1. Lifestyle
  2. Stress, anxiété, insomnie : comment bien gérer pendant ses études
  3. Sommeil : calculez l’heure idéale de votre coucher

Sommeil : calculez l’heure idéale de votre coucher

Envoyer cet article à un ami

Pas toujours facile de rester zen entre les révisions, les examens, les petits boulots… Heureusement, des trucs existent pour éviter que le stress ne vous gâche la vie.

Près de 37 % des étudiants éprouvent des difficultés pour s'endormir la semaine selon une enquête 2011 de la SMEREP (Société mutualiste des étudiants de la région parisienne). La raison ? Les heures de travail qu'ils consacrent le soir à leurs études, mais aussi le temps qu'ils passent devant la télévision et Internet. Résultat : ils paient cette attitude le lendemain par des somnolences, des pertes de concentration, une altération de la mémoire.
 
Certains tombent dans un cercle vicieux. “Je stresse, donc je dors moins bien, donc je prends des somnifères, donc je me réveille moins bien et je prends de nouveaux produits pour lutter contre cela”, décrit le docteur Patrice Huerre, psychiatre spécialiste de l’adolescence.

Les recettes pour dompter votre sommeil
Pour éviter ces écueils, sachez que le cycle du sommeil dure 90 minutes environ. “Repérez à quelle heure survient votre coup de barre de fin d’après-midi et à partir de là, cal­culez, par tranches de 90 minutes, le moment idéal pour vous mettre au lit”, conseille Patrice Huerre. Concrètement, si vous avez envie de dormir vers 18 heures, votre heure idéale de coucher sera soit 22 h 30 (3 x 90 min plus tard) soit minuit (4 x 90 min plus tard), mais pas dans l’intervalle.

De même, le matin, ne vous levez pas au dernier moment pour grappiller quelques minutes. Il n’y a rien de pire pour stresser… Prenez le temps de vous réveiller, de prendre un petit déjeuner, de vous doucher… : vous aurez les idées plus claires. Enfin, si vous êtes fatigué, rien ne vaut la sieste (de 10 à 20 minutes, pas plus !) placée juste après le repas. Selon tous les spécialistes du sommeil, elle est plus bénéfique qu’une grasse matinée.

Virginie Bertereau et Séverine Tavennec
Juillet 2012
 
À consulter aussi :
- Mon ado va mal : difficulté passagère ou souffrance ?
- Comment lutter contre le harcèlement à l'école.
- Les chroniques du pédopsychiatre Marcel Rufo.
Sommaire du dossier
Retour au dossier Relaxation : faites-vous plaisir Sommeil : calculez l’heure idéale de votre coucher Alimentation : évitez les excitants après 17 heures Exercice physique : aérez-vous la tête Automédication : avec prudence Que faire en cas de dépression : l'avis de Dominique Barbier, psychiatre Ne subissez pas la violence ! Enquête USEM 2009 : la filière d’études influe sur la santé des étudiants