Inscription sur Affelnet - Miser sur une option rare, le bon choix ?

Par Sophie de Tarlé, publié le 08 Mars 2011
3 min

Même avec 15 de moyenne en troisième, vous ne verrez pas forcément vos premiers vœux exaucés par le logiciel Affelnet, qui régit l’affectation dans les lycées. Comment avoir toutes les chances de vous inscrire là où vous en avez envie, en particulier à Paris ? Nos conseils.

Vous pensiez faire du chinois afin d’aller à Henri-IV ? Peine perdue. Ni les enseignements d’exploration, ni les options facultatives, ni même les langues ne sont pris en compte dans les affectations. "Faites du chinois si vous en avez envie, mais cela ne vous servira pas pour intégrer un lycée particulier", note Philippe Fatras. Il faut surtout adapter ses vœux à son niveau. Certains lycées font le plein dès les premiers vœux. Et, par le jeu de l’offre et de la demande, seuls les meilleurs élèves y entreront.

Si l’élève n’obtient aucun des lycées demandés au 1er tour, il doit refaire des vœux parmi les places vacantes dans le district. Enfin, les rares élèves qui n’auront pas été affectés au second tour se verront tout de même proposer une affectation. Si elle ne convient pas, il est possible de demander une révision lors d’une commission qui se tient fin août et qui attribue les places vacantes.

Certains cas passent avant tout le monde

Dans la famille d’Hugo, l’ambiance était beaucoup plus détendue. Comme il postulait en section horaires aménagés danse, son dossier est passé avant tout le monde. En effet, les collégiens visant une 2nde spécifique (comme les sections internationales, musique, sport, danse…), mais aussi les élèves handicapés et les cas médicaux passent en commission quelques jours avant le début officiel d’Affelnet. Ces candidats doivent joindre à leur dossier une lettre de motivation et des preuves attestant de leur niveau (lettre du conservatoire, par exemple). Si le dossier est refusé, il basculera automatiquement dans Affelnet pour l’étude du deuxième vœu. Hugo a réussi à intégrer le lycée Racine qu’il avait placé en premier choix. Mais ce n’est pas toujours aussi simple, car tout dépend de l’offre et de la demande.

Vous venez d’un collège privé ? La procédure est la même

Pour les collégiens du privé qui souhaitent intégrer un lycée public,la hache de guerre est enterrée. Jusqu’en 2009, ils étaient affectés selon les places restées disponibles après les inscriptions des jeunes issus des collèges publics. Mais, depuis 2010, après une plainte déposée par des parents auprès de la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité), les élèves du privé sont désormais logés à la même enseigne. Notez que, pour ne pas perturber l’épreuve du brevet et ajouter un stress inutile, les résultats sont communiqués le jour de la dernière épreuve.
1

Articles les plus lus

A la Une seconde

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !