1. Manque de temps, manque d’argent

Manque de temps, manque d’argent

Envoyer cet article à un ami

Les messages incitant à manger mieux se multiplient. Pourtant, les jeunes continuent d’avoir une alimentation déséquilibrée. Souvent par manque de moyens.

Pour 60 % des étudiants, le manque de temps constitue la principale cause de leur mauvaise alimentation. Un temps si précieux pour des jeunes qui doivent jongler entre les heures de cours, les devoirs et, pour certains, les petits boulots. Dans de telles conditions, les pauses repas se réduisent souvent à quelques minutes, quand elles ne disparaissent pas au profit d’un cours. Pas étonnant que 40 % des étudiants ne rentrent pas chez eux pour déjeuner. "Cette part de la population prend plus de repas de midi hors du domicile que l’ensemble de la population", rappelle Louis Gruel, sociologue à l’OVE (Observatoire de la vie étudiante). Il faut donc bien trouver un système D pour se nourrir : restaurant universitaire, cafétéria, snack et, parfois, fast-food.
Mais le casse-croûte estudiantin idéal doit aussi être abordable, petit budget oblige. Après le manque de temps, la question budgétaire est en effet la raison la plus invoquée pour justifier les dérives alimentaires. Avec le loyer, l’alimentation représente la dépense la plus importante pour un étudiant (en moyenne 190 € par mois). Il y a une profonde difficulté financière, plaide-t-on du côté des mutuelles étudiantes.
"Le manque de temps est un faux problème, argumente Pierre Faivre, président de la SMEREP. Il est toujours plus facile d’accuser un emploi du temps trop chargé que des difficultés financières." Un discours repris à la LMDE, l’autre grande mutuelle dédiée à la population estudiantine. "Les bourses allouées aux étudiants les plus en difficulté restent insuffisantes, fustige Nicolas Gougain, en charge de la communication. De plus, elles ne tiennent pas compte de l’augmentation générale des prix. À la fin du mois, après avoir payé le loyer, c’est souvent sur l’alimentation que les jeunes se restreignent."

Céline Authemayou
Sommaire du dossier
Retour au dossier Manque de temps, manque d’argent Seul un étudiant sur dix mange au CROUS L’apprentissage de l’indépendance Réapprendre à bien manger