Université : les portraits de votre (future) fac

Par La rédaction, publié le 13 Janvier 2015
15 min

Ça y est, le lycée est derrière vous et vous allez faire vos premiers pas à l'université. À quoi devez-vous attendre ? Depuis trois ans, la rédaction de l'Etudiant fait le tour des campus afin de vous donner une idée de votre futur établissement. Découvrez nos portraits de fac.

À quoi s'attendre à l'université de Paris Descartes

La fac de médecine de Paris Descartes, centre des Saints-Pèresfleche-rouge Paris-Descartes, un paquebot à Paris. L’université forme plus de 30.000 étudiants, une "masse" qui ne l’empêche pas d’innover. Pluridisciplinaire, elle brille surtout pour ses formations en santé, sa marque de fabrique. Portrait d’une fac choc implantée dans un quartier chic.



 

À quoi s'attendre à l'université de Haute-Alsace

fleche-rougeUniversité Mulhouse -Vue aérienne du campus du Grillenbreit à Colmar // © UHA L'UHA (Université de Haute-Alsace), la petite fac du sud... de l'Alsace. À proximité des frontières suisse et allemande, l'établissement s'attache à choyer son nombre réduit d'étudiants (7.500) grâce à son dispositif d'accompagnement. Pourtant, côté offre de formations, elle a tout d'une grande. Son créneau : créer des cursus qui répondent aux besoins de l'économie locale. Portait de l'université.

 

À quoi s'attendre à l'université de Toulouse 3 - Paul Sabatier

fleche-rougeL'Université Toulouse 3 – Paul Sabatier Étudier à Toulouse 3, c'est comment ? Reportage sur le (très) grand campus - plus de 150 hectares ! – de la scientifique université Paul Sabatier, et rencontre avec des étudiants investis dans la vie de cette fac en cours de rénovation.



 

À quoi s'attendre à l'université du Littoral-Côte-d'Opale

Portrait de fac ULCO : site de Dunkerque // © Céline Manceau

fleche-rouge Mettre le cap sur l'ULCO (université du Littoral-Côte-d'Opale), située dans le Pas-de-Calais, c'est faire le choix d'étudier dans une université proche de chez soi. Certes la vie festive pourrait être un peu plus “pêchue” dans les quatre villes étudiantes aux alentours (Boulogne-sur-Mer, Calais, Dunkerque et Saint-Omer), mais dans les amphis, tout est mis en œuvre pour les étudiants soient... comme des poissons dans l'eau.

 

À quoi s'attendre à l'université de Limoges

Université de Limoges - Fac de lettres. // © Isabelle Dautresme

fleche-rouge Située au cœur du Limousin, l'Unilim (université de Limoges), unique fac de la région, joue la carte de la proximité et fait de l'accueil de ses 15.000 étudiants une priorité. Pour eux, l'université pluridisciplinaire se met en quatre : tutorat, réorientation, aide à l'initiative étudiante, offre de formation à la fois large et de pointe... faisant de Limoges une université où il fait bon étudier.

 

À quoi s'attendre à l'université Montpellier 3 – Paul-Valéry

Université Paul Valéry Montpellier 3 ©Camille Stromboni - avril 2014 - 10

fleche-rouge L'université Paul-Valéry cherche la recette de la réussite en licence. La grande fac d'arts, lettres, langues, et sciences humaines et sociales accueille 20.000 étudiants, dont près d'un tiers en L1. Au milieu des amandiers et des patios entourés de verdure, elle teste plusieurs dispositifs pour aider les nouveaux arrivants à passer le cap de la première année.

 

À quoi s'attendre à l'université du Maine (Le Mans)

Université du Maine : campus du Mans (2) // © Delphine Dauvergne

fleche-rouge À une heure de train de Paris, l’université du Maine, qui regroupe les sites du Mans et de Laval, a su se rendre attractive pour les étudiants locaux, mais aussi internationaux. L’un de ses principaux atouts ? La diversité de son offre de formations, qui s’appuie sur quelques filières de pointe à l'instar de l’acoustique ou des assurances.

