Pourquoi cette réforme du lycée ?

publié le 30 Septembre 2008
2 min

Officiellement, Xavier Darcos, le ministre de l’Education nationale, a trois objectifs principaux en tête : mieux préparer les lycéens aux études supérieures, assurer la réussite scolaire de tous les élèves et permettre à chacun de mieux choisir son orientation.

1 - Mieux préparer les lycéens aux études supérieures, notamment à la fac
Constat : aujourd’hui, moins d’un étudiant sur deux inscrit en licence parvient en 3e année sans redoubler et plus de 20 % d’entre eux interrompent leur cursus au cours des deux premières années. Pour le ministre, le "mal" prend racine au lycée, où les élèves ne sont pas assez préparés à travailler de façon autonome. Dans l’idéal, réformer le lycée contribuerait à atteindre l'objectif de 50 % de diplômés de l'enseignement supérieur.

2 - Assurer la réussite scolaire de tous les élèves
Près de 15 % des élèves redoublent la seconde. Beaucoup d’autres abandonnent en cours de route. "Entre 16 et 18 ans, on perd 150.000 élèves par an. Il faut une seconde stimulante, moins oppressante", clame Xavier Darcos. Le ministre souhaite notamment apporter un coup de pouce aux élèves les plus défavorisés.

3 - Permettre à chaque élève de mieux choisir son orientation
Un lycée aux filières moins cloisonnées, aux passerelles nombreuses qui permette aux lycéens de construire leur parcours en fonction de l’évolution de leurs goûts : tel est le lycée rêvé de Xavier Darcos. Le tout dans le but de réduire les erreurs d’orientation donc l’échec dans le supérieur (retour à l’objectif 1)…

4 - Et en plus, la réforme du lycée permet de faire des économies…
Les mesures mises en place pour atteindre ces objectifs permettent de grappiller des crédits sur les postes (enseignants ou autres) économisés. Ça alors, ça tombe super bien ! A la rentrée 2008, 11.200 suppressions ont été comptabilisées. A la rentrée 2009, on en attend 13.500 et au moins autant chaque année jusqu'en 2012. 

Articles les plus lus

A la Une seconde

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !