Affelnet - Choisir un établissement hors secteur à Paris : mission impossible ?

Par Sophie de Tarlé, publié le 14 Mars 2011
2 min

Même avec 15 de moyenne en troisième, vous ne verrez pas forcément vos premiers vœux exaucés par le logiciel Affelnet, qui régit l’affectation dans les lycées. Comment avoir toutes les chances de vous inscrire là où vous en avez envie, en particulier à Paris ? Nos conseils.

Le logiciel Affelnet attribue des points à chaque demande. Plus on a de points, plus on a de chances d’obtenir satisfaction sur ses premiers vœux. Le barème varie d’une académie à l’autre. Ainsi, à Paris, le fait de demander un lycée de votre secteur vous gratifie de 600 points.

La capitale est divisée en 4 grands secteurs (la carte est visible sur le site de l’académie de Paris, rubrique "Rechercher un établissement"), et il est quasiment impossible d’obtenir un lycée hors secteur. "Les frontières sont très étanches, sauf pour un excellent élève qui viserait un lycée pas trop demandé situé près de chez lui", souligne Philippe Fatras. Ensuite, des points s’ajoutent, liés aux résultats scolaires (600 points), au fait que l’élève est boursier (300 points), ou pour raison de rapprochement de fratrie (50 points).

Concernant les résultats scolaires, l’académie de Paris collecte les notes de tous les élèves dans 12 matières de contrôle continu. Puis, discipline par discipline, elle leur applique une formule afin de les harmoniser, ce qui fait baisser les notes les plus élevées et monter les plus basses. C’est pourquoi il est impossible d’évaluer soi-même, d’après sa moyenne réelle, le nombre probable de ses points. Mais le poids des notes n’est pas toujours aussi crucial qu’à Paris. La plupart des académies prennent en compte les résultats de l’élève uniquement pour l’admission dans les secondes à recrutement limité (sciences médico-sociales, informatique et systèmes de production…). 

Articles les plus lus

A la Une seconde

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !