1. CV et lettre : ne négligez pas vos centres d'intérêt

CV et lettre : ne négligez pas vos centres d'intérêt

Envoyer cet article à un ami

Trop souvent négligée sur les CV, cette rubrique doit pourtant être détaillée : elle est souvent révélatrice de votre personnalité pour le recruteur. Or, dans l’entreprise, le savoir-être prime autant que le savoir-faire !

La rubrique "Centres d’intérêt" est obligatoire sur un CV et elle doit être détaillée. À travers une même activité, il est possible de mettre en valeur plusieurs facettes de votre personnalité. Par exemple, si vous avez été trésorier d’une association à but humanitaire, vous avez le choix entre insister sur l’aspect financier de votre fonction, ou sur votre intérêt pour les grandes causes, ou encore présenter les qualités que vous avez mises en avant pour mener à bien la mission qui vous a été confiée (les qualités relationnelles par exemple). Le choix dépendra du poste envisagé.

Il importe d’être descriptif

Si vous participez à des activités caritatives ou faites partie d’une association culturelle ou de quartier, ne vous contentez pas de le signaler. Indiquez quel est votre rôle : organisez-vous des conférences ? Récoltez-vous des fonds ? Contactez-vous des sponsors ? Encadrez-vous des jeunes ? Etc. Si vos loisirs sont plus conventionnels, soyez précis. Vous lisez beaucoup ? Quels genres d’ouvrages, quels auteurs ? Vous vous dites cinéphile ? Quels sont vos réalisateurs fétiches ? etc. Vous pratiquez un sport ? À quelle fréquence ? Depuis combien de temps ? Avec quel niveau ?

Personnalité en filigrane

Dans l’entreprise, le savoir être prime autant que le savoir-faire. Avec votre formation et vos expériences, le recruteur valide votre savoir-faire, il a aussi besoin de vous connaître un peu et c’est à travers vos centres d’intérêt qu’il cerne votre savoir être. Peu lui importe votre maîtrise du ballon rond ou ovale, il appréciera juste votre aptitude à intégrer une équipe, à être compétitif et à dépenser votre énergie. Les loisirs culturels permettent d’appréhender votre culture générale. L’objectif est de déterminer si votre personnalité reste en adéquation avec votre parcours d’études et si elle pourra s’adapter aux valeurs de l’entreprise et à son mode de fonctionnement. Évitez de baptiser cette rubrique : "Divers" ou "Autres" ou "Informations complémentaires" ou "Bon à savoir", termes trop vagues ou trop administratifs. Soyez plus démonstratif et choisissez plutôt "Loisirs", "Centres d’intérêt", "Passions" , etc.
Qualités associées. Dans la lettre, vous ne citerez pas forcément vos centres d’intérêt mais ferez apparaître vos qualités qui découlent de cette rubrique et aussi de vos expériences professionnelles. C’est la notion de fil conducteur qui apparaît ici, comme dans la formulation suivante : "En tant que responsable d’une association, j’ai développé des qualités de travail en équipe…".


Vous pouvez comparer les CV suivants avec notre candidature témoin, Louise Girard.




Sommaire du dossier
CV : le minimum requis pour les centres d'intérêts Centres d'intérêt dans un CV : relier passion et métier CV : des compétences extraprofessionnelles CV - centres d'intérêt : une rubrique structurée CV : valoriser une vie associative intense Une lettre de motivation qui ne néglige pas les centres d’intérêts