1. Lycée
  2. Lycée Pro - CAP
  3. Productique industrielle
Boîte à outils

Productique industrielle

Envoyer cet article à un ami

Classés en 36 grands domaines d’activité, plus de 500 diplômes en fiches permettent de se préparer à 250 professions. Dans chaque secteur, les diplômes sont classés par niveau de qualification, du moins élevé au plus élevé. Pour chaque diplôme (CAP, BEP, bacs professionnels, brevets professionnels et mentions complémentaires), le métier préparé est expliqué, les principaux enseignements professionnels sont détaillés et le résultat aux examens, sous statut scolaire et en apprentissage, est précisé. Quand un diplôme est accessible en apprentissage, la lettre (A) est ajoutée à la fin de chaque intitulé.

D’un matériau brut (du sable, des billes plastiques, de la résine) au produit fini (des pièces automobiles, des brosses à dents, des assiettes, des verres), toute une gamme de techniques sont mises en oeuvre. L’entrée de l’informatique dans les ateliers de production est le principal changement technologique des quinze dernières années. Certaines opérations ont été automatisées, les tâches ont été redistribuées et les métiers redéfinis.
Toutes les industries se sont réorganisées et font appel à des systèmes de production automatisés. Un maître mot pour réussir dans l’industrie aujourd’hui : la polyvalence.
L’outil de production fait en effet appel à des connaissances très diverses : science des matériaux, informatique, automatique, électronique, mécanique…

Production et maintenance. Les formations sont tournées principalement vers les métiers de la production ou vers ceux de la maintenance. En production, il s’agit d’approvisionner en matériaux, de programmer et de conduire les machines. La plupart des diplômes sont polyvalents : ils permettent de travailler dans de nombreux types d’industries. Les autres proposent des options qui permettent de se spécialiser. Comme il existe autant de branches que de types de matériaux (la céramique, le cuir, le textile, la métallurgie, la plasturgie, le papier, le verre), les filières professionnelles correspondant à chacune d’entre elles sont décrites ailleurs. En maintenance, l’objectif est de réparer les pannes mais surtout de les éviter en développant des actions préventives.

Qualités requises. Méthode et rigueur dans le raisonnement sont nécessaires aussi bien pour la programmation des machines que pour leur réparation.

Les mots de la productique industrielle…
CAO : la conception assistée par ordinateur permet de créer sur écran l’image en 3 dimensions (3D) de la pièce à réaliser • Capteur : appareil qui renseigne sur une température, une vitesse • Décolletage : mise en forme de pièces dans des barres en métal à l’aide de tours • Forgeage : chauffer le métal pour lui donner une forme en le frappant ou en le pressant • Oléohydraulique et pneumatique : transmission d’une puissance à l’aide de fluides sous pression (eau, huile, air) • Régulation : maintien d’une température, une pression, un débit à une valeur constante • Système mécanique automatisé : système qui exécute un ensemble d’opérations (fabrication, transport, stockage) en suivant les instructions d’un programme informatique • Usinage : fabrication de pièces par enlèvement de métal à l’aide d’un tour ou d’une fraiseuse.

Sommaire du dossier
BEP maintenance des équipements industriels (A) BEP mise en oeuvre des matériaux (A) MC montage ajustage des systèmes mécaniques et automatisés MC opérateur régleur sur machines à commande numérique (A) Bac pro mise en oeuvre des matériaux (A) Bac pro pilotage de systèmes de production automatisée (PSPA), dernière session en 2014 Bac pro technicien modeleur Bac pro technicien outilleur (A) Bac pro traitement de surfaces Bac pro maintenance des équipements industriels (A) Bac pro maintenance des systèmes mécaniques automatisés (MSMA) (A)