 

À quoi s'attendre à l'université Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense

Vue aérienne université Nanterre // © Université Paris-Ouest-Nanterre-La-Défense

fleche-rouge Avec ses locaux vieillots et son campus immense aux portes de la capitale, Paris-Ouest-Nanterre-la-Défense n’a peut-être pas le charme de ses consœurs du quartier Latin. Elle n'en est pas moins l'une des universités les plus à la pointe dans le numérique et multiplie les atouts : notamment des cursus pluridisciplinaires prisés et des opportunités culturelles, sportives et pédagogiques hors du commun.

 

À quoi s'attendre à l'université Paris-Dauphine

Université Paris-Dauphine - Entrée // © Paris-Dauphine

fleche-rouge Sélective, élitiste, prestigieuse… les qualificatifs généralement employés à propos de l’université Paris-Dauphine la rapprochent d’une grande école. Qui sont ses étudiants ? Que pensent-ils de leurs cours ? Comment s’insèrent-ils après le diplôme ? Portrait de la très atypique fac parisienne d’économie qui recrute encore hors Admission-postbac.


 

À quoi s'attendre à l'université de Pau et des pays de l'Adour

Université-UPPA-Pau-Patio

fleche-rouge Nichée entre l’Atlantique et les Pyrénées, l’UPPA (université de Pau et des pays de l’Adour) ressemble à un écrin pour ses 11.500 étudiants. Pour eux, la petite fac pluridisciplinaire voit pourtant plus loin, en développant des partenariats avec les établissements espagnols.



 

À quoi s'attendre à l'université de Bourgogne

bibliothèque droit-lettres-université de dijon-portrait de fac université de bourgogne©uB_RI_D.Planta

fleche-rouge À quinze minutes du centre-ville de Dijon en tram, l’université de Bourgogne réunit sur son campus à l’américaine des formations dans toutes les disciplines, de la licence au doctorat. Ses principaux atouts ? Des conditions d’études agréables, une bonne réussite en licence et une vie associative foisonnante.


 

À quoi s'attendre à l'université Lille 1

Lille 1-campus-Mathieu Oui

fleche-rouge Avec son grand campus aéré et traversé par le métro aérien, l’université Lille 1 compte près de 20.000 étudiants inscrits en formations scientifiques et d’ingénieurs, en économie-gestion et en sciences-humaines. Portrait du campus à travers ses étudiants.



 

À quoi s'attendre à l'université de Bretagne-Occidentale (Brest)

fleche-rouge Des sciences, l'UBO permet d'en étudier de toutes sortes : pluridisciplinaire, elle propose aussi bien des sciences humaines que des sciences et techniques, des sciences économiques… ou des sciences de la mer. Elle dispose également de pôles d'excellence en santé et en technologies de la communication. Un établissement qui mise aussi sur un fort accompagnement de ses étudiants en premier cycle.


 

À quoi s'attendre à l'université d'Angers

Cours en amphi à la faculté de médecine d'Angers

fleche-rouge Avec un taux de réussite en licence en trois ans largement supérieur à la moyenne nationale, l'UA (université d'Angers), répartie sur trois campus, peut se réjouir d'être la "première" fac de France. L’information auprès des lycéens, puis le suivi des étudiants, associés à des conditions de vie et de travail agréables, contribuent à ce résultat. À noter : un nouveau cursus, la licence pluri-santé, est prévu pour la rentrée 2015.


 

À quoi s'attendre à l'université de Caen

Université de Caen : le phénix renaissant de ses cendres, symbole de l'UCBN // © Sandrine Chesnel

fleche-rouge Seule université de Basse-Normandie, la fac de Caen accueille près de 70 % des étudiants de sa région. Une belle attractivité pour cet établissement pluridisciplinaire, aux faux airs de campus à l’anglo-saxonne. Parmi ses composantes figure un IAE (institut d'administration des entreprises), spécialisé dans la finance et la banque, mais aussi le management du social et de la santé.


 

À quoi s'attendre à l'université Grenoble 1  – Joseph-Fourier

Fac de santé - université Joseph-Fourier Grenoble 1

fleche-rouge Ça bouillonne à la fac de sciences, technologies et santé de Grenoble ! Remise à niveau avant l’entrée en licence, tutorat précoce, parcours spécial bacs pro, révolution numérique dans les filières santé… l’université multiplie les initiatives pour mener ses 15.400 étudiants à la réussite.



