1. Postuler dans la grande distribution : l'avis des recruteurs

Postuler dans la grande distribution : l'avis des recruteurs

Envoyer cet article à un ami

Malgré un contexte difficile, les entreprises de la grande distribution continuent de recruter, notamment pour répondre à un fort turn-over. Si ce secteur souffre parfois d’une mauvaise image de marque, il offre de belles opportunités de carrières, à condition d’avoir les bonnes clés d’entrée.

"La personnalité est une donnée essentielle dans nos métiers. C’est un critère de recrutement qui importe plus que le CV", indique Sophie Mouhieddine, responsable du développement ressources humaines de Sephora Europe. "Au-delà du diplôme, nous regardons la personnalité du candidat", ajoute à son tour Muriel Bolteau, directrice des politiques emploi pour Carrefour. "Pour travailler dans la grande distribution, Il n’y a pas de profils de diplômés, ni de parcours type", renchérit une responsable de la FCD (Fédération des entreprises du commerce et de la distribution)

"En entretien, j’oublie le CV et je teste le dynamisme d’un candidat"


Ne vous y trompez pas ! Toutes les enseignes ont évidemment une grille de recrutement pour chaque poste en fonction d’un niveau de qualification requis. Seulement, ce discours récurrent sur la "personnalité" signale que, dans la grande distribution sans doute plus qu’ailleurs, les recruteurs ne s’arrêtent jamais au diplôme. Et ils attendent à leur tour que vous évitiez de vous réfugier derrière votre CV. "En entretien, j’oublie le CV et je teste le dynamisme d’un candidat, son autonomie, sa curiosité, sa capacité à être un futur manager", souligne Alain Briard, directeur du cabinet de recrutement ABCDistribution. Mettant de côté le parcours d’études pour juger de la réactivité des candidats, de plus en plus de recruteurs dans la grande distribution ont d’ailleurs souvent recours à des mises en situation : jeux de rôle, simulations, assessment center… Et là le CV ne pourra rien y faire.

"Pour un chef de rayon, c’est chemise cravate pour les hommes, chemisiers foulard pour les femmes"


"Dès le premier contact, j’ai besoin de voir une personne en situation de travail face à la clientèle", note Emmanuelle Nogarotto, responsable alternance chez Géant Casino, Casino Supermarchés et HyperCasino. L’apparence est, de ce point de vue, déterminante avec des critères très normatifs qui ne donnent pas place à la fantaisie. "Pour un chef de rayon, c’est chemise cravate pour les hommes, chemisiers foulard pour les femmes", précise cette responsable de recrutement chez Casino. "Ce que j’apprécie, c’est de voir des jeunes diplômés qui ne viennent pas dans la grande distribution par défaut, mais parce qu’ils ont un vrai goût pour la vente et la relation au client", précise Alain Briard.

Le terrain de la vente comme accélérateur de carrière


Cœur de métier, la vente en magasin est pour beaucoup de recruteurs en grande distribution un détour sinon obligé en tous les cas vivement recommandé. "Même pour des diplômés qui veulent évoluer vers des métiers au siège, le passage sur un poste en magasins est clairement encouragé. Cela peut accélérer une carrière", souligne une responsable de la Fédération des entreprises de commerce et de distribution. De la vente au marketing ou aux achats… "Nous apprécions de rencontrer des jeunes diplômés qui se projettent sur les 2 ou 3 années à venir dans l’entreprise, précise à ce titre Muriel Bolteau du groupe Carrefour. De notre côté nous nous engageons à faire évoluer leur carrière". En quelque sorte du donnant-donnant.

L’atout de l’alternance


Enfin, si votre choix de formation n’est pas encore arrêtée, sachez que les recruteurs du secteur sont unanimes sur l’alternance. "Nous parions sur la formation en alternance avec plus de 2.000 étudiants en contrats de professionnalisation et quelques 500 apprentis", souligne, entre autres, Muriel Bolteau du groupe Carrefour. Même discours chez Casino : "Notre objectif est de développer les recrutements par la voie de l’alternance, précise Emmanuelle Nogarotto. Cela permet aux jeunes de découvrir l’entreprise, de s’adapter à nos méthodes de travail. Et pour nous c’est un pré-recrutement."

Sommaire du dossier
Retour au dossier Postuler dans la grande distribution : l'avis des recruteurs Postuler dans la grande distribution : une lettre commentée Postuler dans la grande distribution : un CV commenté