1. L’expérience professionnelle : étoffez votre CV sans mentir
Boîte à outils

L’expérience professionnelle : étoffez votre CV sans mentir

Envoyer cet article à un ami

Vous avez analysé votre parcours, défini vos qualités et vos défauts, recensé vos compétences… Comment ordonner cette masse d'informations en un CV clair et qui vous ressemble ? Rubrique par rubrique, les conseils de Dominique Perez, spécialiste du recrutement.

Comment présenter son expérience professionnelle ? Quand on n'en a pas, ou très peu, il existe des moyens d'étoffer son CV sans mentir. D'abord, vous pouvez faire exister cette rubrique en mettant en valeur les stages (de plus de quatre ou six mois), les jobs d'été ou les travaux d'étudiant. Attention, toutefois, ne faites pas semblant d'avoir eu beaucoup de contacts avec des sociétés seulement pour impressionner le recruteur, surtout s'il a l'intention d'embaucher des débutants. À partir d'un à deux ans d'expérience, il est conseillé de placer cette rubrique au début du CV.

Une nécessité : se repérer rapidement

Le recruteur n'a ni le temps ni l'envie de jouer à un jeu de piste. Insistez sur les points essentiels : nom et taille de l'entreprise, nom de votre fonction, de votre métier, de votre mission, “envergure” du poste (nombre de personnes dans l'équipe, éventuellement sous votre responsabilité), résultats… Vous pouvez aussi indiquer en face de chaque expérience les points positifs qu'elle vous a apportés (sens de l'organisation, autonomie dans le travail, etc.) mais n'en abusez pas.

Gardez toujours à l'esprit la nécessité pour le recruteur de se repérer rapidement dans votre CV et de savoir précisément où vous souhaitez aller. Il aura plus facilement, dans ce cas, l'envie de vous proposer un poste en rapport avec votre expérience.

Les “petits jobs” doivent-ils être placés dans les expériences professionnelles ?

Chantal B., directrice financière dans un cabinet d'audit, conseille de “faire court, mais d'indiquer ses travaux d'été, les stages ouvriers : une ligne suffit souvent, mais ceux qui concernent la vente, par exemple, méritent d'être signalés. Ils révèlent un premier contact avec l'entreprise.” Avant d'ajouter : “En général, j'aime bien rencontrer des gens qui ont travaillé pour payer leurs études !”

Exemples commentés de rubriques “Expérience professionnelle”

Exemple n°1

Stages, jobs d'été, premier contrat de travail : cette candidate, qui a d'abord obtenu un BTS de comptabilité et gestion puis un master économie-gestion, a réuni dans une même rubrique toutes ses expériences en lien avec l'entreprise, en hiérarchisant les informations de façon astucieuse. Le recruteur a apprécié de pouvoir repérer très rapidement dans ce CV le nom de l'entreprise, les années concernées, le cadre dans lequel les expériences professionnelles se sont déroulées.

Il existe une grande cohérence entre ses rubriques “Formation” (non présentée ici) et “Expérience” ; il n'était donc pas nécessaire, par exemple, de distinguer les jobs d'été dans une rubrique à part.

Exemple n°2

Détailler ce que l'on a retiré de chacune de ses expériences professionnelles est une idée qui commence à faire son chemin, dans l'esprit des jeunes diplômés en particulier. Dans ce CV, le recruteur a constaté avec satisfaction que le candidat n'avait pas seulement occupé différents jobs, mais qu'il avait à chaque fois su en définir les acquis.

Le choix de l'intitulé des rubriques est également judicieux : la mention de “Stages professionnels” permet de les relier au monde de l'entreprise et de les faire apparaître comme de vraies expériences.

Exemple n°3

Les contrats d'apprentissage dans l'enseignement supérieur sont assez courants. Comme pour les contrats de professionnalisation, il s'agit de contrats de travail à part entière qui incluent la préparation d'un diplôme en parallèle. Il est donc légitime et conseillé de placer la période effectuée en entreprise dans la rubrique “Expérience”. Ce candidat met en accroche son titre d'ingénieur, puis place dans “Expérience professionnelle” son contrat d'apprentissage, ce qui ne peut qu'interpeller le recruteur. Un apprenti qui effectue, en alternance, une recherche dans un domaine aussi pointu : il s'agit vraisemblablement d'un “oiseau” assez rare !

Exemple n°4

Bien distinguer et détailler ses expériences professionnelles, voilà une bonne solution pour “étoffer” un CV sans l'étouffer… Ce candidat présente deux expériences de quatre et dix mois. Outre l'intitulé des postes, il décrit les différentes tâches qu'il a dû effectuer.

Exemple n°5

Jusqu'où aller trop loin ? C'est un peu le défi que semble s'être lancé ce jeune diplômé qui cherche un poste en recherche/développement dans l'industrie agroalimentaire. À première vue, ce CV semble dépasser les bornes de la précision. Cependant, les missions que ce candidat a effectuées concernent deux secteurs de l'industrie agroalimentaire porteurs d'emploi : les services “qualité” et “recherche et développement”. Ainsi, même si le recruteur qui reçoit le CV n'est pas au fait du “fractionnement des activités enzymatiques”, gageons que le centre de recherche auquel il va adresser ce CV le sera !

Exemple n°6

Encore une fois, le souci du détail caractérise ce CV, à conseiller pour des métiers très techniques, quand les recruteurs recherchent des compétences et des connaissances (d'outils et/ou de logiciels) très pointues.

Exemple n°7

Ce candidat a eu essentiellement des expériences professionnelles dans des petites, voire très petites sociétés. Leur nom n'est pas connu, leur implantation géographique non plus, le candidat a donc indiqué en complément leur secteur d'activité et la ville où elles sont situées. D'autres indications sont révélatrices, parce qu'elles placent le candidat dans un environnement de travail en même temps qu'elles mettent en évidence sa disponibilité : type de contacts, horaires. Ce sont autant d'informations qui sont intéressantes pour des patrons de PME notamment, mais qui auraient aussi pu être indiquées dans la lettre de motivation.

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux Éditions de l'Etudiant :
Le Guide du CV, de la lettre de motivation et de l'entretien d'embauche”,
par Dominique Perez, spécialiste du recrutement.

Découvrez nos 20 000 offres de jobs, stages, alternance et premier emploi.

Sommaire du dossier
Retour au dossier L’en-tête, la “signature” de votre CV L’état civil sur le CV : faites simple La formation, une rubrique clé du CV pour les jeunes diplômés L’expérience professionnelle : étoffez votre CV sans mentir Comment présenter vos stages sur votre CV ? Faut-il prévoir une rubrique “Loisirs” ou “Divers” dans votre CV ? Dans votre CV, où indiquer vos compétences ? Langues, informatique : dans quelle rubrique de votre CV les mentionner Concis et étayé : un exemple de CV réussi