 

À quoi s'attendre à l'université Paris 1 - Panthéon-Sorbonne

Université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne - Centre Panthéon // © Camille Stromboni (oct 2013)

fleche-rouge À quoi vous attendre si vous faites vos études à l’université Paris 1 – Panthéon-Sorbonne ? À découvrir un mastodonte de plus de 40.000 étudiants dispersés sur 27 sites, où l'on peut faire aussi bien du droit, de l'éco-gestion que des arts ou des sciences humaines. Des disciplines que vous pouvez même marier si vous intégrez son collège de doubles licences, cursus spécifiques pour étudiants triés sur le volet.


 

À quoi s'attendre à l'université de Lorraine

Portrait de fac Lorraine - © Alex HERAIL campus du Saulcy à Metz UFR droit economie et administration

fleche-rouge Des dimensions qui donnent le vertige… Née de la fusion de quatre établissements en 2012, l’université de Lorraine compte 52.500 étudiants répartis sur 52 sites. Mais la fac pluridisciplinaire n’entend pas en rester là. Les principaux défis qu’elle entend relever ? Insuffler l’esprit d’entreprendre à ses étudiants dans une région marquée par les restructurations industrielles, ou miser sur la qualité reconnue de sa vie étudiante.

 

À quoi s'attendre à l'université Grenoble 3 – Stendhal

Université Stendhal-représentation théatrâle à l'Amphidice

fleche-rouge Rassemblant 12.000 étudiants sur trois sites et une dizaine de laboratoires de recherche, Stendhal fait figure de petite à côté des mastodontes que sont l'UJF (université Joseph-Fourier – Grenoble 1) et l’UPMF (université Pierre-Mendès-France – Grenoble 2). Pour se démarquer, la fac de lettres, langues et arts, mise sur une offre de formation large et “connectée” au monde de l’entreprise.


 

À quoi s'attendre à l'université Lyon 1 – Claude-Bernard

Le domaine scientifique de la Doua - Université Lyon 1 © S.Blitman - mai 2013

fleche-rouge Développer les outils numériques pour renouveler la pédagogie : voilà ce que s'attache à faire l'université Lyon 1 - Claude-Bernard depuis une dizaine d'années. Un établissement qui réunit plus de 35.000 étudiants. Pour y parvenir, les développeurs, les infographistes, les réalisateurs vidéo et les ingénieurs pédagogiques aident les enseignants à rendre leurs cours plus interactifs.


 

À quoi s'attendre à l'université de Nice

Université de Nice - SophiaTech - Avril 2013 © C.Stromboni

fleche-rouge À une demi-heure de Nice, dans la garrigue méditerranéenne à Sophia-Antipolis, routes, ronds-points et pins s'enchevêtrent entre des bâtiments universitaires, des laboratoires de recherche et des entreprises. Ce pôle – SophiaTech de l'université Nice-Sophia-Antipolis – a des spécialités fortes : les nouvelles technologies et l'informatique.



 

À quoi s'attendre à l'université Paris-Sud

Université Paris-Sud - l'une des cafét du campus d'Orsay © S.Blitman mars 2013

fleche-rouge Rassemblant 27.000 étudiants et une centaine de laboratoires de recherche, Paris-Sud est une université pluridisciplinaire qui s'étend sur 5 campus, dans 3 départements d'Île-de-France (91, 92 et 94). Cultivant sa réputation d'excellence notamment en sciences et en médecine, l'établissement s'attache néanmoins à remplir sa mission de service public en mettant en place des dispositifs de soutien et de réorientation.

 

À quoi s'attendre à l'université de Tours – François-Rabelais

Portrait de fac Tours - Université de médecine

fleche-rouge À l'université François-Rabelais de Tours, les étudiants ne sont pas lâchés dans la nature. La fac pluridisciplinaire, qui compte environ 24.000 étudiants, est réputée pour ses efforts en faveur de l'orientation, de la réorientation et de l’insertion professionnelle, y compris des étudiants en situation de handicap. Autres atouts : sa recherche et ses initiatives en matière d’entrepreneuriat.


