Par Virginie Bertereau, publié le 10 Juin 2009

Top tendance Xavier Darcos ! Avec une chaîne Dailymotion inaugurée début mai 2009, un flux Twitter lancé vendredi 5 juin 2009 (150 abonnés en une semaine) et une Web TV en cours de développement, le ministère de l'Education nationale entre dans l'ère du Web 2.0.  "Le ministre a pris conscience que Internet, média des médias, ne pouvait être négligé. Nous voulons être plus présents et ceci de façon moderne et recherchée", explique-t-on Rue de Grenelle.

Sur la chaîne Dailymotion, on peut visionner quelques entretiens avec Xavier Darcos et des reportages explicatifs sur la reconquête du mois de juin, l’orientation, la réforme du lycée, la rénovation de la voie professionnelle, etc. "On essaie de réaliser des vidéos vivantes et non des séquences montrant le ministre derrière un pupitre. On souhaite mettre en lumière les réformes du ministre, pas le ministre lui-même", précise l’entourage de Xavier Darcos.

Avant Richard Descoings...


A travers ces réseaux, le ministère déclare vouloir s’adresser à tous les publics (professionnels de l’éducation, parents, élèves). "On ne parle pas aux jeunes par circulaire", nous déclarait récemment Richard Descoings, le chargé de la mission lycée qui a lancé en grandes pompes, fin mars 2009, le site participatif lyceepourtous.fr avec blog et chaîne YouTube.

De son côté, le ministère assure avoir débuté le développement de ses outils en octobre-novembre 2008, bien avant la nomination de Richard Descoings (en janvier 2009). "On s’y est pris longtemps à l’avance car on voulait beaucoup de vidéos avant le lancement de la chaîne", indique le ministère. Un peu plus tard, en février 2009, une page du site education.gouv.fr, baptisée "Le lycée change" a été créée pour rendre visibles les consultations entreprises par les recteurs dans les lycées de leurs académies. Mais Richard Descoings occupait alors les feux de la rampe…

Bientôt sur Facebook


Le ministère de l’Education nationale ne compte pas s’arrêter là dans sa conquête du Net. Une nouvelle page d'accueil du site Internet, une version mobile pour les téléphones portables, un univers netvibes, une page sur Facebook, etc. sont déjà prévues. 

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !