1. Imprimerie, édition, arts graphiques
Boîte à outils

Imprimerie, édition, arts graphiques

Envoyer cet article à un ami

Classés en 36 grands domaines d’activité, plus de 500 diplômes en fiches permettent de se préparer à 250 professions. Dans chaque secteur, les diplômes sont classés par niveau de qualification, du moins élevé au plus élevé. Pour chaque diplôme (CAP, BEP, bacs professionnels, brevets professionnels et mentions complémentaires), le métier préparé est expliqué, les principaux enseignements professionnels sont détaillés et le résultat aux examens, sous statut scolaire et en apprentissage, est précisé. Quand un diplôme est accessible en apprentissage, la lettre (A) est ajoutée à la fin de chaque intitulé.

Mettre en page et fabriquer, voilà les deux grandes fonctions auxquelles mènent les diplômes présentés ici. Dans un journal, une maison d’édition ou chez un imprimeur, les différents professionnels du secteur interviennent souvent, chacun leur tour, dans la conception d’un même produit.
Première étape, le maquettiste met en page, à l’aide de logiciels spécifiques, les textes et les images dans le respect d’une charte graphique préalablement définie.
Seconde étape, il prépare la forme imprimante, c’est-à-dire le document transmis à l’imprimeur, qu’il sera ensuite chargé de contrôler.

Presses numériques. Puis le flasheur, dans le cas de magazines ou de brochures en couleur, photographie le document sur des films qui serviront de base au travail d’impression. Ensuite, l’imprimeur reproduit en série le document selon des procédés divers (offset, héliogravure, flexogravure). La dernière étape, celle des finitions, consiste à découper et attacher ensemble les feuillets pour obtenir un livre, un catalogue ou une brochure. Les opérations de finition se sont mécanisées et ne sont plus réalisées à la main que dans le cadre de restaurations de livres anciens.

Travailler dans une imprimerie. L’imprimerie est composée en majorité de petites entreprises et d’une poignée de grands groupes capables notamment de fabriquer les quotidiens. En impression et en finition, les ouvriers restent nombreux, mais avec la mécanisation de l’activité et le recours aux technologies numériques, le niveau des qualifications s’élève et les employeurs recherchent surtout des titulaires de bacs professionnels. L’imprimerie recrute également des spécialistes de la maintenance et de la productique.

Qualités requises. Côté maquette, sens esthétique et bonne perception des couleurs ; côté fabrication, connaissances en automatismes industriels et en électrotechnique.

Les mots de l’imprimerie…
Charte graphique : ensemble des codes de présentation (couleurs, typographie…) d’un produit graphique • DAO : dessin assisté par ordinateur • Massicot : machine à couper le papier • PAO : publication assistée par ordinateur • Relier : attacher ensemble les feuillets d’un livre et les couvrir avec une matière rigide • Sérigraphie : procédé permettant d’imprimer sur tout type de support à l’aide d’une trame de soie ou d’un écran • Typographie : mise en forme choisie pour un texte (caractères et mise en page).

Sommaire du dossier
BEP métier de la communication et des industries graphiques (A) MC finition, façonnage de produits imprimés (A) Bac pro artisanat et métiers d'art (A) Bac pro production graphique (A) Bac pro production imprimée (A)