 

À quoi s'attendre à l'université d'Orléans

Université Orléans - Bibliothèque universitaire fac de droit

fleche-rouge Pourquoi étudier à la fac d’Orléans quand Paris est à une heure de train ? Peut-être pour l’excellence scientifique que confère la proximité d’établissements publics tels le CNRS. Peut-être pour les initiatives innovantes en matière de formations de pointe ou d’aide aux étudiants handicapés. Pour la qualité des enseignements aussi, évidemment. Une petite université qui se fait sa place dans la cour des grandes.


 

À quoi s'attendre à l'université d'Aix-Marseille

Aix-Marseille université – Campus Saint-Charles – bibliothèque - décembre 2012 – ©Camille Stromboni

fleche-rouge Aix-Marseille université, réunion d’Aix-Marseille 1, 2 et 3, a soufflé sa première bougie en 2013. Un an pour un mastodonte universitaire qui compte plus de 70.000 étudiants. Si les effets de cette fusion ne sont pas toujours tangibles dans le quotidien des étudiants, celle-ci a néanmoins changé la donne, par exemple en fac de sciences, désormais l’une des plus grandes de France.


 

À quoi s'attendre à l'université Montpellier 1

Montpellier

fleche-rouge Sans campus, l'université Montpellier 1 niche un peu partout, notamment dans le centre médiéval d'une ville où un habitant sur trois est étudiant. Les juristes et carabins côtoient ici les étudiants en économie ou des sportifs de haut niveau. Certaines filières (nouvelles technologies et santé, droit pénal des affaires, sciences du mouvement humain...) rendent compte de cette diversité au travers de passerelles.


 

À quoi s'attendre à l'université de Nantes

Université de Nantes. Coursives dans la fac de lettres.

fleche-rouge L’université de Nantes : une fac jeune (50 ans à peine) et dynamique ! Cet établissement pluridisciplinaire, aux 21 composantes et 33.000 étudiants, est réputé pour la richesse de sa vie associative et culturelle. Autre point fort, l’université innove dans l’aide à l’insertion professionnelle et met en œuvre des dispositifs pour que les étudiants sportifs puissent concilier études et carrière de haut niveau.


 

À quoi s'attendre à l'université de Savoie

université savoie - site de Chambéry.jpg

fleche-rouge À proximité des “grandes” facs grenobloises et lyonnaises, la “petite” université pluridisciplinaire de Savoie doit se démarquer. Pour y parvenir, elle mise sur des filières atypiques, notamment dans les domaines du tourisme, de l’énergie, de la montagne, mais aussi sur l’international et ses relations avec les entreprises locales.



 

À quoi s'attendre à l'université de Perpignan via Domitia

Université de Perpignan // DR

fleche-rouge Rénover ses locaux, réinventer le tutorat pour les L1, développer l'insertion professionnelle de ses diplômés… Pour relever les défis auxquels est confrontée aujourd'hui cette faculté pluridisciplinaire de moins de 10.000 étudiants, l'UPVD dispose de réels atouts. Parmi eux des formations qui attirent des jeunes du monde entier, à l'image de sa filière phare consacrée aux énergies renouvelables.


 

À quoi s'attendre à l'université Paris-Est-Marne-la-Vallée

Université Paris-Est Marne-la-Vallée - campus - © MESR-PictureTank

fleche-rouge Première fac en France par son nombre d'apprentis, l'UPEMLV (université Paris-Est-Marne-la-Vallée) multiplie les dispositifs pour booster l'insertion professionnelle de ses 11.000 étudiants. Développement de filières uniques en France, multiplication des rencontres entre étudiants et pros, encouragement à l'entrepreneuriat… Une université pluridisciplinaire où seuls le droit et la santé ne sont pas enseignés.

 

À quoi s'attendre à l'université Pierre-et -Marie-Curie

Université UPMC Jussieu - Fresque post-it symbolisant la connaissance - WelcomeWeek ©C.Stromboni oct2012

fleche-rouge Avec près de 33.000 étudiants, l'UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie) forme un mastodonte, partagé entre les sciences – 70 % des étudiants – et la médecine. Zoom sur son campus principal, Jussieu, où la réussite en licence est désormais l'objectif n°1.



