1. Les animations sportives

Les animations sportives

Envoyer cet article à un ami

L’animation et la convivialité sont deux domaines où les associations étudiantes brillent. Soirées, concerts, voyages… toutes ces manifestations sont des moments privilégiés de la vie de l’association. Mais avant d’organiser quoi que ce soit, il est bon de faire le point sur la réglementation générale et les réglementations spéciales.

Le sport est un élément très fédérateur, et gage de certaines valeurs et d’une certaine éthique pour votre association : esprit collectif, jeu d’équipe, dépassement de soi, convivialité, respect des règles et fair-play… Organiser une animation sportive dans votre fac ou votre école peut permettre d’attirer un grand nombre de personnes, étudiants comme enseignants… À vous de jouer !


Planifiez votre projet



Il est nécessaire de poser votre projet sur papier et de ne pas partir tête baissée : faites une fiche définition du projet en récapitulant les points essentiels :
• quelles activités sportives ?
• pour qui ?
• quand et sur combien de jours ?
• quels horaires des matchs ?
• quel budget ?
• l’équipe d’organisation.


Quels sports allez-vous proposer ?


Vous devez choisir des activités qui peuvent plaire à tout le monde. Le football pour les garçons, le volley-ball plutôt pour les filles, le handball ou le basket-ball pour ceux qui n’aiment pas le foot, de l’athlétisme, ou un tournoi de ping-pong ou de tennis. Mais en fonction de vos installations sportives, vous pouvez aussi prévoir :
• une petite course d’endurance dans les espaces verts de votre faculté ou école : un parcours prédéfini avec un certain nombre de tours à faire ;
• une activité d’escalade avec épreuve de rapidité pour aller décrocher le drapeau en haut du mur ;
• pétanque, pelote ou billes.

Vous devez penser à favoriser les sports d’équipe qui créent plus d’ambiance et font appel à l’esprit collectif des participants. Pour ces actions, n’hésitez pas à solliciter vos professeurs, souvent motivés pour relever des challenges et montrer que les seniors, même s’ils n’ont plus les capacités physiques, ont de l’expérience et beaucoup de fierté. Ils pourront aussi en amont faire de la pub pour votre tournoi. Mettez l’accent sur le fait que le tournoi n’est pas qu’un concours, mais un événement convivial et bon enfant où tout le monde peut participer.


Gérer la logistique


Pour un tournoi sportif, vous aurez besoin de salles de sport et de matériel. Pour tous ça, il vous faudra obtenir des autorisations de votre faculté ou écoles et du S(I)UAPS. Vous devez convenir des créneaux horaires disponibles pour effectuer votre tournoi. Si vous choisissez d’organiser votre tournoi le vendredi, vous aurez plus de choix pour les salles. Le jeudi en revanche, il y a souvent plus de cours, et la FNSU organise ces matchs en fin d’après-midi.
Pour la demande d’autorisation, effectuez-les le plus tôt possible, un ou deux mois avant l’événement, vous aurez plus de chance d’obtenir les créneaux souhaités. Vous pouvez demander aussi à utiliser les gymnases le soir pour une « nuit sportive ». Le seul inconvénient est que le responsable du S(I)UAPS doit être présent sur le lieu de la manifestation. Vous pouvez choisir d’organiser votre tournoi sur toute la semaine ou sur une seule journée. Dans le premier cas, pensez alors à trouver un moyen de faire revenir tout le monde pour assister aux finales et à la remise des prix le vendredi. Pour participer au tournoi, les concurrents devront payer une petite cotisation : entre 3 euros et 8 euros par personne, paraît une somme correcte. Vous pourrez baisser le prix en fonction des subventions et des partenaires.


Bien assurer votre événement


Comme tous les événements de l’association, votre tournoi sportif doit être couvert par une assurance. Les assurances sportives sont spécifiques, car vos participants doivent être couverts individuellement.


