1. DUT génie mécanique et productique

DUT génie mécanique et productique

Envoyer cet article à un ami

Vingt-quatre spécialités de DUT (diplôme universitaire de technologie) coexistent, certaines comportant plusieurs options. Pour mieux connaître chacune d’elles, consultez nos fiches : pour chaque spécialité et option, elles précisent le nombre d'IUT qui les proposent, les bacs les plus représentés dans chaque filière (1), les effectifs et les taux de réussite (2), le programme des enseignements et leur volume horaire, les débouchés professionnels et poursuites d'études possibles.(1) Source : Direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) – Effectifs dans les IUT 2013-2014 (novembre 2014).(2) Source : DEPP - Repères et références statistiques - édition 2015.

OÙ SE FORMER au DUT génie mécanique et productique

Cette formation est dispensée dans quarante-deux IUT parmi lesquels vingt la proposent en apprentissage, un en année spéciale et quatre en rentrée décalée.

Pour trouver votre futur établissement :
fleche-rouge consultez notre annuaire des formations.
fleche-rouge pour une formation en alternance (contrat d'apprentissage ou de professionnalisation), consultez notre annuaire de l'alternance.

LES CHIFFRES CLÉS du DUT génie mécanique et productique

- Origine des admis : 62 % de bac S, 37 % de bac technologique, moins de 1 % de bac pro

- Réussite en 2 ans : 59,6%

- Effectifs 2014-2015 : 7 407

LE PROGRAMME du DUT génie mécanique et productique

1re année

fleche-rouge Concevoir (découverte) : conception mécanique, dimensionnement des structures (résistance des matériaux et sollicitations simples), mécanique (statique), sciences des matériaux. Volume horaire : 150 h au 1er semestre.

fleche-rouge Industrialiser et gérer (découverte) : procédés d’obtention de produit (production et méthodes), métrologie (mesures et contrôle), électricité électronique et automatisme (notions fondamentales d’électricité et bases de l’automatisme). Volume horaire : 120 h au 1er semestre.

fleche-rouge Méthodologie (consolidation des bases et spécificités) : outils mathématiques, expression communication, projet personnel et professionnel (découverte des métiers et des environnements professionnels), langue étrangère, méthodologie et aide individualisée, informatique (tableurs et langages de programmation). Volume horaire : 185 h au 1er semestre.

fleche-rouge Concevoir (bases) : conception mécanique, dimensionnement des structures (sollicitations simples torsion flexion), mécanique (dynamisme du solide, cinématique, cinétique, principe fondamental de la dynamique), sciences des matériaux (mise en œuvre et comportement des matériaux). Volume horaire : 195 h au 2e semestre.

fleche-rouge Industrialiser et gérer (bases) : production (mise en œuvre des moyens de production), méthodes (de la définition du produit au processus), métrologie tridimensionnelle et états de surface, électricité électronique et automatisme (motorisation électrique, automatisation d’un poste de travail et sécurité). Volume horaire : 180 h au 2e semestre.

fleche-rouge Compétences transversales (outils, méthodes) : mathématiques (calcul intégral et matriciel), expression communication, construction du projet personnel professionnel, langue étrangère technique et professionnelle, organisation et pilotage industriel. Volume horaire : 180 h au 2e semestre.

fleche-rouge Volume horaire total de la 1re année : 1 010 h (cours magistraux, TD, TP) + 100 h (projet tutoré).

2e année

fleche-rouge Concevoir (mise en œuvre) : conception mécanique (transmissions de puissances et étude dans un contexte chaîne numérique), dimensionnement des structures (élasticité sollicitations composées), mécanique (dynamique et énergétique), sciences des matériaux (sélection des matériaux). Volume horaire : 180 h au 3e semestre.

fleche-rouge Industrialiser et gérer (mise en œuvre) : préparation d’une production sur machine à commande numérique, étude et simulation de phase optimisation des coûts, métrologie et contrôles avancés, électricité électronique et automatisme (traitement de l’information, intégration de systèmes automatisés), organisation et pilotage industriel (gestion des processus). Volume horaire : 180 h au 3e semestre.

fleche-rouge Compétences transverses (mise en œuvre) : mathématiques (fonctions de plusieurs variables), expression communication, projet personnel professionnel, langue étrangère technique et professionnelle, informatique bases de données. Volume horaire : 115 h au 3e semestre.

fleche-rouge Concevoir (approfondissement) : conception mécanique, dimensionnement des structures (méthodes énergétiques et modélisation par éléments finis). Volume horaire : 112 h 30 au 4e semestre.

fleche-rouge Industrialiser et gérer (approfondissement) : préparation d’une production dans les conditions industrielles, industrialisation multiprocédés, étude dans un contexte chaîne numérique, électricité électronique automatisme (automatisation d’un système continu). Volume horaire : 97 h 30 au 4e semestre.

fleche-rouge Compétences transverses (approfondissement) : mathématiques (courbes), expression communication dans les organisations, langue étrangère générale professionnelle et technique, organisation et pilotage industriel (management dans l’entreprise). Volume horaire : 105 h au 4e semestre.

fleche-rouge Stage professionnel : 10 semaines minimum.

fleche-rouge Volume horaire total de la 2e année : 790 h (cours magistraux, TD et TP) + 200 h (projet tutoré).

Certains des modules présentés ci-dessus sont des modules complémentaires proposés à l'étudiant dans le cadre de l'adaptation de son parcours à son projet personnel et professionnel. Chaque IUT peut proposer d'autres modules complémentaires en fonction des spécificités locales.

Consulter le programme détaillé :
Le programme pédagogique national du DUT génie mécanique et productique (pdf).

LES DÉBOUCHÉS ET POURSUITES D'ÉTUDES du DUT génie mécanique et productique

Le DUT GMP permet une insertion dans le secteur de l’industrie mécanique : constructions mécanique et machines-outils, automobile et équipement, aéronautique et spatial, naval, ferroviaire, environnement et énergie, nucléaire, agroalimentaire, machinisme agricole, électroménager, BTP, déconstruction et recyclage… mais aussi dans le secteur médical ou les sports et loisirs.
Le diplômé exerce son activité dans la recherche et le développement, les bureaux d’études et d’outillage, la maintenance et supervision, l’organisation et gestion de la production, la production, l’assurance et contrôle de la qualité, l’achat, la vente et l'après-vente…

fleche-rouge Exemples de métiers : concepteur(trice) dessinateur(trice) de produits mécaniques, technicien(ne) en gestion industrielle et logistique, en méthodes et industrialisation, en laboratoire d’analyse industrielle, technicien(ne) qualité en mécanique et travaux des métaux, chef d’équipe en industrie de transformation, mécanicien(ne) industrielle.

Consulter nos fiches métiers : secteur industrie.

fleche-rouge Poursuites d'études : licences professionnelles (métiers de l'industrie : conception de produits industriels ; industrie aéronautique ; gestion de la production industrielle…), écoles d’ingénieurs sur concours, classe prépa ATS, L3 sciences pour l'ingénieur sur dossier.

Bien choisir son BTS ou son DUTPOUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Bien choisir son BTS ou son DUT", par Christèle Boisseau-Potier.