 

À quoi s'attendre à l'université Lyon 3 – Jean-Moulin

Le site de la Manufacture des tabacs de l'université Lyon 3 © Université Jean Moulin Lyon 3

fleche-rouge L’université Jean-Moulin Lyon 3, spécialisée en sciences humaines et sociales, est réputée pour ses facultés de droit et de philosophie et son IAE (institut d’administration des entreprises). Mais elle possède bien d’autres atouts : formations interdisciplinaires, taux d'accès à l'emploi de ses diplômés élevé, environnement régional socio-économique dynamique…


 

À quoi s'attendre à l'université d'Avignon

UNIVERSITE D'AVIGNON

fleche-rouge Entre les grands pôles universitaires marseillais et montpelliérain, l'université d'Avignon, qui compte 7.000 étudiants, a fait de la culture sa marque de fabrique. Avec un mode de fonctionnement bien particulier : le contrôle continu pour ses étudiants en licence.



 

À quoi s'attendre à l'université Bordeaux-Montaigne

Université Bordeaux 3 Montaigne - Crédit Mathieu Oui

fleche-rouge L'université Bordeaux 3 (lettres et sciences humaines et sociales) développe de nouvelles licences interdisciplinaires où se rencontrent lettres, arts plastiques et sciences. Autre secteur dynamique : le journalisme grâce à l'école implantée en centre-ville. Reportage au sein d'une université innovante.



 

À quoi s'attendre à l'université de technologie de Troyes

Université de technologie de Troyes - UTT - Hall d'entrée - ©S.Blitman

fleche-rouge De par son statut, l’université de technologie de Troyes est une fac pas comme les autres. Créée en 1994, elle sélectionne ses étudiants à l’entrée et les trois quarts d'entre eux suivent le cursus ingénieur, alors même qu’elle propose aussi des licences pro, masters et doctorats. La vie associative, avec son bureau des élèves et son foyer, y relève davantage de l’ambiance d’une école, qui diplôme chaque année 400 ingénieurs.

 

À quoi s'attendre à l'université Paris-Diderot – Paris 7

Université Paris Diderot - Site des grands moulins © Hervé de Brus - service communication - université Paris Diderot

fleche-rouge Moderne et ouvert sur la ville : ce sont les caractéristiques du nouveau campus PRG (Paris-Rive gauche), qui accueille l'université Paris-Diderot. Formant aussi bien à la médecine qu'aux lettres, en passant par le droit, les arts…, l'établissement valorise en outre l'engagement étudiant dans ses cursus.



 

À quoi s'attendre à l'université d'Auvergne

Université d'Auvergne - Clermont-Ferrand - BU Droit © Service Communication UdA - janvier 2011

fleche-rouge UdA : trois lettres pour "université d’Auvergne", une des deux universités nichées au pied des volcans, à Clermont-Ferrand. Dans cette ville, siège de Michelin, la fac (ex-Clermont 1) s’est donné deux slogans pour définir son identité : “Made in UdA” et “Premier fabricant de professionnels en Auvergne”. Un établissement pluridisciplinaire (santé, droit-économie-gestion, technologies) qui compte 16.000 étudiants.

 

À quoi s'attendre à l'université Rennes 1

Universite - Rennes 1 - laboratoire - ©V.Bertereau

fleche-rouge À Rennes 1, les étudiants qui en ont "sous le pied", comme ceux qui ont besoin d’être plus accompagnés dans leurs études, sont choyés. L’université bretonne personnalise les parcours pour contribuer à la réussite et à l’insertion professionnelle de ses étudiants. Une fac qui innove, dans l’une des villes les plus étudiantes de France.



 

À quoi s'attendre à l'université Paris 2 – Panthéon-Assas

Université Panthéon-Assas ©C.Stromboni

fleche-rouge Réputée pour son excellence en droit, l’université Paris 2 – Panthéon-Assas, installée dans le Quartier latin, cultive son image prestigieuse de “première université juridique de France”, tout en essayant de s’adapter à tous les profils. Gros plan sur une institution en pleine phase de modernisation.




