ses 20 ans).


Choisissez votre sport selon vos points faibles à travailler

Alexis, élève de seconde, joue au foot depuis le CM1 et reconnaît en avoir tiré quelques leçons. “Naturellement, j’ai tendance à être très individualiste. Au foot, j’ai appris à tenir compte de tous les membres de l’équipe, à ne pas agir tout seul”, raconte-t-il.

Le tennis, la boxe, le karaté, le judo améliorent la confiance en soi. Si vous avez des difficultés à affronter les autres, c’est ce type de sport qu’il vous faut. En témoigne Eliot, élève de terminale S, qui fait depuis l’année dernière du karaté : “J’étais très peureux. Faire du karaté m’a permis de ne plus avoir peur du conflit, de gagner en assurance et… en muscles aussi ! Car j’étais très fluet et je me suis mis à la musculation.”


Syméon, 18 ans, élève de prépa maths sup : “La boxe m’a donné un esprit de battant” 
“La boxe, que je pratique deux fois par semaine, m’a donné un esprit de battant”, affirme sans détour Syméon, qui a décroché son bac S en juin 2012. Et quand, au début de son année de terminale, il a été opéré du rein et a dû manquer deux mois et demi de cours, Syméon ne s’est pas découragé, bien au contraire.
“À la boxe, j’ai appris qu’il ne fallait jamais baisser les bras.” Une philosophie qui lui a permis, sur le plan sportif, d’être sacré champion de France par équipe (championnat de l’UNSS, Union nationale du sport scolaire). Et, dans sa vie de tous les jours, d’être plus sûr de lui : “En apprenant à tout donner, j’ai développé une confiance en moi.”
Propos recueillis par Joseph Dauce

Sommaire du dossier
Retour au dossier Faire du théâtre en extrascolaire : pour être plus à l’aise à l’oral Faire de la musique en extrascolaire : pour doper son QI Faire du dessin en extrascolaire : pour développer sa concentration et son sens de l’observation Faire du sport en extrascolaire : pour acquérir l’esprit de compétition Faire de l’humanitaire en extrascolaire : pour être plus solidaire c