1. CV et lettre pour jouer la carte des langues étrangères

CV et lettre pour jouer la carte des langues étrangères

Envoyer cet article à un ami

Quels que soient le poste visé et votre niveau, la mention des langues étrangères sur le CV est indispensable. Si ce n’est pas votre point fort, ne vous censurez pas. Tentez de vous évaluer honnêtement, mais n’hésitez pas à évoquer par exemple votre intérêt pour un pays étranger, même au travers de vos lectures. Nos exemples de CV Commentés.

Le niveau. Oubliez la formulation "lu-écrit-parlé" qui n’a pas de signification. Vous pouvez, par exemple, vous classer selon les quatre critères suivants : notions scolaires ou universitaires, opérationnel (si vous vous débrouillez à l’oral), courant et enfin bilingue ou langue maternelle. S’évaluer sur une échelle de 1 à 5 est aussi une autre manière de présenter ses compétences linguistiques, mais attention, ce n’est pas toujours évident. Vous devez avoir conscience que pour certains postes, la maîtrise des langues étrangères est primordiale. Mettre 2,5/5 partout ne rime à rien, se sous-estimer avec un 2/5 parce que l’accent n’est pas parfait, pourra vous être préjudiciable, et frimer avec un 5/5 sera trop risqué si vous ne pensez pas passer le cap de l’entretien.

L’ouverture aux autres. Sans enjoliver la réalité, indiquez aussi vos séjours à l’étranger – même si vous avez le sentiment que votre accent ne s’est pas amélioré pour autant – ou votre intérêt pour un pays étranger, au travers de vos lectures par exemple. Au-delà de votre niveau linguistique, le recruteur retiendra des informations sur votre ouverture d’esprit.

Le haut du panier. Si vous êtes bilingue ou trilingue (ou presque !), il faudra mettre le paquet sur vos langues étrangères : plus vous donnerez d’informations sur votre connaissance des pays, de la culture, mieux ce sera. Et surtout ne vous sous-estimez pas. Il ne suffit pas d’indiquer "opérationnel" pour convaincre un recruteur. Un candidat bilingue doit mettre ses langues dans l’en-tête de son CV : c’est un critère d’évolution dans un grand groupe. L’idéal est de citer un certificat qui atteste du niveau : le TOEIC (Test of English for International Communication) par exemple et de préciser la date d’obtention si elle est récente (moins d’un an).

Vous pouvez comparer les CV suivants à notre candidature témoin, Louise Girard.

Sommaire du dossier
Traduire CV et lettre de motivation CV : un parcours itinérant CV : toutes les rubriques sont concernées CV : une culture internationale CV : des petits détails signifiants CV : une immersion complète Une lettre de motivation qui joue la carte des langues étrangères pour un stage