 

À quoi s'attendre à l'université de Poitiers

UNIVERSITE DE POITIERS - Cafétéria

fleche-rouge Sur le campus de la fac de Poitiers, on entend parler anglais, allemand, espagnol ou même chinois. Les nombreux étudiants étrangers et la proximité du centre-ville font de cette université pluridisciplinaire un établissement où il fait bon étudier, de l'avis de tous ceux qui y suivent des cours.



 

À quoi s'attendre à l'université Toulouse 1 – Capitole

Université Toulouse 1 Capitole - cloître - ©UT1 Capitole

fleche-rouge Qui a dit qu’une licence devait être la même pour tout le monde ? Cultiver les filières à géométrie variable, c’est la spécialité de Toulouse 1 – Capitole. Des cursus intensifs pour ceux qui en veulent plus, des filières sélectives, des écoles universitaires : telle est la marque de fabrique de cette université de 17.000 étudiants, spécialisée en droit, économie et gestion, et située en plein centre-ville de Toulouse.


 

À quoi s'attendre à l'université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines

Université de Versailles-Saint-Quentin - UVSQ - Campus Sciences Versailles

fleche-rouge Si certaines universités sont plus que centenaires, d’autres fêtent tout juste leur 20 printemps. C’est le cas de l’UVSQ (université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines). Focus sur ses atouts et ses faiblesses, mais aussi sur le développement durable, marque de fabrique de l’UVSQ, ainsi que sur l’accompagnement individualisé des étudiants handicapés.


 

À quoi s'attendre à l'université Toulouse – Jean-Jaurès (ex- Toulouse – Le Mirail)

Entrée de l'université du Mirail (© M. Oui)

fleche-rouge Au sud de l’agglomération toulousaine, Le Mirail est la grande université de lettres et sciences humaines qui accueille quelque 22.000 étudiants. Elle dispose aussi d’antennes à Montauban (82), Foix (09), Blagnac (31) ou Figeac (46). Derrière sa réputation de fac contestataire, se cache une université en pleine rénovation. D’ici à 2016, le campus - de la fin des années 1960 - doit être entièrement reconstruit et modernisé.

 

À quoi s'attendre à l'université du Havre

Université du Havre - © C.Stromboni - mai 2011

fleche-rouge Étudier à la fac du Havre, c’est comment ? Au travers de rencontres sur le campus, découvrez les coulisses de la plus jeune des universités normandes, ancrée au cœur de la cité portuaire. Et les spécificités de cette fac de proximité, deux filières emblématiques (communication et transport-logistique) racontées par des étudiants, et des témoignages sur la vie étudiante.


 

À quoi s'attendre à l'université Paris 8

L'université Paris 8 - ©M. Oui

fleche-rouge Quel point commun entre Michel Foucault, Gilles Deleuze et Jacques Lacan ? Ces 3 grands intellectuels du XXe siècle sont passés par l’université Paris 8, créée à Vincennes dans la foulée de Mai 1968 et installée depuis 1980 en Seine-Saint-Denis. Une fac à dominante lettres et sciences humaines, qui compte 40 % de salariés et 35 % d'étrangers.


 

À quoi s'attendre à l'université de Strasbourg

Université de Strasbourg ©S.Lecherbonnier

fleche-rouge Née en 2009 de la fusion des trois universités de la ville – Louis-Pasteur, Marc-Bloch et Robert-Schuman –, l’université de Strasbourg compte 42.000 étudiants répartis sur 8 sites. Gros plan sur les points forts et les points faibles de l’UdS, caractérisée par la richesse de sa vie associative et son action en faveur des étudiants décrocheurs.


 

À quoi s'attendre à l'(ex-)université d'Aix-Marseille 3

Université Aix-Marseille - site Schuman - Amphi partiels - 2011 - © C.Stromboni

fleche-rouge Premier volet de notre série “Portrait de fac” : l’université Aix-Marseille 3 (Paul-Cézanne). Au travers de reportages et de rencontres sur le campus, découvrez les coulisses de la plus ancienne des trois universités d’Aix-Marseille, à moins d’un an de leur fusion en un établissement unique. Ses points forts et ses points faibles, son cursus de droit raconté par des étudiants et le bal de l’université, remis à l’honneur.




Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une Université

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !