1. Comment Stéphane, en 5e année de médecine, est parti en stage aux États-Unis
Témoignage

Comment Stéphane, en 5e année de médecine, est parti en stage aux États-Unis

Envoyer cet article à un ami
Comment Stéphane, en 5e année de médecine, est parti en stage aux États-Unis // © DR
Comment Stéphane, en 5e année de médecine, est parti en stage aux États-Unis // © DR

Passer un stage de cinq mois et demi à l’hôpital Parkland de Dallas : c’est l’expérience qu’a menée pendant sa quatrième année Stéphane, en médecine à l’université Paris-Descartes.

United-States-of-America  Comment est-il arrivé aux États-Unis ?

 

Stéphane a toujours eu le goût des voyages et la curiosité de se frotter à d'autres cultures. Après deux expériences à l'étranger (Allemagne, Mali), sur sa propre initiative, le jeune homme a réussi à décrocher un programme d'échange avec l'université du Texas, à Dallas.

Stéphane est parti cinq mois et demi en quatrième année, pendant lesquels il a enchaîné les stages dans différents services de l'hôpital Parkland.

United-States-of-America  Ce qu'il a pensé de sa vie étudiante

L'étudiant se souvient d'un rythme de travail intense (98 heures par semaine en moyenne) et très collaboratif. À la pause-déjeuner, l'équipe des médecins, les internes et les étudiants se retrouvaient pour une heure de cours. "Pour chaque patient, on devait bâtir un plan d'action de la journée, ce qui oblige à réfléchir par soi-même, constate Stéphane. En France, on en reste généralement aux descriptions de l'état du malade et aux hypothèses. Nous devions également proposer chaque jour un article scientifique en lien avec un patient."

En comparaison, Stéphane juge les études françaises "traditionnelles et hiérarchiques". En France, soumettre un article à son chef est parfois difficile. Et mes camarades sont obnubilés par la préparation de l'ECN (Examen classant national)."

United-States-of-America  Et côté vie pratique ?

En matière de budget, le stage lui a coûté 10.000 € (en comptant le loyer, les billets d'avion et l'achat d'une voiture à plusieurs), entièrement financé par ses ressources personnelles.

Avantage de l'échange universitaire : il n'a eu aucun frais d'inscription à payer. Une réelle économie quand on sait que les frais universitaires peuvent atteindre 25.000 $ (soit 18.000 €) par an. Rentré épuisé d'un séjour très peu touristique, le jeune Français se dit très satisfait, tant sa pratique et son approche du métier se sont enrichies.

LE CONSEIL DE STÉPHANE
"Si vous êtes convaincu de l'utilité d'une expérience internationale, ne vous laissez pas fléchir par d'autres considérations."
 

Sommaire du dossier
Retour au dossier Comment Aurore , en master d'économie, a passé un an au Japon Comment Clément, en master de droit, a préparé un double diplôme au Cambodge Comment Stéphane, en 5e année de médecine, est parti en stage aux États-Unis