Un stand buvette


Un tournoi sans buvette n’est pas un bon tournoi ! Sachez que la loi Évin interdit tout débit d’alcool à proximité des lieux de pratiques sportives. Aussi, évitez la vente de boissons même légèrement alcoolisées dans la buvette située aux abords du terrain. Pour vendre des bières ou autres boissons à faible degré d’alcool, vous devez faire une demande de licence II auprès de la Mairie ou préfecture de Police pour les grandes villes. Dans ce cas, la buvette ne doit pas se situer à proximité du complexe sportif. Vous pouvez aussi vendre des sandwichs, des gâteaux et autres gourmandises pour les spectateurs, et des barres chocolatées ou vitaminées pour les participants. Cette buvette peut constituer pour l’association une autre opportunité pour récolter de l’argent et rentabiliser son événement.


Communiquer sur l’événement


Vous voyez déjà des centaines de participants, des tribunes pleines de supporters faire la ola ! Un tournoi sportif est un événement comme les autres, pour avoir des participants, il faut communiquer. Faites de la pub ! Rassurez-vous, les sportifs sont des gens qui se bougent et une bonne idée de tournoi assure souvent une salle bien remplie. Mais il faut les informer suffisamment tôt qu’ils doivent constituer une équipe et prévoir une date de clôture des inscriptions (une demi-journée avant l’événement).
Pour faire la communication de votre tournoi, rien de mieux que quelques affiches, des tracts et des passages en amphi pour informer les étudiants. Incitez les différentes promotions à constituer des équipes pour le challenge sportif de la meilleure promo. Si vous voulez que les professeurs et l’administration y participent, faites un courrier spécial avec un tract à leur attention. Laissez également des coordonnées téléphoniques ou mail. Vous devez assurer une permanence au bureau de l’association les jours qui précèdent l’événement. Vous pouvez aussi prévoir une inscription des équipes par le site Internet de l’association.


Organisez-vous !


Pour mener à bien votre événement, il faut une bonne équipe d’organisation. Des personnes pour encadrer les participants, d’autres pour arbitrer les matchs, comptabiliser et inscrire les scores, d’autres pour la buvette ou le stand de l’association.
En ce qui concerne le déroulement des activités, il est préférable de prévoir des matchs avec un temps limité, plutôt que des matchs aux points qui peuvent durer très longtemps. De plus, faites des roulements d’arbitrage ou essayer d’avoir des arbitres qui sont neutres par rapport aux équipes qui s’affrontent. N’hésitez pas à prévenir les pompiers, la Croix-Rouge ou la médecine préventive de la faculté pour votre événement, afin de soigner les petits bobos ou de prodiguer des conseils d’échauffement avant le match. Si vous avez des contacts avec une école de kiné, demandez-leur de venir prodiguer quelques petits massages à vos sportifs épuisés.


Animez aussi les tribunes !


Pour que la fête soit réussie, vous pouvez prévoir des animations dans les gradins pour les supporters. Pour cela, prévoyez du matériel (draps, marqueurs, papiers, agrafes) et organisez le concours du plus beau drapeau de supporters, le concours de la mascotte. Vous pouvez prévoir une fanfare et des pom-pom girls pour animer le stade à la pause, et lancer une ola ! Finalement le spectacle est aussi bien sur le terrain que dans les tribunes.


Dernière étape : la remise des prix et la troisième mi-temps !


Un bon tournoi se termine toujours par une remise des prix : une coupe ou des cadeaux donnés par vos partenaires pour les vainqueurs de chaque épreuve, et des cadeaux pour les deuxièmes. Pensez à faire quelques photos de la remise des prix. En effet, si vos partenaires se sont investis dans le projet, en vous donnant des cadeaux, de l’argent, ou des produits pour la buvette, il serait bon de faire un petit dossier bilan avec les meilleurs moments du tournoi et de la remise des prix. Dans le discours final, pensez à remercier vos partenaires, votre équipe et les associations participantes. Vous pouvez faire intervenir votre doyen ou le directeur de l’établissement et les partenaires s’ils le souhaitent. Histoire de prolonger la fête, pensez à organiser une troisième mi-temps dans un bar, un pub ou une boîte où les étudiants qui le souhaitent pourront se rejoindre pour fêter l’événement autour du verre de l’amitié. Rappelez-vous : « l’important ce n’est pas de gagner mais de participer. »

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les événements festifs : les obligations ! Les animations sportives